Arnaque bancaire : elle se fait escroquer une somme colossale en quelques secondes

Une victime s'est fait avoir par un homme qui se faisait passer pour un agent du service des fraudes de sa banque...

© iStock
Publicités

Il y a quelques jours, une Toulousaine a été victime d’une escroquerie. Cette dernière, s’est fait dérober 8.500 euros par un homme qui s’est fait passer pour un agent du service des fraudes de sa banque. Comment ça s’est passé exactement ? C’est ce que nous allons voir tout de suite. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Une arnaque de plus de 8500 euros

Malheureusement pour les Français, les escroqueries sont de plus en plus présentes. Et récemment, une Toulousaine s’est faite avoir. En effet, cette dernière, s’est fait prendre plus de 8500 euros sur son compte. Mais comment l’escroc a-t-il réussi à soutirer cette somme à sa victime ? Eh bien, c’est très simple. En effet, tout a commencé par un coup de fil du service des fraudes de la BNP Paribas. Ce dernier lui demande alors des informations personnelles. 

Bien informé, l’homme lui liste le nom de sa conseillère bancaire, son numéro de banque et son numéro de carte bancaire. Et évidemment, tout est juste : »Il me donne le nom de ma conseillère, mon numéro de compte en banque et le numéro de ma carte bancaire. Puis l’individu me demande si ces renseignements me concernant sont les bons« . La victime, lui répond alors par l’affirmative.

Une arnaque bien rodée

Après l’avoir mise en confiance, l’homme interroge sa victime au sujet de deux mystérieux achats. L’un de 1500 et l’autre de 2500 euros effectués sur le site web Cdiscount. Bien sûr, la trentenaire dément catégoriquement avoir dépensé ces sommes. C’est alors que l’escroc lui explique quelque chose d’incroyable. En effet, il lui aurait expliqué que la banque allait lui verser 8.000 euros, pour ne pas que cette dernière soit à découvert.

C’est alors, que la victime va se faire avoir. En effet, elle va recevoir une notification affichant « remboursement », dans l’application BNP de son smartphone. L’escroc lui demande alors de valider l’opération : elle s’exécute pour recevoir les deux supposés virements de 4.000 euros. Malheureusement pour elle, en appuyant sur validé, elle a accepté qu’un virement soit fait au profit de l’arnaqueur.

La banque refuse de rembourser la victime

Quelques jours plus tard, elle appelle sa conseillère pour lui demander où en est la procédure de remboursement. C’est alors qu’elle apprend qu’elle a été la cible d’une arnaque. Aujourd’hui, elle a déposé plainte contre la BNP. Il faut dire, que la banque ne veut pas la rembourser. D’ailleurs, elle dément formellement avoir été victime d’un piratage informatique. Reste à savoir comment tout cela va se terminer pour la victime. Affaire à suivre…

Publicités