CAF : l’aide de soutien familial augmentée et l’aide exceptionnelle de solidarité bientôt versée

La CAF a revalorisé deux de ses aides pour soutenir le pouvoir d'achat des Français. Il s'agit de l'AES et de l'ASF. On vous dit tout !

© MAXPPP – VINCENT ISORE
Publicités

Avec l‘inflation qui atteint le pourcentage de 6,2% et qui ne va pas s’arrêter en 2023, le gouvernement ne reste pas sans rien faire. En effet, il met en place toute une panoplie d’aides dans tous les domaines de consommation. C’est pareil pour la CAF qui aide les Français en revalorisant deux aides importantes. À savoir, il s’agit de l’Aide de Soutien de Famille (ASF) et l’Aide Exceptionnelle de Solidarité (AES). La première prestation est augmentée de 50% et le paiement de la seconde va être élargi aux personnes qui touchent la Prime d’activité. De quoi augmenter le pouvoir d’achat de ces foyers aux faibles ressources.

CAF : deux nouvelles mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des Français

Il s’agit de deux bonnes nouvelles pour les Français ! Tout d’abord, l’ASF est une prestation qui concerne les parents isolés et les individus qui ont un enfant à charge et qui manque de l’un de ses deux parents. En 2021, 36 400 familles originaires de l’île de la Réunion en ont bénéficié. Cela représente une somme de plus de 91 millions d’euros.

L’AES est une prestation touchée par les personnes qui perçoivent l’Aide au Logement, le RSA, le RSO et l’AAH. Pour information, elle est versée le 15 septembre. Elle concerne environ 179 000 familles, soit plus de 75 000 personnes. Bientôt, cette aide sera aussi versée aux personnes qui touchent déjà la prime d’activité.

L’Allocation de Soutien de Famille réévaluée de 50%

Ainsi, depuis le 1er novembre, la CAF a augmenté de 50% l’ASF. Elle passe donc de 122,93 euros par enfant à 184,41 euros. S’il s’agit d’un recueil d’enfant, la somme passe de 163,87 euros par enfant à 245,80 euros. Le premier versement se fera le 5 décembre prochain.

Voici toutes les personnes qui peuvent percevoir l’ASF. Il peut s’agir de personnes qui habitent seules avec un enfant de moins de 20 ans. Sinon, à la suite d’une rupture ou après la non-reconnaissance d’un enfant ou encore de la mort d’un de ses parents. Dans le cas d’une rupture, il faut que la pension alimentaire soit fixée, éventuellement par un avocat, un juge ou par la CAF. Les individus qui ont accueilli un bambin sont aussi concernés. Ou quand un des deux parents est absents et ne participent pas aux frais d’éducation. Le paiement de cette prestation ne prend pas en compte les salaires. En effet, aucune condition de ressources. De plus, la hausse de l’ASF ne changera rien au calcul des autres aides comme le RSA ou la Prime d’activité.

L’Aide Exceptionnelle de Solidarité pour les personnes qui touchent la prime d’activité

Les bénéficiaires de l’Aide au logement, du RSA, du RSO ou de l’AAH l’ont touché le 15 septembre. Une aide de 143 euros par famille. Environ 375 000 personnes originaires de la Réunion ont reçu l’Aide Exceptionnelle de Solidarité de la part de CAF. Pôle Emploi ou le Crous l’ont aussi payé à certains de leurs ressortissants. Au 15 novembre, cette prestation sera aussi pour les personnes qui ont la prime d’activité. Le montant est de 28 euros par famille, peu importe la situation conjugale. Une prestation en plus de 14 euros pour chaque enfant à charge jusqu’au mois qui précède les 20 ans.

Publicités