Ces produits phares des Français menacés de pénurie pour les fêtes de Noël 2022

De nombreux produits phares pour les fêtes de fin d'année, risquent de subir une nouvelle pénurie...

©Adobe Stock-Ces produits phares des Français menacés de pénurie pour les fêtes de Noël 2022
Publicités

Les fêtes de fin d’année s’approchent petit à petit. Mais malheureusement, nous avons une mauvaise nouvelle à vous transmettre. Cette édition 2022, risque encore de se dérouler dans des conditions peu optimales. Notamment en raison de la pénurie de produits. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Une pénurie de produits de plus en plus fréquente

Cela fait plusieurs mois déjà que la France fait face à une pénurie de produits. Il faut dire que les temps sont durs en ce moment. Tensions géopolitiques, sécheresse, mais également l’inflation, tout y passe. C’est pour cette raison, que plusieurs aliments ont disparu des rayons du supermarché. On pense notamment à l’huile ou encore plus récemment, à la moutarde. Et malheureusement, ce n’est pas prêt de s’arranger.

Les produits prévus pour célébrer Noël 2022, ne vous pas échapper à la pénurie. Par exemple, les éleveurs de canard gras ont déjà prévenu qu’il y aurait des soucis d’approvisionnement. Il faut die que les élevages ont dû faire face à la grippe aviaire qui a frappé deux hivers à la suite. Ainsi, cette année, c’est près de 20 millions de volailles, qui ont dû être abattues. On estime donc qu’il manquera 30 à 40 % de l’offre cette année.

Une explosion des prix des huîtres à Noël ?

Outre le foie gras, les huîtres se feront sûrement rares à Noël. Il faut dire que les prix vont exploser sur cet aliment. Mais cette fois-ci, ce n’est pas à cause d’une maladie. En effet, c’est plutôt la sécheresse qui fait que les prix augmentent comme cela. En raison de l’été très chaud et parfois caniculaire, les huîtres n’ont pas pu se nourrir comme elles le devraient. Par conséquent, elles n’ont pas pu se développer correctement.

Et quelle conséquence pour les Français ? Eh bien, c’est très simple. Un professionnel du secteur table sur une baisse de production de 30% d’ici à la fin de l’année. Ce qui veut tout simplement dire, qu’il y en aura beaucoup mois que d’habitude. Et qui dit moins, dit forcément risque de pénurie. Tout simplement. Pour finir, un troisième risque de disparaitre des tables pour Noël, et c’est l’oie. Lisez la suite, vous allez comprendre pourquoi.

Pas de plats à base d’oies à Noël ?

Comme pour les canards, la grippe aviaire a décimé les oies. Ainsi, les agriculteurs ont dû faire un choix. Et ils ont préféré se concentrer sur les canards. Ces dernières risquent donc de disparaitre des rayons pour les fêtes de fin d’année. Une très mauvaise nouvelle pour les Français. Mais également pour les restaurateurs. En effet, ces derniers comptent sur cet animal pour faire de bons petits plats. Il va donc falloir changer.

Publicités