Cette terrible arnaque sur Vinted fait de nombreuses victimes selon Capital sur M6

Depuis quelques heures, les fashionistas ne parlent plus que ça ! Convaincues de faire des bonnes affaires sur Lidl, elles multiplent les transcations et les annonces. Hélas, pour cette femme, rien ne se passe comme prévu !

© LICORNED
Publicités

Jusqu’à présent, Vinted tirait son épingle du jeu. Hélas, ce dernier rebondissement risque de vous surprendre. On vous dit tout !

Vinted comme vous ne l’avez jamais lu !

Acquérir des vêtements, ça devient le parcours du combattant ! En effet, à cause de l’inflation, certaines marques n’hésitent pas à doubler le prix d’achat. En vérité, l’objectif est de rattraper les coûts pharaoniques de production. C’est pourquoi, Objeko souhaite partager ses meilleures astuces pour économiser et ainsi mettre un peu plus de vos épinards. Récemment, nous avons abordé la location de vêtements chez Petit Bateau. Même si on approuve pas totalement la méthode, on peut néanmoins saluer l’innovation de cette enseigne dédiée aux tous petits. Ils grandissent si vite ! D’ailleurs, ils n’ont parfois pas le temps de porter les cadeaux ou nos derniers achats. Par conséquent, nous avons pris l’habitude de faire du tri puis les revendre sur des sites tels que Vinted. Hélas, nous avons une mauvaise nouvelle à vous annoncer.

La seconde main est à la mode

Sur la Toile, les boutiques en ligne se modernisent. Depuis la pandémie, on a la crainte d’aller essayer des vêtements en cabine. Jusqu’à il y a quelques mois, on devait porter le masque et se désinfecter les mains après chaque cession shopping. Lassés par ce protocole sanitaire éprouvant, les Français ont (enfin) franchi le pas de l’achat sur Internet. Confier leur numéro de carte bancaire ne leur pose presque plus aucun problème. Certes, il y a encore quelques arnaques. Pas de panique, l’équipe d’Objeko vous aide à identifier. C’est dans ce contexte que l’émission Capital a décidé d’enquêter sur le phénomène Vinted. Après avoir cité tous ses avantages, qui aurait pu prévoir qu’elle serait menacée du pire ?

Pour ou contre Vinted ?

Lorsque les journalistes ont eu la chance de rencontrer Céline, ils ont compris l’intérêt de son témoignage. En effet, en vendant ce pantalon, elle n’imaginait pas l’engrenage dans lequel elle mettait le pied. Comble de l’horreur, même le service client de Vinted n’essaie pas de trouver de solution afin de résoudre son calvaire. Dire qu’elle a tout fait dans les règles est un euphémisme. Emballage, dépôt du colis en point relais, elle guette patiemment le paiement… qui ne viendra jamais. Pire encore, elle reçoit un message qui va faire basculer dans un cauchemar éveillé.

Juste après la récupération de la marchandise, l’acheteur signale que le pantalon est une contrefaçon. Sans preuve de sa bonne foi, Céline n’a que ses yeux pour pleurer. Et pour cause, le site spécialisé dans la revente de tenues vestimentaires décide de faire confiance à l’acquéreur plutôt qu’à la propriétaire d’origine. Vous l’avez sans doute compris, elle ne verra jamais la couleur de cette transaction. Comment remédier à la situation pour ce que ce type d’histoire ne recommence plus ? C’est bien là le problème ! À l’heure où Objeko rédige ces quelques lignes, c’est silence radio du côté de Vinted. Espérons que Julien Courbet ainsi que ce reportage du dernier numéro de Capital fassent évoluer les mentalités ! Promis, on vous informe si ça bouge d’un côté comme de l’autre.

Publicités