Cyril Hanouna invite la mère de Jonathann Daval dans TPMP, la Toile révoltée !

Après le scandale de l'affaire Lola, personne ne s'attendait à ce que Cyril Hanouna mute en avocat du diable. En effet, en conviant la mère de Jonathann Daval, Baba s'attire les foudres de ses plus fidèles admirateurs. Aïe, ça pique !

© C8
Publicités

À peine remis du buzz Louis Boyard, Cyril Hanouna jette un pavé dans la mare. En offrant la parole à TPMP à cette maman, il démolit tout !

TPMP en danger ?

Lors de la pandémie, le verdict tombe pour Jonathann Daval. Pour avoir orchestré le décès de son épouse Alexia, il devra rester un quart de siècle en prison. Trois ans après les faits, c’est un coup dur pour la famille du jeune homme. Et pour cause, son entourage à savoir parents, frères et sœurs, n’ont rien vu venir. Quant aux proches de la défunte, ils tentent de faire bonne figure. Face aux multiples versions de l’accusé, ils auraient pu ruer dans les rancarts des milliers de fois. Comme d’habitude, le présentateur de TPMP souhaite donner une tribune à tout le monde. Du reste, Objeko ne peut pas s’empêcher d’avoir une pensée pour Raymond. N’arrêtant pas de dire qu’il n’hésiterait pas à se faire justice lui-même, nul doute que l’émission aurait été différente s’il avait été présent.

Un air de déjà-vu

Depuis une semaine, la mère de Jonathann Daval multiplie les apparitions. Dimanche dernier, elle répond aux questions d’Audrey Crespo-Mara. En matière de portrait, la femme de Thierry Ardisson a beaucoup d’expérience. Cependant, rien n’aurait pu la préparer à ce qu’elle va entendre ce jour-là. Même s’il a conduit quelqu’un à la mort, Martine Henry n’est pas en mesure de tirer un trait définitif sur son fils. Du reste, elle va essayer de rallier tous les mamans-poules à sa cause. Va-t-elle y parvenir sans perdre trop de plumes ? “Je ne cautionne pas le geste qu’il a fait, mais jamais je ne laisserai Jonathann, on sera toujours présents pour lui”. Elle l’aime et tient à faire savoir qu’elle le soutiendra envers et contre tous ses détracteurs. Quelques jours plus tard, elle persiste et signe à TPMP.

Cette séquence de TPMP est déjà collector


Souhaitant mettre des mots sur des maux, Martine Henry confie sa douleur à une journaliste, mais aussi à l’avocat de son fils. C’est pourquoi, lorsque ces dernières ont vent de l’invitation à TPMP, ils décident de l’escorter à la Canal Factory. Interrogée sur la proximité de son enfant avec Guy George, elle répond naïvement qu’elle ne se fait pas de souci. Très vite, le défenseur de Jonathann Daval botte en touche les hater. C’est l’évidence, il ne possède pas assez de doigts pour compter le nombre de fois où ça lui arrive de saluer des détenus tristement célèbres.

Celui qui devrait bientôt organiser un TPMP en prison a une question qui le hante. Combien de fois rend-elle visite à Jonathann Daval ?  Naturellement, elle joue la carte de la transparence et rétorque tous les deux semaines. Interloqué par cette révélation, le père de Lino et Bianca tente de la mettre face à ses contradictions. Tout ce qu’il va récolter en échange, c’est la définition de l’événement. « [C’] était quelqu’un de bien avant… » Incapable de trouver le bon terme, Baba va prendre les choses en main. Il compléter la phrase à sa façon en murmurant « conn*rie« . Il ne sait pas encore que sur la Toile, le torchon brûle déjà avec ses abonnés.

La métaphore de trop ?

Lorsqu’elle a rencontré les journalistes du Journal du Dimanche, Martine Henri avait pourtant évoqué sa double peine. « Depuis la nuit du 28 au 29 octobre 2017, c’est comme si tout était un cauchemar éveillé. » Se mettant maladroitement sur un pied d’égalité avec la famille d’Alexia, elle précise que c’est « à [son] tour » de donner sa version des faits. Du reste, elle veut vraiment que les Français comprennent que « la réalité est toujours plus compliquée. » À tort ou à raison, même s’il a commis l’irréparable, il n’est pas né le chroniqueur de TPMP qui pourra le comparer à un « monstre ».

Merci à nos confrères du Journal du Dimanche
Publicités