Impôt : voici les 4 raisons de la flambée de votre taxe foncière

La taxe foncière a progressé de 4,7% entre 2021 et 2022, dans les 200 plus grandes villes de France...

© Guillaume Clément
Publicités

Dans les 200 plus grandes villes de France, la taxe foncière a progressé de 4,7% sur un an en 2022. Une mauvaise surprise pour les propriétaires, causée à la fois par l’inflation et la suppression de la taxe d’habitation. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts à tout savoir ? Eh bien, allons-y.

Dans certaines communes, la taxe foncière s’envole à plus de 20%.

En 2022, la hausse de la taxe foncière, est spectaculaire. Et dans certaines communes, la facture est très lourde. C’est à Possy, par exemple, que l’augmentation est la plus forte. Avec 24%, les propriétaires vont devoir se serrer la ceinture. En Ile-de-France, les taxes foncières ont ainsi pris plus de 20% cette année. Les Bouches-du-Rhone ne sont pas en reste non plus. Martigues +19%, Marseille +16%, ça explose également. En tout, 14 communes sur 200 affichent une taxe foncière en progression de 10% ou plus.

Voici le top 10 des régions les plus touchés :

  • Poissy (Yvelines) : + 23,9%
  • Mantes-la-Jolie (Yvelines) : +22,2%   
  • Martigues (Bouches-du-Rhône) : +19% 
  • Bagnolet (Seine-Saint-Denis) : +18,6% 
  • Marseille (Bouches-du-Rhône) : +16,3%
  • Tours (Indre-et-Loire) : +16%
  • Pau  (Pyrénées-Atlantiques) : +13,6%
  • Pantin (Seine-Saint-Denis) : +13,4%
  • Bagneux (Hauts-de-Seine) : +13,3%
  • Strasbourg (Bas-Rhin) : +12,6%

Pourquoi une telle hausse ?

Pour expliquer cette hausse, il y a plusieurs éléments à prendre en compte. Et les communes, invoquent notamment le renchérissement des charges. Mais également les investissements liés à la transition énergétique, ainsi que la baisse des recettes liée à l’inflation. L’augmentation s’accompagne d’une revalorisation de 3,4% des bases locatives cadastrales, en raison de l’inflation galopante. Un record depuis 1989. Incroyable, n’est-ce pas ?

Autre élément à prendre en comte, c’est le taux appliqué dans les territoires. C’est pour cette raison, que les taxes foncières, explosent de manière inégale selon les villes. Et malheureusement, ce n’est pas prêt de s’arranger. En effet, ces hausses imprévisibles, devraient se poursuivre l’année prochaine. Les valeurs locatives pourraient en effet encore augmenter de 7% en 2023, selon le projet de loi de Finances 2023 présenté par Bercy. Ça risque de faire mal.

Quelle est la date limite pour régler votre taxe foncière ?

Si vous n’avez pas opté cette année pour le prélèvement mensuel de la taxe foncière, il faut savoir qu’il faut rapidement la payer. En effet, la date limite est le 17 octobre prochain. Heureusement, vous bénéficiez d’un délai supplémentaire si vous payez en ligne. Pour le paiement via internet, cette limite est repoussée au mercredi 22 octobre à minuit, pour une somme réellement débitée le 27. Pour réaliser le paiement, il suffira de vous rendre sur le site impôts.gouv. Vous allez voir, c’est très facile.

Publicités