Maladie d’Alzheimer : supprimer ce gène permet de retrouver la mémoire selon des scientifiques

La recherche continue de jour en jour pour tenter de soigner la maladie d'Alzheimer...

© Neurothérapie Montreal
Publicités
Une équipe de chercheurs de l’Université de l’Illinois à Chicago aux États-Unis vient de publier les résultats d’une découverte majeure sur la maladie d’Alzheimer. En stimulant un processus appelé neurogénèse, ils sont parvenus à rétablir certaines fonctions neuronales chez les souris. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

La maladie d’Alzheimer, une perte progressive de la mémoire

Avant de vous donner plus d’explications sur l’avancée scientifique, nous allons vous parler de la maladie d’Alzheimer. Il faut savoir, qu’elle touche une personne de plus de 80 ans sur cinq. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle n’est pas facile à vivre. En effet, c’est une maladie neurodégénérative caractérisée par la perte progressive et irréversible de la mémoire et des fonctions intellectuelles. Et comme vous pouvez l’imaginer, plusieurs symptômes font surfaces.

Ainsi, on peut vous dire, que les symptômes les plus connus de cette affection sont des troubles du langage ou encore des difficultés gestuelles. Mais surtout, la perte de la reconnaissance des personnes, des objets et des lieux ainsi que des difficultés d’adaptation à certaines situations. Evidemment, cette maladie, évolue de plus en plus. Par conséquent, la perte de mémoire va s’intensifier au fur et à mesure du temps.

Un pas de plus vers la guérison ?

Mais il semblerait que l’avancée dans la recherche vienne de prendre un tout autre tournant. C’est en tout cas, ce que nous affirme une nouvelle étude publiée dans le Journal of Expérimental Medicin. En effet, on apprend que des chercheurs, ont stimulé la neurogénèse chez des souris atteintes de la maladie. Ces derniers ont alors supprimé le gène Bax qui joue un rôle important dans la mort des cellules-souches neuronales.

Et surprise, cela a permis la création d’autres neurones qui ont permis de rétablir certaines performances. D’autres analyses ont montré une élévation du nombre d’épines dendritiques, des structures dans les synapses. Une avancée prometteuse car cette dernière pourrait être appliquée aux humains. Mais attention, pour le moment, rien est encore fait. En effet, il faut d’abord faire des tests pour savoir si le traitement est possible sur un humain.

Pas de traitement médicamenteux

A ce jour, il n’existe pas de traitement médicamenteux pour la maladie d’Alzheimer. Par contre, plusieurs solutions existent malgré tout pour tenter de réduire la progression. En effet, il existe notamment des approches non-médicamenteuses. On pense notamment à la musique, la danse, la stimulation multisensorielle. Ou encore à la thérapie par les animaux, la remédiation cognitive, qui peuvent être bénéfique pour le malade.

Publicités