Maladie du foie gras : voici comment la diagnostiquer et la soigner efficacement

Après deux ans de pandémie, on redoute qu'une nouvelle épidémie ne vienne troubler nos vies. Or, la maladie du foie gras n'est malheureusement pas récente. Si vous voulez à tout prix l'éviter, on vous expliquer comment procéder.

© Freepik

Malgré son nom qui fait sourire, la maladie du foie gras n’est pas à prendre à la légère pour les becs sucrés et salés. Aïe, ça pique !

Tout savoir sur la maladie du foie gras

10 millions. Face à ce chiffre effarant, Objeko tombe à la renverse. Capable de démolir la routine alimentaire, la maladie du foie gras mérite que l’on s’y attarde. En effet, mal connue, elle fait des ravages chaque année. Certes, depuis le printemps 2020, la pandémie de Covid-19 a largement occupé l’espace médiatique. Cependant, soucieuse de vous donner des informations utiles, notre équipe a enquêté sur cette pathologie. Ce qu’elle a découvert ne devrait pas vous laisser indifférent. C’est parti, suivez le guide !

La maladie du foie gras menace le quotidien des gourmands !

La maladie du foie gras n’a aucun rapport avec la fameuse recette du Sud-Ouest. Donc, au moins sur ce point, les vegan ne doivent pas se faire de mouron. En tout cas, si jamais ils sont concernés, on leur conseille de prendre rendez-vous avec un expert. Pas de panique, votre pharmacien en connait aussi un rayon à ce sujet. En convertissant automatiquement le sucre (surtout le fructose) en gras, l’organe en profite pour faire dérailler votre système immunitaire. Donc, vous l’avez compris sans qu’on vous fasse de dessin, les aliments transformés du commerce sont désormais à bannir de votre panier de courses. Ça tombe bien, ils sont régulièrement soumis à des rappels produits. L’un dans l’autre, avec le recul, on estime que vous gagner au change.

En allant chez votre médecin traitant, essayez de l’épater avec vos connaissances. En précisant que vous avez de sérieux doutes sur la présence de stéatose hépatique non alcoolique, vous allez forcément marquer des points dans son esprit. Quoi qu’il arrive, il existe des moyens de contrôler l’existence et surtout l’évolution de la maladie du foie gras.

Un dépistage facile

Nos amis anglais lui ont donné un nom nettement plus court que la maladie du foie gras. Baptisé NASH, il existe de nombreux ouvrages à ce sujet. Dès que vous avez l’occasion, faites un bilan au laboratoire. En plus de demander votre taux d’anticorps capable d’atomiser la Covid, vous allez vérifier votre pourcentage de transaminases et de gamma-GT. Après le verdict des chiffres, seule une échographie va poser un diagnostic formel.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Unidade de Hepatologia (@unihepato)

Récemment, les scientifiques ont mis au point un test. Le FIB 4 vous aide à y voir nettement plus clair qu’à l’origine. Avec lui, plus aucun doute. C’est l’évidence, ceux qui ont quelques kilos à perdre et qui ont franchi le cap de la cinquantaine devraient ne pas hésiter et s’y soumettre !

Une méthode magique

Si vous avez vu des reportages sur le régime méditerranéen, vous savez pertinemment de quoi il en retourne. Génial pour varier le contenu de son assiette, mais surtout contrer le développement de la maladie du foie gras, il s’adapte aux saisons. Votre mission, si vous l’acceptez, est de perdre 10% de son poids actuel. Courage, Objeko est avec vous !