Pénurie de carburants : cette carte révèle la situation selon votre département

Pénurie de carburant : les stations-service sont à sec. On fait le point sur les ruptures d'approvisionnement dans tout l'hexagone.

© DDM – THIERRY BORDAS
Publicités

Ce lundi 10 octobre 2022, de nombreuses stations-service françaises étaient à sec et le sont toujours aujourd’hui. À cause des grèves dans les raffineries et de l’angoisse des automobilistes, il y a des pénuries de carburant et des ruptures d’approvisionnement. Tous les départements ne sont pas logés à la même enseigne. En effet, certains ont un niveau de tension plus dramatique que d’autres. On vous donne plus de détails dans cet article.

Pénurie de carburant : une situation inédite de rupture en France !

D’après les spécialistes, un tiers des stations-service sont en rupture de carburant dans l’hexagone. Les mouvements sociaux ont commencé il y a quinze jours chez ExxonMobil et TotalEnergies. Ainsi, les automobilistes sont inquiets et certaines personnes remplissent des bidons en prévention d’une prochaine rupture. En effet, quand elles accèdent enfin à une pompe, elles font des réserves. De quoi enrager d’autres personnes et qui engendre des conflits. Ainsi, l’engouement de certains Français a mis plusieurs pompes à sec. Les files de voitures s’allongent et les tarifs s’envolent encore une fois.

Ce lundi 10 octobre 2022, la Première ministre Élisabeth Borne tenait une réunion d’urgence sur les problèmes d’approvisionnement de carburant. Le ministère de la Transition écologique a décidé de mettre en place une carte des carburants en temps réel. Elle a été réalisée grâce aux informations des stations-service. Vous pourrez voir l’état des stocks des stations proches de votre domicile ainsi que les tarifs appliqués.

1/3 des stations en rupture de carburant

Selon les éléments connus du ministère, ce lundi 10 octobre, près de 3 500 stations sur les 11 000 stations-service se trouvaient en rupture totale ou partielle. Mais, les départements n’ont pas tous le même niveau d’urgence. Par exemple, moins de 6 % des stations de Vendée sont en rupture. À l’inverse, l’Oise est très impactée avec 60 % de stations en manque de carburant. Découvrez la tension pour chaque département sur ce lien. Vous pourrez voir le rapport entre le nombre de stations-service en pénurie et le nombre total de stations du département.

Des départements en souffrance

Selon certains, les pénuries de carburant sont causées par la peur des Français. En effet, par manque de confiance en l’avenir, les automobilistes sont tentés de faire des réserves, ce qui ne laisse plus rien pour les autres. Alors, pour stopper l’invasion des bidons et des jerricans à la pompe, certaines préfectures ont interdit leurs utilisations. Par ailleurs, d’autres départements ont mis en place une liste de métiers prioritaires afin qu’ils puissent avoir accès aux pompes. Des différences de traitement qui ne plaisent pas du tout aux Français…

Découvrez sur la seconde carte sur ce lien, les mesures locales mises en place au 10 octobre. Vous pouvez naviguer sur la carte de France et voir les interdictions par région. À savoir, les points rouges indiqués sur cette dernière vous montrent l’emplacement des sites pétroliers (dépôts ou raffineries) mis à l’arrêt en raison des mouvements sociaux chez TotalEnergies et ExxonMobil.

Pour le moment, la CGT et le géant de l’énergie, TotalEnergies, n’ont pas réussi à se mettre d’accord, laissant les Français dans une catastrophe la plus totale. Ainsi, la grève se poursuit jusqu’à mardi prochain. Le gouvernement espère que les deux protagonistes vont négocier et s’arranger, mais sans plus intervenir que ça. Pour information, la CGT réclame 10 % de hausse de salaires pour 2022. À savoir aussi, la direction de l’entreprise a récolté près de 10,6 milliards de dollars de bénéfices pendant le premier semestre 2022, contre les 3,5 % négociés en début d’année.

Publicités