Rappel produit suite à une erreur sur la date limite de consommation de ces mousses au chocolat, vérifiez-les !

Largement diffusé dans les médias, ce rappel n'est pas comme les autres. En effet, les autorités sanitaires déplorent que cette étourderie ait pu fragiliser la santé des becs sucrés. On fait le point !

© Sophie Seïté
Publicités

Chaque histoire de rappel défraie la chronique. Plus que jamais, le dernier en date remue et choque les Français. On vous dit tout !

Ce rappel que les gourmands ne digèrent pas

Amateur de chocolat, ce rappel risque de vous faire déprimer. En effet, après l’affaire des œufs Kinder, on se croyait à l’abri de ce genre de désagrément alimentaire. On se trompait allègrement. Il semblerait que ce type de rebondissement se multiplie partout dans les usines de l’hexagone. Pour autant, une fois n’est pas coutume, Objeko ne fera pas de descriptif des symptômes. Eh oui, une vilaine bactérie n’est pas présent dans les pots de ces crèmes desserts. Mais alors que s’est-il passé pour qu’on en arrive à ce stade de non-retour ? On vous explique tout dans les moindres détails. Accrochez-vous, nous rentrons dans une zone de turbulences !

Un constat fracassant

Dès la première bouchée, on devient automatiquement fan de ces desserts à base de chocolat au lait. Réputée, la marque qui les fabrique n’en finit pas de nous étonner. Or, ce rappel risque de ternir leur réputation. Pire encore, les gourmands vont sûrement boycotter quelque temps les recettes. Avant de la conseiller aux proches, ils avaient pris pour habitude de se fier à la date limite de dégustation. Hélas, c’est justement là le gros souci !

Sur le site Rappel conso, on nous indique une erreur de chiffre… et pas n’importe lequel ! En confondant le 2 et le 3, les fabricants ont vraiment donné de faux espoirs aux clients. Certes, avec le recul, se dire qu’une telle recette allait pouvoir se savourer sur plusieurs mois est improbable. Chez Leclerc, Monoprix, Système U, Match, tout le monde se renvoie la belle. Il semble évident que ceux qui réceptionnent la marchandise n’ont pas pris le temps de contrôler cette information si essentielle. Dès lors, un climat de méfiance s’installe en supermarché.

Voici la procédure de ce rappel

Si vous avez l’habitude de lire Objeko, vous savez à quel point nous adorons aborder l’alimentation. À nos yeux, on connaît l’état d’une société en découvrant son patrimoine gastronomique. Actuellement, ce dernier semble en danger. Même les pros des fourneaux ont vraiment du mal à encaisser les précédentes histoires de rappel. Qui finira par trouver un système assez ingénieux pour esquiver ce genre de tourments ? Quand on pense qu’il y a eu des décès chez les enfants, ça nous révolte !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gavottes France (@gavottes_fr)

Donc, si vous avez en stock l’une de ses crèmes desserts au frigidaire, dites-vous que vous avez encore quelques jours pour vous régaler avec. Une fois que la date du 25 novembre est franchie, ce n’est désormais plus possible de parier dessus pour passer un bon moment. Pas la peine de culpabiliser pour la planète, elle s’en remettra ! Enfin, si vous avez besoin de renseignements en bonus, la marque vous invite à appeler des téléconseillers au 0296725247.

Publicités