Rénovation énergétique : hausse des aides prévue pour faire face à la situation actuelle

Dans le cadre de la rénovation énergétique, le gouvernement va augmenter les aides...

© Agnés Langevine
Publicités

Rénovation énergétique: bonne nouvelle pour les ménages français. Il y a quelques jours maintenant, le gouvernement a annoncé successivement le lancement d’un nouveau coup de pouce à ceux qui remplacent leur chauffage au fioul, ainsi qu’une augmentation des aides servies en cas de rénovation globale de son logement. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Augmentation de MaPrimeRénov’

Dans le projet de loi 2023, le gouvernement a soutenu deux amendements qui auront un impact sur la rénovation énergétique. Le premier, vise à augmenter le plafond du déficit foncier. C’est à dire que les propriétaires, pourront réduire leur imposition, en particulier lorsqu’ils engagent des travaux de rénovation énergétique. Un amendement qui fait passer le montant de 10 700 euros à 21 400 euros. Pas mal, n’est-ce pas ?

L’autre va venir augmenter le forfait rénovation globale de MaPrimeRénov, pour les ménages à revenus intermédiaires. Ainsi, ceux qui disposent d’un revenu fiscal de référence compris entre 19.565 et 38.184 euros, pourront engager des rénovations thermiques d’ampleur. Si les classes moyennes pouvaient bénéficier d’un montant de 7 000 euros pour entreprendre des travaux de rénovation, celui-ci a été augmenté à 10 500 euros.

Un coup de pouce pour les ménages se chauffant au fioul

L’amendement adopté prévoit toutefois que cette augmentation du forfait rénovation globale se fera à enveloppe constante. Et il donnera lieu à plusieurs ajustements pour favoriser les travaux d’ampleur par rapport aux initiatives de rénovation uniques. Dans le même temps, le gouvernement va donner un coup de pouce aux ménages qui se chauffent au fioul. En effet, ces derniers pourront aller plus facilement vers les énergies renouvelables.

Pour information, les foyers se chauffant au fioul représentent à l’heure actuelle près de 4,3 millions de personnes. Une énergie qui n’est plus d’actualité et qui subit de plein fouet la crise énergétique actuelle. Ainsi, jusqu’au 30 juin 2023, le remplacement d’un système au fioul vers une pompe à chaleur, un système solaire combiné, ou une chaudière biomasse donne lieu à 1 000 ou 1 500 euros d’aides supplémentaires.

Rénovation énergétique: dans le détail, ça donne quoi ?

Dans le détail, le forfait passe ainsi de 4 000 à 5 000 euros pour les ménages à revenus modestes. Et de 2 500 à 4 000 euros pour les autres. Dans le sillage de cette mesure, le groupe Effy a annoncé mardi 15 novembre qu’il doublait la bonification de ces primes pour les ménages les plus modestes, en cas d’installation d’une pompe à chaleur. L’objectif pour les années à venir sera l’interdiction totale d’un chauffage au fioul.

Publicités