Tabac : 10 astuces simplissimes pour arrêter de fumer définitivement

Ce n'est vraiment pas simple d'arrêter de consommer du tabac. Néamoins, grâce à ces 10 recommandations, ça va devenir un jeu d'enfant. C'est parti suivez le guide !

© comment-economiser
Publicités

Qu’on se le dise, la première bouffée de tabac est souvent la plus dangereuse. Devenu accro, voici comment s’en défaire.

Tabac c’est tabou, vous allez venir à bout

Que les natifs de la région des Pays de la Loire ont une excellente idée ! En instaurant Le mois sans tabac, il donne une bonne leçon aux aficionados de nicotine. Du reste, pour se débarrasser dans la durée de son paquet de cigarettes, chacun a sa petite technique. Cependant, à cause de la collègue de travail qui ne parvient pas à stopper son addiction, on replonge souvent la tête la première ! Dès lors, ce top 10 devrait permettre de s’en sortir sans y laisser (trop) de plumes.

En parler aux proches…

À l’instar de la rupture amoureuse, l’arrêt du tabac est un déchirement pour le consommateur. C’est pourquoi, cette spécialiste recommande vivement de solliciter l’entourage amical et familial. Qui sait, peut-être que cette bonne résolution de 2023 inspirera des membres de votre cercle ? En tout cas, si vous ne décidez pas, vous ne serez jamais !

… mais aussi à des professionnels de santé

Parmi la communauté scientifique, il existe beaucoup d’experts capables de vous épauler dans votre quête antitabac. Du pharmacien passant par l’infirmière tout en sollicitant le kiné, il y a fort à parier qui mettront tout leur savoir en œuvre pour venir en aide. Une fois encore, vous n’avez pas à rougir de tirer la sonnette d’alarme !

Utiliser des outils adaptés

Quand on ne maîtrise pas son « niveau de dépendance » au tabac, on a du mal à prendre le taureau par les cornes. C’est pourquoi, se renseigner auprès d’organismes compétents est indispensable. Par le biais de magazines ou bien de sites Internet, vous avez forcément trouvé votre profil. De fumeur d’après-repas à celui qui sème les mégots et les briquets tel le Petit Poucet, vous allez être enfin mis face à vos contradictions.

Casser la routine

Si vous avez pris l’habitude d’en griller une après un bon repas, il ne faudrait pas remplacer ce geste par de l’alcool ou même une pâtisserie trop sucrée. Pour autant, en faisant davantage de sport, on n’aura pas l’idée de se récompenser avec du tabac. Au lieu de s’enfermer à la maison à cogiter sur son manque, une douche devrait suffire à apaiser les tensions !

Tabac: ne pas provoquer le sort

Attention… Tirer un trait sur le tabac, ça ne veut pas direz zapper les soirées conviviales du samedi. Autrement dit, il faudra apprendre à doser équitablement vos moments de détente des stressants. Dans un cas comme dans l’autre, la présence de tabac doit s’estomper au fur et à mesure !

QUID du remplaçant

Chewing-gum, patch, vapoteuse et ses arômes et même séances chez l’hypnotiseur ou acupuncteur… Comparé à une certaine époque, il y a mille et une façons d’arrêter le tabac. Par conséquent, nous vous invitons à vous renseigner auprès des revendeurs. En fonction de votre budget, ils parviendront forcément une alternative.

La pause-tabac, c’est terminé !

Au lieu de retrouver les copains du 4e étage autour de la machine à café, pourquoi ne pas aller marcher à la pause du déjeuner ? Si le temps s’y prête, une bonne balade de quelques minutes devrait suffire à mieux vous faire digérer l’absence de tabac. Vous avez compris sans qu’on vous fasse de dessins, le sandwich devant l’ordinateur, c’est à proscrire !

S’occuper l’esprit

Yoga, loisirs créatifs, inscription dans une salle de sport, toutes les occasions sont bonnes pour mettre les mains à contribution dans ce projet sans tabac. En effet, ce fameux toc retarde souvent ceux qui aimeraient arrêter.

Créer une cagnotte

Dans ce tweet, on aborde de la somme astronomique d’une cartouche de cigarettes. Quel gâchis de mettre ça dans du tabac ! En plaçant de côté l’argent du paquet du jour ou de la semaine, le moins que l’on puisse dire c’est que votre cochon tirelire grandit à vue d’œil. Eh oui, même avec l’inflation !

Tabac: adieu les remords

Qu’on se le dise, demander à n’importe quelle personne qui arrêtait le tabac, elle vous avouera doucement qu’elle en rêve encore. Pourtant, même en cas de rechute, il faudra vous convaincre que vous avez eu au moins le mérite d’essayer. Là où d’autres ont baissé les bras, vous avez tenu bon quelques semaines ou années. La prochaine fois, c’est la bonne ! Bon courage à tous !

Publicités