Affaire Ary Abittan : ce que l’ex-compagnon de la plaignante a révélé aux enquêteurs

Depuis le mois de novembre, Ary Abittan vit un enfer. Entre la tournée annulée et les rumeurs diffusées sur son compte dans la presse, c'est un calvaire. Grâce au dernier numéro de Paris-Match, nous avons un peu plus de détails sur son quotidien cauchemardesque !

©actu-cameroun

En l’espace d’une minute, Ary Abittan bascule de la lumière des caméras au désespoir. On vous explique tout dans les moindres détails !

Ary Abittan au plus mal !

Quand on revoit cette interview d’Ary Abittan, la nostalgie nous envahit. En revenant sur les lieux de son enfance, l’humoriste fait passer des émotions incroyables. Qui aurait pu percevoir que derrière ce regard pétillant et cet énorme sourire se cachait une personnalité aussi ambivalente ? La Toussaint 2021, il ne l’oubliera jamais. Comme le rapportent nos confrères du Point, la soirée d’avec cette jeune femme tourne au drame. Lorsqu’elle raconte son calvaire à ses amis, ces derniers lui conseillent de porter plainte au commissariat le plus proche. Choqués par ce qu’ils entendent, les policiers interviennent et se rend en urgence au domicile de l’acteur. En somme, depuis le mois de novembre, les fans craignent qu’un autre rebondissement vienne encore ternir l’image de leur idole. Et ce n’est pas l’enquête de Paris-Match qui va les rassurer !

Énième rebondissement dans l’affaire Ary Abittan

Celui qui a accepté de prendre la défense d’Ary Abittan, c’est le réalisateur Claude Lelouch. Ce n’est pas la première fois qu’ils travaillent ensemble. Or, il craint que cela soit la dernière. Il s’en offusque auprès de nos amis du journal Le Parisien. « Évidemment, les décideurs nous ont dit « il faut changer (…) la télé n’achète plus de films avec Ary Abittan… » Vous vous rendez compte ? » Impossible pour lui de suivre ce genre de directives. « Je ne vais pas écouter ces choses-là. » Se définissant comme un « ami fidèle » sur lequel on peut se reposer et « compter quand ça va mal », il déplore le chaos dans lequel nage le comédien.

Plus que jamais, Claude Lelouch espère que la justice fera son travail. Il a encore un infime espoir. Comme tous les proches d’Ary Abittan, il croit au principe de « présomption d’innocence ». D’ailleurs, il insister sur le fait que si jamais c’est avéré, il doit y avoir sanction. Encore une fois, ses sentiments pour l’humoriste l’emportent sur la colère. « L’amitié, c’est un mot qui a un sens. » Sollicité pour supprimer les scènes où il apparait au montage, il prend la mouche et déclare. « Il n’est pas question que je coupe. »

Qui aura le dernier mot ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ary Abittan (@aryabittan)

Si on reprend les mots de Paris-Match, Ary Abittan est un autre homme. « Horrifié » par ce qu’il lit et entend sur son compte, il est « sous le choc« , « catastrophé« , « abasourdi » ! Son « état très fragile » préoccupe. Invité à TPMP, l’un de ces proches l’implore de venir s’expliquer sur un plateau. Or, ses avocats le lui interdisent formellement. Du reste, alors que le protocole sanitaire s’allège et que ses collègues reprennent les tournées, il va devoir attendre sans faire de vague. De leur côté, celles et ceux qui rêvaient de le (re)voir sur scène, vont devoir ronger leur frein. Ce spectacle semble si original. Tels que ces trois mots l’indiquent, dans Pour de vrai, il faisait la promesse de nous raconter « sans tabou sa vie quotidienne avec sa sensibilité » et « sa vision du couple« .

Comme si ce marasme ne suffisait pas, nos amis de Closer rapportent un conflit d’intérêt avec le producteur. Furieux, ce dernier se réserve le droit de demander des dommages et intérêts à l’humoriste. Vont-ils trouver un terrain d’entente ? Ça sera l’objet d’autres articles, la rédaction vous le promet.

Et la victime dans tout ça ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ary Abittan (@aryabittan)

Enfin, la proie présumée d’Ary Abittan est aussi muette. Encore traumatisée par ce qu’elle a vécu, elle se réfugie dans le silence. Contacté par l’hebdomadaire Paris-Match, son ancien chéri décrit une personnalité totalement différente de celle de l’humoriste. « Pudique, introvertie voire prude« , on a du mal à imaginer comment ces deux-là vont pouvoir se reconstruire sans y laisser des plumes et une partie de leur âme. Suite au prochain numéro d‘Objeko !

Merci à nos confrères de Closer Le Point et de Paris-Match