Affaire conclue : ce vendeur de Ploërmel fait exploser les enchères sur France 2

On ne s'ennuie jamais en regardant Affaire conclue ! En écoutant le parcours de cette voiture à pedales, on aurait pu croire qu'elle n'allait jamais titiller la curiosité de nos experts. C'était mal les connaître ! Objeko fait le point

© RTBF-Affaire conclue : ce vendeur de Ploërmel fait exploser les enchères sur France 2

Affaire conclue n’est pas une émission comme les autres. En effet, chaque fois qu’un vendeur tente l’aventure, il n’est plus le même après !

Énième rebondissement dans Affaire conclue !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Affaire Conclue (@affaireconclue)

Depuis que Sophie Davant a proposé ce concept, Affaire conclue pulvérise des records d’audience. Cher lecteur d ‘Objeko, à votre avis, d’où provient ce succès ? Plusieurs raisons sont placées sur la table. D’une part, pendant les vacances, les Français apprécient aller se balader dans des brocantes. Convaincus de trouver de bons plans, ils n’hésitent pas à marchander le prix d’origine. De l’autre, les commissaires-priseurs ainsi que les personnalités présentes dans la salle de vente mettent l’ambiance. C’est l’évidence, quelques fois, l’estimation d’un certain Harold Hessel passe du simple au double. Sur les réseaux sociaux, le public n’en perd pas une miette et dissèque l’émission quasiment en direct. Ces dernières heures, Guénaël Gillet a eu le choc de sa vie. Loin de se douter du sort réservé à son objet, il se jette à l’eau. Il ne serait plus jamais le même !

En ce moment, le vintage est mis à l’honneur. Il n’y a pas un numéro d’Affaire Conclue qui ne traite pas ce genre de cas. Objeko se rappelle que lors des fêtes de fin d’année, France 2 avait choisi d’organiser un prime spécial. C’est pourquoi, à la rentrée, la voiture à pédales de ce commentateur sportif breton tombe à pic. En racontant que c’est un don d’un collègue, il crée la stupeur. Ne sachant pas où la stocker cette fameuse DS de 1968, il précise à Sophie Davant c’est qu’elle est son dernier espoir. Si la salle des ventes n’en veut, il est conscient qu’il va devoir se résoudre à s’en débarrasser. Affolée, elle accepte volontiers de lui fournir un coup de pouce.

Une séquence déjà collector

Capture d’écran (c) Affaire conclue (c) France 2

 

Ce modèle possède tous les ingrédients pour remporter un vif succès. Il a « des sièges en sky » ainsi qu’une « couleur sympathique ». Pour preuve, ce bleu turquoise rappellera aux mélomanes celui présent sur les juke-box. Par conséquent, après mûre réflexion, le commissaire-priseur du plateau d’Affaire conclue est persuadé que la voiture s’envolera pour au moins cent euros.  Une fois en salle des ventes, son heureux détenteur s’emballe. Il ne tarit pas d’éloges au sujet de la pétillante Caroline Margeridon. Est-ce pour convaincre la férue d’automobiles de dégainer le chéquier ? Le mystère reste entier !

Encore une Affaire conclue pour ce pro de la brocante !

Malheureusement, les yeux doux de Guénaël Gillet n’ont pas réussi à amadouer la mère de Victoire et d’Alexandre. ? e disposant que d’un budget limité, elle murmure qu’elle peut avancer la modique somme de 30 euros. Flairant le bon plan, Aurore Morisse et Paul Azzopardi rivalisent d’ingéniosité pour décrocher la timbale. Finalement, l’antiquaire de la cité phocéenne a le dernier mot puisqu’il lui offre pas loin de 600 euros ! Voilà une Affaire conclue rondement menée ! Félicitations !