Affaire conclue : les internautes totalement surpris par la réaction d’une vendeuse

L'émission d'achat/revente ne fait pas que des bonnes affaires pour les particuliers. En effet, il y a des candidats ravis de leur vente et d'autres très déçus. On vous raconte les dernières négociations !

© France 2

La plupart des vendeurs qui passent dans Affaire conclue gardent de bons souvenirs de leur participation dans le programme. C’est enrichissant d’un point de vue humain, mais pas toujours d’un point de vue financier. En effet, les particuliers ne réalisent pas toujours de bonnes affaires. Par exemple, ce lundi 9 mai 2022, une vendeuse qui se prénommait Catherine a cédé un ensemble de salles de bain pour un montant très modeste. Pour autant, elle est restée très joyeuse du début à la fin. Sa bonne humeur a fait réagir les internautes…

Affaire conclue : toutes les affaires ne sont pas bonnes à réaliser !

Toutes les semaines, en fin d’après-midi, sur la chaîne France 2, on enchaîne les enchères plus ou moins intéressantes selon si on se trouve du côté des vendeurs ou des acheteurs. Ce lundi 9 mai 2022, Sophie Davant présentait un nouvel épisode d’Affaire conclue. Les fans ont assisté à de belles négociations en salle des ventes. Par exemple, Djamel Bentenah s’est confronté à Michel Bimier qui est un nouvel acheteur dans le programme. Ce dernier a acheté une coupe en métal argenté signée Christofle pour la somme de 660 euros.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Affaire Conclue (@affaireconclue)

Un tableau parfait que les acheteurs d’Affaire Conclue se sont arraché

Ensuite, pendant le second épisode d’Affaire conclue, un tableau venu tout droit de Biarritz a suscité beaucoup d’intérêt entre les acheteurs. En effet, il s’agissait d’un magnifique pastel des années 70 de Delphin Enjolras. L’œuvre représentait le portrait d’une femme dénudée qui se trouvait près d’une cheminée. Habituellement, les tableaux ont du mal à se vendre, mais cette fois-ci, ce fut l’exception. En effet, tous les acheteurs ont voulu se l’approprier et étaient prêts à mettre le prix. Quand la commissaire-priseuse, Marie Renoirmettre, explique que le tableau a une « technique franchement remarquable », cela a encore plus poussé les acheteurs à augmenter les prix. Les acheteurs ont beaucoup aimé les effets de lumière, de transparence et de couleur. À la base, l’objet d’art était estimé à 1500 euros, mais finalement les enchères sont montées jusqu’à 3250 euros. C’est son ancien propriétaire, Adrien, qui devait être ravi !

D’autres candidats n’ont pas eu de chance

Mais, dans Affaire conclue, il y a aussi des déceptions. Catherine, une nordiste âgée de 62 ans, n’a pas eu cette chance. Cette dernière proposait à la vente un ensemble de salles de bain vintage issu d’une vieille maison lilloise. Dans le lot, il y avait des faïences peintes à la main, des appliques, un petit lavabo et aussi un miroir. « Ma fille vient d’acheter une vieille bâtisse dans son jus, que l’on a déshabillée […] C’étaient les toilettes du bas », a raconté la candidate. Malgré le potentiel, le commissaire-priseur, Harold Hessel, n’était pas très enjoué. « Ça va être difficile », commence-t-il par dire. « Le miroir tout seul peut peut être trouver preneur […] La paire d’appliques, ça va être compliqué et je ne sais pas qui pourra être intéressé par le lavabo », dit-il avec regret. Alors, il estime le tout à seulement 50 euros !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Affaire Conclue (@affaireconclue)

Ce montant a profondément étonné les fans de l’émission d’Affaire conclue. En effet, les internautes ont partagé leur point de vue sur les réseaux sociaux. Ces derniers estiment que la vendeuse aurait dû passer par d’autres circuits, notamment, des boutiques de seconde main ou des brocantes. Ainsi, elle aurait évité le déplacement et la déception…

Une mauvaise vente, mais une candidate heureuse

Mais, cela n’a pas empêché Catherine d’être satisfaite de son expérience dans Affaire conclue. Comme prédit par le commissaire-priseur, les acheteurs ne se sont pas beaucoup bougés pour acquérir l’ensemble. Finalement, c’est Johan Hennart, qui vient du nord lui aussi, qui a remporté le tout pour 100 euros. « Une affaire conclue avec un Lillois c’est merveilleux […] Je suis ravie de cette vente, le produit repart à Lille c’est parfait », dit la vendeuse avec joie. « On aurait pu s’appeler directement pour la livraison », ironise Johan Hennart. Sur Twitter, les internautes ont trouvé Catherine très attachante. Ils lui ont même décerné la « prime de fair play ».