Affaire Delphine Jubillar : pourquoi le sapin de Noël pourrait tout changer ?

Ce 9 janvier 2022, « Le Parisien » rapporte des éléments importants concernant l’enquête sur la disparition de Delphine Jubillar. Découvrez pourquoi son sapin de Noël est un élément crucial pour les enquêteurs.

Affaire Delphine Jubillar : pourquoi le sapin de Noël pourrait tout changer ?
© Thierry Breton/Panoramic/Bestimage

Delphine Jubillar disparaissait dans la nuit entre le 15 et le 16 décembre 2020. Plus d’un an s’est donc écoulé depuis sa disparition. Et le 18 juin 2021, son mari, Cédric Jubillar, a été incarcéré et mis en examen pour son meurtre. Cependant, il reste présumé innocent jusqu’à ce que la justice puisse prouver le contraire. Et surtout, il continue de clamer son innocence depuis sa cellule.

Néanmoins, de nouveaux éléments ont été porté à jour dans les colonnes du journal Le Parisien. Des éléments concernant les déclaration du fils de Cédric et de Delphine Jubillar, Louis. Le garçon a été entendu par les juges d’instruction le 26 novembre 2021. Il déclarait alors avoir entendu ses parents se disputer la nuit de la disparition de sa mère. Et il détaille cette scène comme prenant place entre le canapé et le sapin du salon. Objeko vous explique donc pourquoi ce sapin est donc devenu essentiel pour les enquêteurs.

Delphine Jubillar : une enquête sans fin ?

Le public est particulièrement attentif aux évolutions de cette affaire. En effet, la disparition de Delphine Jubillar n’était pas sans rappeler une autre affaire qui avait secoué l’opinion, l’affaire Daval. Une jeune femme du nom d’Alexia Daval était portée disparue. Elle était ensuite retrouvée deux jours plus tard, sans vie et en partie calcinée, dans un bois. Son mari avait pleuré son épouse publiquement mais quelques jours plus tard, il reconnaissait l’avoir assassiné. La France entière parle encore de ce meurtre. Et la disparition de Delphine Jubillar laisse imaginer les Français que son mari n’est pas innocent dans cette affaire. Néanmoins, la présomption d’innocence prévaut et l’enquête ne peut pas encore conclure que Cédric Jubilaire aurait tué sa femme.

Pour le procureur de la république de Toulouse et les enquêteurs en charge de l’affaire sur la disparition de Delphine Jubillar, Cédric est tout de même le suspect numéro 1. Les avocats de ce dernier tentent de faire aboutir leurs demandes de remise en liberté, sans succès. Aussi, chaque nouveau rebondissement est détaillé dans la presse de façon à apporter tous les éléments possibles au public. Objeko imagine que c’est sans doute pour éviter qu’une autre « affaire Daval » puisse se reproduire. Car, à l’époque, les médias sont tombés de haut en apprenant la culpabilité de Jonathan Daval.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sept à Huit (@septahuit_off)

Un témoignage clé

Nos confrères du journal Le Parisien rapporte donc de nouveaux éléments ce 9 janvier 2022. Les juges d’instruction ont interrogé Louis, le fils de Cédric et de Delphine Jubillar. Il aurait raconté que ses parents se sont disputés violemment. Il les aurait aperçu en train de hausser le ton, debout, entre le canapé et le sapin du salon. Ajoutant notamment que sa mère aurait hurlé : « Puisque c’est comme ça, on va se séparer ! » Or, si l’enfant parle du sapin de Noël, cela permet effectivement de situer la scène dans le temps. Pourtant, Cédric Jubillar affirme que son fils se trompe. Qu’il confond cette scène de dispute avec une autre scène qui ne correspond pas avec le soir de la disparition de Delphine Jubillar.

Selon lui, son fils mélange tout et prendre en compte la déclaration d’un enfant qui avait 6 ans au moment des faits est irresponsable. Néanmoins, les enquêteurs estiment que le petit garçon ne peut pas inventer la présence du sapin dans le salon. Et que cet élément indique bien que cette dispute ait eu lieu avant le drame. Avec ce nouvel élément capital, les enquêteurs interrogent donc une nouvelle fois Cédric Jubillar. Mais il va nier, ce 3 décembre 2021, encore une fois toute implication dans la disparition de Delphine Jubillar.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par M6info (@m6info)

Un sapin comme point accablant

« Pour moi, je pense que la dispute qu’il vous parle, c’est une dispute qui a déjà eu lieu. Quand il dit la phrase : ‘Puisque c’est comme ça, on va se séparer’, je pense qu’il vous parle de la dernière dispute dont il se rappelle lui mais qui ne date pas du soir exactement. Le fait qu’il précise cette phrase, ça n’a pas de sens étant donné que le divorce est déjà acté, on avait chacun pris nos avocats pour le divorce. », aurait alors expliqué le mari de Delphine Jubillar. Mais les enquêteurs insistent et considèrent que la dernière image qu’un enfant puisse avoir en mémoire de sa mère est tout à fait fiable.

Alors, Cédric Jubillar se serait emporté rapporte Le Parisien « Écoutez, croyez ce que vous voulez, ce qui est sûr c’est que je ne lui ai jamais rien fait, je n’ai jamais fait de mal à Delphine et je ne l’ai pas fait disparaître non plus. ». Puis, il répond aux deux juges d’instruction, qui lui demandent « Qu’est-il arrivé à Delphine Jubillar ce soir-là ? ». « J’en sais rien de ce qui lui est arrivé et justement j’aimerais le savoir. Ça pourrait me permettre de sortir de toute cette misère qui aujourd’hui m’accable alors que je suis innocent. Je ne lui ai jamais fait de mal et ce n’est pas aujourd’hui, ni hier, ni avant-hier que je lui aurais fait du mal. », répondait-il. Objeko est alors, comme ses lecteurs, dans l’attente d’un dénouement…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LCI (@lciofficiel)


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.