Affaire Delphine Jubillar : zoom sur le contenu des lettres écrites par Cédric Jubillar depuis sa cellule

L’affaire Delphine Jubillar ne trouve pas encore sa conclusion. Le mari de l’infirmière disparue est derrière les barreaux depuis le 16 juin dernier, dans l’attente d’un éventuel procès. BFMTV a eu accès au contenu de son courrier…

Affaire Delphine Jubillar : zoom sur le contenu des lettres écrites par Cédric Jubillar depuis sa cellule
© W9

L’affaire Delphine Jubillar tient la France entière en haleine depuis de longs mois maintenant. En effet, la disparition de la mère de famille de 33 ans remontait à la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Vers 4 heures du matin, Cédric Jubillar contacte la police pour signaler la disparition de sa femme. Et au fur et à mesure des révélations dans la presse concernant l’affaire Delphine Jubillar, Cédric apparaissait comme le coupable idéal. Cependant, la justice garde sous scellé de nombreuses autres informations.

Six mois plus tard et de longues investigations ensuite, Cédric Jubillar, le mari de Delphine, était arrêté et mis en examen pour « meurtre aggravé sur conjoint ». Mais depuis le début de l’enquête, le mari de la victime clame son innocence. Tandis que pour les autorités en charge de l’affaire Delphine Jubillar, Cédric est coupable et elles tentent donc de le faire avouer. Objeko vous rappelle que dans toutes les affaires judiciaires, même celle de l’affaire Delphine Jubillar, les suspects et les accusés sont présumés innocents jusqu’à ce qu’ils aient été prouvés coupables.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Figaro 🗞 (@lefigarofr)

Alors que le mystère reste entier sur la disparition de l’infirmière, BFMTV a eu l’autorisation de consulter le courrier de Cédric Jubillar. Depuis sa cellule, il a la permission d’écrire des lettres à des proches.

L’affaire Delphine Jubillar est-elle encore loin de pouvoir se résoudre ?

Malgré toutes les recherches effectuées par les enquêteurs, impossible d’avoir le fin mot de l’affaire Delphine Jubillar. Elle serait sortie de son domicile et les chiens de la police constatent que sa trace s’arrête à un panneau ‘stop’ non loin de son domicile. Chez elle, une veste et son téléphone portable manquent à l’appel. Quant à son mari, il explique qu’elle était bien là, sur le canapé du salon, quand il est allé se coucher. C’est en se levant dans la nuit pour calmer les pleurs de sa fille qu’il constate qu’elle n’est plus là. Il appelle donc la police rapidement, expliquant qu’il a cherché à la joindre sans succès.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sept à Huit (@septahuit_off)

Mais les mois passent et toujours aucune trace de la jeune femme. L’affaire Delphine Jubillar prend de l’ampleur dans la presse et intrigue l’opinion publique. Ainsi, Objeko et d’autres médias apprenent que Cédric Jubillar avait par exemple pris soin de lancer une lessive avant d’appeler la police. Une lessive qui contenait la couette dans laquelle Delphine dormait. Nous apprenions tous également que Delphine et son mari se préparaient à divorcer. Qu’elle avait un amant et que son mari avait accès à la géolocalisation de son téléphone portable. D’autres détails s’accumulent pour désigner Cédric comme le coupable dans l’affaire Delphine Jubillar. Notamment son tempérament impulsif et jaloux, ainsi que des menaces dénoncées par sa propre mère.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par C dans l’air (@cdanslair)

Des courriers que Cédric Jubillar rédige depuis sa cellule

Lorsque Cédric Jubillar est officiellement mis en examen, le procureur de le République de Toulouse donne de nouveaux éléments à la presse. Notamment que des témoins ont entendu les cris d’une femme aux alentours de 23h, supposément ceux de Delphine Jubillar, la nuit de sa disparition. De plus, il affirme avoir suffisamment d’éléments concordants pour maintenir Cédric Jubillar en détention et l’inculper de « meurtre aggravé sur conjoint ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par C dans l’air (@cdanslair)

Malgré tous les éléments que vous expose ici Objeko, Cédric Jubillar se refuse d’avouer le meurtre de sa femme. Et le contenu des courriers que dévoile BFMTV le prouvent une nouvelle fois. « Je ne comprends pas qu’ils contiennent à chercher sur moi, ils ne comprennent pas que n’ai rien fait, que je suis innocent » peut-on lire. Ou encore : « J’ai une promenade le matin où j’en profite pour faire des footings et l’après-midi je vais à la salle de musculation. (…) Ça me permet de garder la forme car dans la cellule on ne bouge pas. »

Enfin, ce 25 août, le principal suspect de l’affaire Delphine Jubillar a fait une nouvelle demande de remise de liberté. Une réponse devrait intervenir à compter du 1er septembre environ. Mais il y a de fortes chances que comme les précédentes, elle soit rejetée. Une affaire à suivre donc, dont le dénouement ne semble toujours pas se rapprocher. Les proches de Delphine Jubillar espèrent néanmoins avoir des réponses à leurs questions, pouvoir comprendre ce qui est arrivé à la jeune femme pour pouvoir faire le deuil de sa disparition.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.