Affaire Jubillar : Delphine aperçue par une voisine, cette raison très surprenante pour laquelle son témoignage n’est pas retenu

Selon le Nouveau Détective, une voisine a affirmé avoir aperçu Delphine Jubillar la nuit de sa disparition. Un témoignage que pourtant les enquêteurs n’ont pas voulu retenir…

Affaire Jubillar : Delphine aperçue par une voisine, cette raison très surprenante pour laquelle son témoignage n'est pas retenu
© Facebook

Si depuis le début de l’enquête Delphine Jubillar un grand nombre de témoins a été entendu, toutes les déclarations n’ont pas été prises au sérieux. En effet, la voisine de l’infirmière disparue affirme avoir aperçu la jeune femme la nuit de sa disparition. Cependant, les enquêteurs ne veulent pas tenir compte de ce témoignage pour une raison surprenante. Objeko vous révèle laquelle.

Affaire Delphine Jubillar : une voisine du couple prétend avoir des informations importantes

Un dossier extrêmement mystérieux

Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubillar disparaîtra sans laisser la moindre trace. Selon les premières déclarations de son mari, elle aurait quitté le domicile dans la soirée pour promener ses chiens. Cependant, sans nouvelles de son épouse, Cédric Jubillar prévient les autorités quelques heures plus tard. Immédiatement, les recherches commencent, mais sans succès. Les gendarmes font même appel à un drone pour fouiller une zone importante autour de la maison de la trentenaire. Pourtant, rien n’y fait : Delphine Jubillar est introuvable.

Bien évidemment, les enquêteurs multiplient les investigations. Afin de tenter de comprendre le scénario, les gendarmes décortiquent les factures téléphoniques de Delphine Jubillar, mais entendent également son entourage. Ainsi, tous les proches de l’infirmière répondent donc aux questions des forces de l’ordre. Tous les voisins sont aussi questionnés pour tenter de recueillir le moindre indice probant. Pourtant, le procureur semble avoir sa petite idée sur la question. En effet, les déclarations de Cédric Jubillar lui paraissent suspectes. À plusieurs reprises, le plaquiste aurait livré des versions contradictoires et aurait omis de révéler des faits importants aux enquêteurs. Immédiatement, la justice commence donc à avoir des doutes au point de prendre une décision importante en juin dernier.

Derrière les verrous

En effet, le procureur de la République décidait il y a quelques semaines de placer le mari de Delphine Jubillar sous détention. L’homme est effectivement accusé d’homicide volontaire sur son épouse. Pourtant, il continue de crier son innocence. Selon ses avocats, l’enquête a même été menée à charge. Selon eux, toutes les pistes n’ont pas été étudiées et bien évidemment, ils pensent que Cédric Jubillar n’est donc pas coupable dans ce dossier. Mais alors que s’est-il réellement passé la nuit du 15 au 16 décembre 2020 ? À ce jour, il semble tout simplement impossible de soutenir une hypothèse plutôt qu’une autre. L’absence de traces ou de corps laisse effectivement la porte ouverte à tous les scénarios.

Cependant, une récente information publiée par le Nouveau Détective fait état d’un élément surprenant. En effet, selon le journal, une voisine proche du couple affirme détenir des éléments importants pour l’enquête. Cette personne âgée aurait effectivement contacté les enquêteurs pour leur livrer un témoignage de la première importance. Cette femme de 84 ans affirme ainsi avoir vu Delphine Jubillar entre 2h et 4h du matin la nuit de sa disparition. Néanmoins, les forces de l’ordre ne prennent pas ses déclarations au sérieux. Objeko vous explique pourquoi.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BERCRIMES (@bercrimes)

Un témoignage loin d’être crédible

Selon les autorités, il serait, en effet, très difficile de croire ce témoin. À l’époque, cette octogénaire avait effectivement l’habitude d’appeler les forces de l’ordre plusieurs fois par jour. Régulièrement, elle prenait ainsi contact avec la police pour dénoncer les personnes qui se trouvaient dans la rue malgré le confinement. Un comportement ” pathologique “ jugé trop décalé pour donner un élan de véracité à ses déclarations. Alors qu’en est-il exactement ? Delphine Jubillar était-elle donc toujours vivante le 16 décembre 2020 vers 4h du matin ? Et si tel est le cas, que faisait-elle seule dans la nuit au milieu de l’obscurité ? En tout cas, pour les enquêteurs, la réponse paraît claire. Cette voisine ment et le coupable de ce meurtre dort aujourd’hui en prison. Pour le procureur de la République, cela ne fait effectivement aucun doute. Cédric Jubillar aurait assassiné son épouse pour une raison bien précise.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LCI (@lciofficiel)

En effet, Cédric et Delphine Jubillar connaissaient d’énormes tensions dans leur relation. D’ailleurs, la jeune femme souhaitait se séparer et avait un nouvel homme dans sa vie. Mais Cédric Jubillar refusait d’accepter l’idée de perdre sa femme. Il se disait même prêt à tout faire pour éviter une telle échéance. Alors, s’agit-il d’une histoire de mari jaloux et d’une rupture qui a mal tourné ? À ce jour, le père de famille continue en tout cas de se dire totalement innocent des faits qui lui sont reprochés. Il demande même sa remise en liberté qui jusqu’ici lui a été refusée. Une décision de laquelle il vient d’ailleurs de faire appel. Il reste à espérer que le procès puisse apporter de nouveaux éléments ou des aveux qui permettraient à la famille de Delphine Jubillar de définitivement faire leur deuil. 


Valerie Hommez

Rédactrice web, j'ai à coeur d'informer mes lecteurs sur toutes les thématiques qui font l'actualité ! Des news people aux informations politiques, je vous tiens au courant de tout ce qu'il se passe dans le monde au jour le jour.