Affaire PPDA : l’ancien DRH et PDG de TF1 brise ENFIN le silence et s’exprime

Ce 10 mai, Mediapart recevait 20 femmes venues témoigner au sujet de l'affaire PPDA. En réponse à sa plainte pour dénonciation calomnieuse, certaines se présentent pour la première fois à visage découvert. Dans cette émission très spéciale, Nonce Paoli, l'ancien DRH et PDG de TF1 s'exprime également.

© Jacques BENAROCH/SIPA

L’affaire PPDA débutait en février 2021 avec la plainte de l’écrivaine Florence Porcel, déposée au parquet de Nanterre. Cette plainte entrainait l’ouverture d’une enquête préliminaire et cela arrivait donc rapidement aux oreilles des médias. Patrick Poivre d’Arvor niait et continue de nier les faits, il dénonce un procès médiatique. Il prenait ensuite la parole publiquement pour se défendre et accabler la plaignante, notamment sur le plateau de Quotidien de Yann Barthès, sur TMC. Suite à quoi Florence Porcel prenait elle aussi la parle publiquement, sur ses réseaux sociaux. L’affaire PPDA prenait de l’ampleur de plus en plus vite ensuite. D’une part parce que la tentative de défense du journaliste jouait contre lui, d’autre part parce que plainte de Florence Porcel donnait le courage à d’autres femmes de prendre la parole. Des femmes qui se disent elles aussi victimes du comportement plus que problématique de Patrick Poivre d’Arvor.

Depuis février 2021 donc, l’enquête s’étoffe et se poursuit. Patrick Poivre d’Arvor reste présumé innocent, jusqu’à preuve du contraire. Cependant, sans pour autant le condamner, il est naturel de donner la parole à toutes ces femmes qui se disent victimes dans l’affaire PPDA. C’est alors Mediapart qui, pour la première fois, permet qu’elles soient toutes réunies afin de témoigner ensemble. Objeko se doit donc de vous mettre en garde sur le caractère explicite de leurs témoignages. Enfin, l’annonce de cette émission a sans doute permis à l’ancien PDG et DRH de TF1 de réagir. Car, Nonce Paolini s’exprime lui aussi pour la première fois sur cette affaire.

Des témoignages inédits dans l’Affaire PPDA

« C’est un événement exceptionnel. », déclare la journaliste Valentine Oberti, à l’image dans l’une des vidéo du compte Instagram de Mediapart. Vidéo qui présente la réunion de ces 20 femmes dans le cadre de l’affaire PPDA. Et dans la légende de ce post, dans lequel ces 20 femmes se présentent les unes après les autres, l’émission est encore une fois présentée de manière très claire.

« C’est une émission exceptionnelle : vingt femmes ayant accusé l’ancien présentateur star de TF1 Patrick Poivre d’Arvor de violences sex*elles et de comportements problématiques témoigneront ce mardi 10 mai, à 19 heures sur notre plateau. Elles ont entre 28 et 63 ans. Elles sont journalistes, autrices, mais aussi employées de magasin, enseignantes, conseillères aux entreprises, bibliothécaires, etc. Certaines témoignent pour la première fois à visage découvert. », peut-on commencer par lire.

« Jamais celles dont vous allez entendre les récits n’avaient été réunies. Les faits présumés qu’elles racontent remontent aux années 1980 ou à quelques années. La plupart ne se connaissaient pas avant le début de l’affaire. Certaines se sont rencontrées pour la première fois sur notre plateau. Toutes ont en commun d’avoir témoigné dans l’enquête judiciaire contre Patrick Poivre d’Arvor, qui a déposé une plainte en ‘dénonciation calomnieuse’ contre seize d’entre elles. Présentateur du 20 heures de TF1 pendant vingt ans, Patrick Poivre d’Arvor ‘conteste’, selon son avocat, ‘toute violence, sex*elle ou non, à l’égard des femmes qui l’ont accusé’. », lit-on enfin. Voilà le ton donné, Objeko ne peut ensuite que vous conseiller d’avoir le cœur bien accroché.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mediapart (@mediapart)

La prise de parole de l’ancien DRH et PDG de TF1

C’est dans cette même émission que le public pourra donc entendre pour la toute première fois depuis le début de l’affaire PPDA, en février 2021, que Nonce Paolini accepte de s’exprimer. L’ancien directeur des ressources humaines, entre 1993 et 2001 et président-directeur général de TF1, entre 2008 et 2016, témoigne chez MediapartObjeko vous rappelle que Patrick Poivre d’Arvor était le présentateur du JT de 20h de TF1 entre 1987 à 2008. Et qu’avant cela, il était le présentateur du JT de 20H sur Antenne 2 entre 1976 à 1983.

« J’espère qu’elles pourront obtenir la possibilité que leur affaire soit revenue par la justice, la prescription est évidemment un rempart assez commode. Maintenant, pour celles qui ne sont pas dans la prescription et qui vont pouvoir s’exprimer, j’espère que la justice les écoutera et les entendra. Elles prennent un risque, qui est d’être calomniées, et de ne pas être crues, ce qui est sans doute encore plus pénible. Donc, mon souhait c’est que la justice puisse passer, ces agissements doivent être sanctionnés, d’une façon ou d’une autre. Je suis avec elles. D’ailleurs, si j’ai répondu à votre demande – ce que j’ai refusé à beaucoup d’autres – c’est parce qu’elles viennent témoigner chez vous et que je veux leur dire que leur souffrance ne peut laisser indifférent personne et en particulier pas moi, ni comme homme, ni comme ancien dirigeant.« , déclarait ainsi Nonce Paolini.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mediapart (@mediapart)