« Agressée, violée » : cet appel à l’aide déchirant de Kelly Vedovelli qui émeut les internautes

Depuis quelques heures, Kelly Vedovelli sollicite notre aide et notre bienveillance. Que s'est-il passé pour qu'elle tire la sonnette d'alarme ? Objeko fait le point !

©Par Camille Perrault-« Agressée, violée » : cet appel à l’aide déchirant de Kelly Vedovelli qui émeut les internautes

Kelly Vedovelli est la chroniqueuse la plus aimée de TPMP. Aussi, quand elle a des problèmes, elle se confie à ses followers. Aïe, ça pique !

SOS Kelly Vedovelli en détresse

Durant le confinement, Baba a organisé quelques numéros de TPMP chez lui. De fait, la visioconférence lui permet d’inviter quelques chroniqueurs à partager un moment avec lui. Au moins, on pense aux bons souvenirs en attendant des jours meilleurs. Aussi, lorsqu’arrive le tour de Kelly Vedovelli, il décide de faire un bilan de sa première prestation. L’équipe d’Objeko aime tellement cette chroniqueuse. Du coup, vu qu’on n’est pas neutre, on va vous demande votre avis. De notre côté, on trouve qu’elle progresse et gagne en maturité. Se servant de son compte Instagram pour raconter son quotidien, elle vient récemment de jeter un pavé dans la mare. Qu’on le dise, malgré son beau sourire, ses colères sont impressionnantes. Quand elle a quelqu’un dans son collimateur, mieux vaut qu’il/elle se tienne à carreau.

Cette histoire ne laissera personne indifférent

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 🔗 (@khadija_lacombattante)

Diffusé dans le courrier de l’Altas, cet article a profondément ému la Toile. Et parmi la foule d’anonymes qui le partage, il y a Kelly Vedovelli. Grâce à sa communauté, elle va vous pouvoir tenter de donner un petit coup de pouce à  Khadija. Pendant des mois, cette dernière multiplie les disputes avec son mari. Quand il ne la fr*ppe pas, il la force à avoir des relations int*mes… qu’elle accepte par crainte de mourir. Au train où vont les choses, seule, elle ne pourra pas s’en sortir. Une fois installée, cette emprise psychologique et physique peut déboucher sur un drame. Donc, elle n’a pas d’autres choix que de porter plainte contre cet homme. Aussi révoltant que cela puisse paraitre, elle va devoir patienter pendant trois ans avant que la justice digne s’intéresser à son dossier. Lorsque le verdict tombe, la victime est mi-figue mi-raisin. À cause de nombreuses traces de coups sur son anatomie, il échoppe de huit ans de prison ferme. Par contre, l’autre pan de l’affaire semble être totalement mis aux oubliettes. Mais ce n’est pas le seul détail scandaleux !

Kelly Vedovelli, une femme engagée

Comment est-ce possible d’ »oublier » d’assigner Khadija pour ce procès ?  Sérieuse, souhaitant narrer sur son cauchemar à la barre, elle “avait été présente tout le long de l’instruction et avait répondu à toutes les convocations”. Il y a quelques heures, Objeko vous racontait le cas inverse. Des années après les faits, Amandine Pellissard regrette d’avoir été absente au moment venu de l’huissier. Dire que cela a pesé dans la balance est un euphémisme. Du coup, Kelly Vedovelli et d’autres célébrités s’insurgent sur ce récent “vide juridique. Croisons les doigts pour le parquet de Limoges accepte d’organiser un deuxième procès ! Au moins, loin de son bourreau et libérée de ce poids, elle pourra à nouveau marcher la tête haute. C’est tout ce qu’on lui souhaite !