Alain Delon victime d’un AVC : les dernières nouvelles de l’état de santé de l’acteur de 86 ans

Alain Delon est l'un des derniers monstres sacrés du cinéma. Conscient de sa rareté, il se fait rare. Et pour cause, les années passent et les soucis de santé s'accumulent. Pour la première fois, Objeko vous raconte son état d'esprit !

© AFP

Rien ne va plus pour Alain Delon ! Après avoir enterré les femmes de sa vie et amis, il fait un constat amer. On vous dit tout !

Alain Delon, mi-figue, mi-raisin

En regardant l’évolution d’Alain Delon, l’équipe d’Objeko n’arrive pas à contenir son émission. En effet, plus qu’un acteur mythique, son physique atypique ne cesse que de hanter celles et ceux qui ont croisé sa route. Sur un tournage, il n’hésitait pas à redoubler d’ingéniosité pour se démarquer. Si vous voulez en avoir le cœur net, on vous invite à lire cette anecdote. Ce moment où il tente de tenir tête à Jean Gabin ainsi qu’à Lino Ventura ne peut laisser personne indifférent. En ce qui concerne la gent féminine, on a du mal à citer toutes ses conquêtes. Pourtant, dans son âme, elles sont peu à avoir autant compté que Romy, Nathalie, Mireille ou encore Rosalie. S’il avait pu, il aurait eu des enfants avec chacune d’entre elles. Hélas, le destin en a décidé autrement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anthony Delon (@therealanthonydelon)

En parlant de décadence, les rapports avec son fils Anthony n’ont pas toujours été simples. Pour preuve, à l’intérieur de son livre Entre chien et loup, il n’y va pas avec le dos de la cuillère. Or, l’AVC d’Alain Delon va tout remettre en question. Devenus plus proches, la tempête semble avoir enfin cédé sa place à l’apaisement. Oui… mais pour combien de temps encore ?

Le BFF d’Alain Delon jette un pavé dans la mare

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alain Delon (@alaindelon_fan)

Au début des années 70, Alain Delon enchaine les films à la vitesse de la lumière. En coulisses, sa compagne de l’époque Mireille Darc décide de mettre sa carrière entre parenthèses. Comme pour se sentir importante dans les yeux de l’homme qu’elle aime, elle s’occupe de la construction et décoration de leur havre de paix. Surnommée Douchy par une poignée de convives triée sur le volet, la résidence secondaire de l’acteur est le seul endroit où il peut souffler. Ce n’est pas un hasard s’il décide de s’y rendre plusieurs fois par an puisqu’elle possède tous les ingrédients de la zen attitude. Perdue en pleine nature, au moins, les paparazzi n’auront pas accès !

Interrogé par la presse, Anthony Delon ne souhaite pas s’étendre sur la santé de son illustre géniteur. Par contre, Michel Drucker accepte d’en révèler un peu plus. « Je sais qu’il a repris du poil de la bête. [Hélas], la disparition de Belmondo l’a beaucoup assommé. D’ailleurs, la dernière fois que je l’ai vu, c’était à ses obsèques. » Très vite, l’animateur de France 2 souligne ce paradoxe. « Je pense qu’il a refait surface, même si on ne se remet pas d’un AVC comme ça à un certain âge… » Le mari de Dany Saval maitrise le sujet sur le bout de doigts. À cause d’une banale infection qui a failli lui coûter une jambe, il a lui-même passé tout le premier confinement à l’hôpital. À présent de retour le dimanche après-midi, il lance une bouteille à la mer. « S’il est en forme, il est le bienvenu dans mon émission parce que j’ai un bon rapport avec lui. » Nostalgique d’une certaine période, il persiste et signe. « Avec Brigitte Bardot, c’est le dernier grand« .

Plus lucide que jamais !

Après nous avoir raconté que Cupidon lui a fait vivre une belle histoire d’amour avec une infirmière, Alain Delon tire les conséquences de son pépin sanitaire.  « Je me sens plutôt bien même si je suis fatigué et que je marche avec une canne. » Très vite, le masque des mauvais jours revient au galop. Effrayé par ce qui l’attend au tournant, il précise à ses fans de ne pas se faire de faux espoirs. Ce n’est pas demain la veille qu’on le verra sur le devant de la scène. Dithyrambique, son verdict est son appel. « On sait où on va et comment ça se finit ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anouchka Delon (@anouchkadelon)

Quand Alain Delon ose comparer son passé et son présent, il tire les conclusions qui s’imposent. Bon, évidemment, ce n’est pas toujours dit de manière délicate. Après tout, préférant la franchise aux pincettes, il s’exprime sans ciller. « La vie est devenue insupportable, elle ne me fait plus *nvie. Je veux surtout avoir la paix et n’ai pas peur de mourir. C’est normal, on y va tous« . La seule chose qui hante ses nuits, c’est cette « peur de souffrir »! À ses enfants, amis ou encore admirateurs de la première heure, il les implore de ne pas le laisser trainer dans « un lit à l’hôpital ».

Pour conclure cet article sur une note un peu plus joyeuse, on devine qu’Alain Delon passe de bons moments avec le fils d’Anouchka. La  complicité qui se dégage de la publication ci-dessus réchauffe l’âme, vous ne trouvez pas ? Suite dans notre prochain numéro !

Merci à nos confrères de TV Mag et du Journal du dimanche