Albert de Monaco ému : ces trésors inimaginables qu’il est prêt à révéler…

Depuis un an, Albert de Monaco enchaine les émotions. Entre l'absence de Charlène et la pandémie, il n'a pas eu le temps de s'ennuyer. Au début de l'été, il surprend tout le monde en laissant parler son coeur. Accrochez-vous, nous rentrons dans une zone de turbulences !

© SYSPEO/SIPA

Albert de Monaco prend son rôle de souverain au sérieux ! Pour preuve, sur la Toile, il est le premier à annoncer cette GRANDE nouvelle !

SOS Albert de Monaco en détresse !

Onze déjà qu’Albert de Monaco n’est plus le célibataire le plus convoité de la planète. En acceptant de l’épouser, la belle Charlène ne sait pas encore qu’elle met le pied dans un terrible engrenage. Le protocole du Rocher est presque aussi compliqué que celui de Buckingham Palace. C’est pourquoi, en pleine pandémie, elle prend tout le monde de court, y compris ses jumeaux. Ce hommage au roi des Zoulous, ce n’est que l’arbre qui cache la forêt. Elle ignore que son séjour va se transformer en calvaire. C’est la double peine. Privée de ses enfants, elle souffre le martyre. Et ce n’est pas ses récurrentes douleurs à l’oreille qui devraient apaiser la situation.

Finalement, moins d’un an et un passage dans une clinique luxueuse suisse, la femme d’Albert de Monaco refait surface. Certes, soucieux de la protéger, ses médecins ainsi que le service de presse sélectionnent ses apparitions au compte-gouttes. Cependant, ce voyage en famille en Norvège, elle l’attend de pied ferme. Capable de parler de ses NFT pendant des heures, l’ancienne nageuse olympique semble enfin apaisée. Est-ce la pointe visible de l’iceberg ? D’ailleurs, maintenant qu’il est terminé, est-ce que le projet de son époux va faire basculer leur précieux équilibre ? La réponse, Objeko vous la donne tout de suite !

Incroyable, mais vrai !

Depuis le début de la pandémie, les touristes n’avaient plus le droit de visiter le palais d’Albert de Monaco. Profitant du protocole sanitaire pour le restaurer de fond en comble, le fils de Grace Kelly guettait la fin des travaux. Capable de parler pendant des heures de ce que se trouve non loin à ses appartements, il a offert sa  confiance à une équipe de spécialistes. Ont-ils été assez habiles pour édulcorer les 600 mètres carrés de sa collection de tableaux du XIXe siècle ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @hshprincealbertii

Sur son compte Instagram, Albert de Monaco prend la parole. En parlant de l’avant et de l’après, Objeko a l’impression que son sourire d’enfant est de retour ! Ses yeux pétillent quand il déclare. « Dans un palais où l’on croyait connaître tous les trésors qui s’y cachaient, c’est un émerveillement » Et vu les rebondissements sur la santé de son épouse, ce n’était pas gagné d’avance. D’ailleurs, dans quelques semaines, nous appréhendons la manière dont va se dérouler les cérémonies d’hommage consacrées à feu sa maman. Cela fait déjà quatre décennies que la voiture de Grace Kelly l’a emmené directement au paradis. En somme, c’est un deuil impossible à faire tant pour les fans de la comédienne Américaine, les locaux et surtout pour l’entourage princier.

Quand le prince Albert tombe le masque !

Nos amis de France Info ont eu la chance d’interroger Jane Marshall. Très enthousiaste, elle fait également référence à l’usage du laser. Sans lui, rien n’aurait été possible. Pendant des heures où la minutie était son leitmotiv, elle rivalise d’ingéniosité pour redonner de l’éclat à ces chefs d’œuvres. Y est-elle parvenue sans y laisser des plumes ?

De son côté, Albert de Monaco sait qu’il a sa carte à jouer. Bien qu’il orchestre des événements mondains sur le Rocher, il se définit comme le gardien de cette histoire. » D’ailleurs, malicieux, il laisse entendre qu’il y aura « toujours des surprises » qui attendent les curieux. A votre tour, il est temps d’organiser une visite ! Sur la Côte d’Azur, situé à quelques heures et kilomètres de Nice, Monaco offre un cadre de vie incroyable à ses résidents. Donc, en un instant, téléportez-vous dans le passé tout en conservant un pied dans le présent. Pour l’avoir testé à de nombreuses reprises, on demeure incapable de se remettre de cette expérience de sitôt ! La suite, on vous la raconte dans le prochain numéro d’Objeko… Nous vous disons à bientôt pour de nouvelles aventures !