Alerte : Attention à cette nouvelle arnaque au faux PV de stationnement, faites attention !

Des courriers contenant des faux procès-verbaux de stationnement sont retrouvés dans des boîtes aux lettres...

© Le DL/F.Fr

Les automobilistes sont-ils devenus une cible de choix pour les escrocs ? C’est la question qu’on peut se poser après avoir découvert une nouvelle arnaque. Plusieurs personnes ont reçu un faux PV de stationnement à la maison. Si le document ressemble comme deux gouttes d’eau à une contravention officielle, ce n’est pas le cas. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Une arnaque bien rodée

Vous avez peut-être reçu, ces derniers jours, un avis de paiement de forfait post-stationnement chez vous. Ce document vous informe que vous n’avez pas réglé votre stationnement et vous êtes donc, à ce titre, invité à payer une amende de 50 euros à l’adresse mentionnée dans le courrier. Attention, il peut s’agir d’une arnaque. En effet, nos confrères d’Actu Occitanie, nous apprennent, qu’un habitant de l’Hérault, a été victime d’une tentative d’arnaque bien rodée. Le courrier postal, semblait plus vrai que nature.

20

En tête de l’ANTAI, courrier de couleur verte, nom, adresse, plaque d’immatriculation et marque du véhicule du contrevenant, tout y était. Seul petit problème, le défaut de paiement semble avoir été constaté par un agent de la ville de Puteaux (Hauts-de-Seine) dans la rue Messidor à Paris. Seulement voilà, l’automobiliste ne s’est pas rendu à cet endroit. En plus de cela, l’agent assermenté ne serait pas de Paris.

De nombreuses erreurs dans le courrier

La vigilance de cet Héraultais lui a permis d’éviter de se faire arnaquer. En effet, il s’est rendu compte que l’adresse de retour indiquée sur le Tip pour effectuer le paiement de l’amende était fausse. Mais ce n’est pas tout; il a également remarqué que l’adresse jointe pour contester l’avis de paiement était fausse. En allant voir les gendarmes de la brigade de Castries, l’automobiliste a eu confirmation qu’il s’agissait d’un faux. Il a donc évité de peu une arnaque de grande ampleur. Les escrocs auraient pu lui dérober ses informations bancaires.

20

Après avoir eu vent de ce témoignage, les forces de l’ordre s’inquiètent de cette « tentative d’escroquerie inédite » qui pourrait faire de nombreuses victimes chez des personnes moins aguerries à ces techniques de fraude. C’est pour cette raison, que la rédaction d’Objeko, va vous donner des pistes pour ne pas se faire avoir. En lisant la suite de notre article, vous allez être prêts à déjouer les pièges des escrocs.

Comment ne pas se faire avoir ?

Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut redoubler de vigilance à la lecture d’un procès-verbal. Pour débuter, vous pouvez contrôler l’adresse d’encaissement ou encore celle pour faire un recours en contestation. Si elle est fausse, il s’agit d’une arnaque à 100%. Vous pouvez également vérifier vos activités au jour de la contravention et enfin vous assurer que la lettre qui sert à glisser votre paiement n’est pas contrefaite. Méfiance donc si vous recevez un avis de paiement similaire. Dans le doute, faites-le examiner par les services de l’ordre.

Les amendes pour défaut de paiement de stationnement ne sont malheureusement pas les seuls procès-verbaux à faire l’objet d’escroqueries. En effet, il y a quelques mois, de faux mails contentant des amendes pour excès de vitesse, circulaient déjà. Alors, faites vraiment attention à l’ensemble des détails de la lettre. Cela peut vous éviter de gros problèmes.