Alerte, cette arnaque de la plaque d’immatriculation peut vous coûter très cher, méfiez-vous

L'arnaque dite "de la plaque d'immatriculation" semble commencer à se répandre en France...

©Par Cédric Pinatel

Une nouvelle arnaque, commence à faire de plus en plus de victimes en France. Nommée, l’arnaque à la plaque d’immatriculation, elle nous vient du Royaume-Uni. Méfiez-vous si vous recevez un appel vous demandant de l’argent pour un prétendu délit de fuite. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Comme d’habitude, la rédaction d’Objeko vous annonce une nouvelle arnaque. En effet, il y a quelques jours, on a découvert la dernière escroquerie à la mode : l’arnaque de la plaque d’immatriculation. En quoi ça consiste ? C’est très simple. Généralement, les victimes reçoivent un appel, d’un numéro masqué ou non, leur apprenant qu’elles ont causé un accident. Evidemment, un accident léger sans qu’elles s’en soient aperçu. Au téléphone, l’arnaqueur va alors réclamer de l’argent à la victime afin de lui éviter une plainte pour délit de fuite.

Incroyable, n’est-ce pas ? La suite est pas mal, non plus. En effet, si vous demandez à l’escroc comment il a trouvé votre numéro de téléphone, il vous répond simplement qu’il a appelé la préfecture. Et que c’est cette dernière qui lui a donné votre contact, grâce à la plaque d’immatriculation. Evidemment, c’est complètement faux. Il faut savoir que dans le fichier des immatriculations, il n’y a aucun numéro de téléphone : »Dans le fichier des immatriculations, nos services ne disposent pas des numéros de téléphone« .

Il faut porter plainte le plus rapidement possible

Seule une réquisition judiciaire permet la communication du numéro de téléphone de quelqu’un. Mais si c’est le cas, vous le sauriez bien avant d’avoir un coup de fil étrange :« Il faut souligner que seule une réquisition judiciaire permet la communication du numéro de téléphone d’un de nos concitoyens ». Et si jamais vous avez vraiment causé un accident, c’est la gendarmerie, directement qui vous contactera. Personne d’autre. Il s’agit donc encore une fois d’un piège, dans lequel il ne faut pas tomber.

Très répandu au Royaume-Uni, ce type d’escroquerie commencerait à se répandre en France. Pour l’instant, les forces de l’ordre n’ont pas encore beaucoup de signalisations. Mais ça risque de venir très rapidement. C’est pour cette raison, que la rédaction d’Objeko, va vous recommander de porter plainte le plus rapidement possible si ça vous arrive. Le tout, en apportant un maximum d’éléments factuels. C’est le meilleur moyen pour que les escrocs cessent vite.

Comment éviter ce genre d’arnaque ?

De manière générale, quelques préconisations sont à suivre pour ne tomber dans le panneau. Tout d’abord, ce que la rédaction d’Objeko peut vous dire, c’est qu’il ne faut pas communiquer des informations personnelles à une personne que vous le connaissez pas. Et ça concerne aussi les photos ou autres documents personnels. Vous ne savez jamais sur qui vous aller tomber. Les escroqueries numériques peuvent aussi se dénoncer en ligne, via la plate-forme Thésée. Faites y un tour avant de faire quoi que ce soit. Peut-être que vous allez voir une situation similaire sur le site internet. A vous de jouer maintenant.