Alerte, cette arnaque inédite duplique votre code de carte bancaire et vide votre compte

Attention à cette nouvelle forme d’arnaque qui pourrait vous ruiner en quelques secondes...

© Oniflhor

Il y a quelques jours, la police a mis au jour un nouveau type d’escroquerie à la carte bancaire en région parisienne. Les escrocs sont parvenus à pirater les codes de la carte des victimes pour pouvoir les réutiliser directement. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur cette nouvelle arnaque. Vous êtes prêts ?

Une nouvelle arnaque en France

Comme vous le savez sûrement, elles sont nombreuses en France. Et bien, il y a quelques jours, la brigade des fraudes a lancé un avertissement face à l’émergence d’une nouvelle forme d’arnaque à la carte bancaire à Paris. En effet, grâce à un système élaboré, les arnaqueurs parviennent à dupliquer les données d’une carte pour les utiliser sur un distributeur. Si l’arnaque à fait des ravages au Royaume-Uni, il est encore inédit en France. Et c’est pour ça qu’il faut faire attention.

Concrètement, comment fonctionne cette arnaque ? Et bien, c’est très simple. Les arnaqueurs installent un boîtier pirate sur les terminaux de paiement implantés dans les parkings. Mais pas seulement, vous pouvez les trouver sur des lavomatiques ou dans des stations-service. À partir du moment où la victime fait entrer sa carte bleue et inscrit son code secret, celui-ci est récupéré par l’escroc sur un distributeur situé à proximité.

Deux personnes arrêtés

D’ordinaire, les malfaiteurs récupéraient les données contenues sur les pistes bancaires, les 16 chiffres, la date de validité, le cryptogramme, souvent pour les revendre. Mais aujourd’hui, elle a pris une nouvelle tournure. En effet, cette fois-ci, elles sont parvenus à dupliquer le flux de données qui entre et sort de la puce. Ce qui permettait aux escrocs d’effectuer des retraits au moment où les victimes entraient leurs codes dans un autre DAB à quelques kilomètres de là, en temps réel.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Renaud (@secours_paris_urgence)

C’est cette spontanéité qui a mis la puce aux oreilles des policiers. Ainsi, ces derniers ont pu arrêter deux hommes. Ils sont soupçonnés d’être l’instigateur de cette arnaque, l’un faisant le guet pour repérer des clients aux terminaux, l’autre retirant au même instant du liquide dans un distributeur. Entre février et avril, le duo aurait arnaqué 300 personnes pour un préjudice estimé à 39 000 euros. C’est beaucoup, n’est-ce pas ? D’ailleurs, ils auraient à chaque tentative, effectué des retraits d’environ 400 euros.

Une enquête judiciaire a été ouverte pour arnaque

En plus d’alerter les autorités, l’organisme a également mis en place une nouvelle sécurité qui a permis de limiter le préjudice. Aujourd’hui, une enquête judiciaire a été ouverte pour « arnaque en bande organisée, utilisation de faux paiement et extraction frauduleuse de données ». Les deux hommes mis en examen et jusqu’à présent inconnus de la justice française, ont été placés en détention provisoire. Mais seulement à titre provisoire en attendant le procès. En tout, ils auraient tenté de soutirer 115 000 euros. Heureusement, il n’ont pas pu réussir à avoir toutes les victimes. Ouf.