Alerte danger : des pesticides dangereux dans 50% des fruits et légumes selon UFC Que Choisir

Ce jeudi 24 mars le bilan tombe, UFC Que Choisir affirme que 50% des fruits et des légumes de l'agriculture intensive contiennent des pesticides très dangereux pour la santé.

©les echos

Les pesticides sont des produits nocifs. Des produits chimiques qui sont utilisés en agriculture pour lutter contre les parasites animaux et végétaux des cultures. Certains pesticides sont plus dangereux que d’autres. Certains sont même interdits en France et en Europe. Alors, les contrôles sont de rigueur. Et ceux qui ont été faits par l’association de consommateurs UFC Que Choisir offrent une conclusion désastreuse. Nos confères du journal La Dépêche ont repris les éléments essentiels du rapport de l’association sur le sujet. Objeko vous fait part de ce constat alarmant. En notant tout d’abord que 50% des fruits et des légumes issus de l’agriculture intensive contiennent des pesticides potentiellement très dangereux pour la santé. Des produits chimiques « cancérogènes, toxiques pour la reproduction ou l’ADN ou perturbateurs endocriniens » précise l’association.

Les pesticides sont présents dans 50% de nos fruits et légumes

C’est une alarme qu’il ne faut pas prendre à la légère que celle que tire UFC Que Choisir ce 24 mars dernier. En dévoilant les résultats de son étude, elle informe les consommateurs pour qu’ils puissent adapter leurs modes de consommation en prenant soin de leur santé. Et pour cause, ce ne sont pas moins de 150 substances dangereuses qui ont donc été retrouvées sur nos fruits et légumes. Or, cette étude, présentée dans ces grandes lignes chez nos confères de La Dépêche, se base sur pas moins de 14 000 contrôlés sanitaires. Et évidemment sur des fruits et légumes en vente dans toute la France. Ainsi, Objeko ne vous cache pas que la formule « mangez 5 fruits et légumes par jour » perd de son attrait. Les légumes et les fruits sont bons pour la santé certes mais à condition qu’ils ne soient pas couverts de pesticides !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par dave (@dave_9894)

En effet, ces produits toxiques peuvent avoir des conséquences dramatiques chez les consommateurs. Certains pesticides peuvent dérégler l’organisme au point qu’il développe des cancers. D’autres sont reprotoxiques, c’est-à-dire qu’ils vont rendre stériles les consommateurs. Enfin, certains pesticides peuvent avoir des effets terribles sur les bébés à naître. Nos confrères de La Dépêche citent dans ce cas un perturbateur endocrinien qui a contribué au développement de malformations de la tête et du cerveau. Toujours selon les analyses présentées par UFC Que Choisir, nous pourrions retrouver « dans plus d’un quart des pomélos analysés (27,4%), du pyriproxyfène, fortement suspecté d’être un perturbateur endocrinien et d’avoir contribué à des malformations de la tête et du cerveau observées au Brésil », peut-on lire.

Mais si cet exemple est particulièrement choquant, le constat global doit être tout aussi alarmant. Car, les contrôles sanitaires de l’association des consommateurs démontrent que plus de 50% des fruits et des légumes issus de l’agriculture intensive présentent des pesticides dangereux pour la santé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alain Coste (@costalain)

Quels sont les produits les plus contaminés ?

La panique est en train de gagner les consommateurs et cela est tout naturel. Mais Objeko ne vous surprendra pas en vous disant que la consommation de fruits et de légumes reste essentielle pour la santé. Comment alors intégrer les études de UFC Que Choisir et continuer à s’alimenter sainement ? Pour cela, nos confères de La Dépêche se sont penchés sur des détails utiles et précis. Ils indiquent notamment que l’association des consommateurs pointe du doigt les cerises et les pommes comme les plus mauvais élèves. En effet, 80% des échantillons de pommes contrôlées présentaient des traces pesticides. Et dans 48% des cas, des perturbateurs endocriniens. Mais ce sont 92% des échantillons de cerises qui seraient donc potentiellement dangereuses pour la santé. Voilà donc deux fruits qu’il faudra sélectionner avec une plus grand attention à l’avenir.

UFC Que Choisir ne laisse pas non plus les consommateurs dans l’impasse. L’association précise que les fruits et les légumes issus de l’agriculture biologiques contiennent infiniment moins de pesticides. En raison de « l’interdiction des pesticides de synthèse pour ce mode de production », précisent nos confères. Malgré tout, l’association numéro 1 de protection et d’information des consommateurs regrette ce constat. Car, cela signifie que pour consommer des fruits et des légumes sans pesticides, les Français doivent forcément se tourner vers des offres plus chères. Encore une inégalité sociale terrible puisqu’elle se répercute directement sur la santé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par UFC-Que Choisir (@ufcquechoisir)

« Conformément aux recommandations du Programme National Nutrition Santé (PNNS) du Ministère de la Santé, les produits de l’agriculture biologique constituent donc un recours pour les consommateurs, notamment les plus sensibles aux effets de ces molécules : femmes enceintes, enfants et adolescents. », précise UFC Que Choisir.