Alerte Danger ! Ne consommez surtout pas ce produit très connu visé par 60 millions de consommateurs

Les alertes du magazine sont nombreuses et régulières. Heureusement qu'ils sont là pour rappeler à l'ordre les fournisseurs. Découvrez dans cet article le produit très connu qui pose problème.

© emmaus-france

On sait à quel point l’alimentation est importante pour la santé. Hélas, on sait aussi que les distributeurs ne cherchent qu’à réduire les coûts. Ainsi, les clients se retrouvent avec des produits en rayon de qualité médiocre ou encore pire dangereux pour la santé. Par chance, certaines associations comme le magazine 60 millions de consommateurs sont là pour nous alerter et nous aider à y voir plus clair. D’ailleurs, mercredi dernier, les journalistes qui mènent ces études étaient en colère et n’ont pas hésité à le faire savoir sur la Toile. Les spécialistes de l’analyse des étiquettes alimentaires ont repéré un produit à la composition particulièrement néfaste… On vous dévoile de quel produit il s’agit sans plus tarder !

Un produit à bannir de votre liste de courses

Heureusement que les équipes de 60 millions de consommateurs veillent de près ! En effet, quand il y a tromperie sur un produit, elles le font savoir au plus grand nombre. Elles n’ont aucun problème pour pointer du doigt et attaquer les distributeurs qui proposent des articles dangereux. Cette fois-ci, le magazine a mis en avant le produit suivant : la margarine de la marque Primevère. Elle est censée être garantie sans huile de palme, mais apparemment, ce n’est pas tout à fait la vérité. Devant le packaging qui envoie des informations mensongères, les consommateurs se font souvent avoir. Encore une prouesse du marketing !

Une information mensongère sur le packaging

Sur la barquette, le message est clair : pas d’huile de palme. Pourtant, en regardant au dos dans la liste des ingrédients, fausse joie ! Il est bien écrit que le produit « contient de l’huile de palme ». Il n’en fallait pas moins pour que les enquêteurs de 60 millions de consommateurs poussent un coup de gueule sur les réseaux sociaux. Et à juste titre ! « Cherchez l’erreur (…) Avec ou sans huile de palme ? Primevère nous explique qu’il s’agit d’une erreur d’impression et garantit que cette margarine n’en contient pas. Et laisse les produits en rayon. De quoi laisser le consommateur dans la confusion », peut-on lire sur la Toile.

Face à ce triste constat, « 60 millions de consommateurs » a rappelé l’importance de bien lire les étiquettes avant achat. « Méfiez-vous des allégations et vérifiez la composition des aliments. En cas de contradiction, n’achetez pas », a prévenu le magazine. Sans grande surprise, les réactions ne se sont pas fait attendre. Les internautes ont crié au « foutage de gueule », à « l’empoisonnement » et ont été nombreux à annoncer leur intention de boycotter la marque.

L’huile de palme détruit la planète et la santé

Comme l’explique l’association WWF, la culture de l’huile de palme est catastrophique pour la planète. En effet, elle peut engendrer plusieurs conséquences. Tout d’abord, elle entraîne une perte de biodiversité. De plus, certaines populations locales et autochtones sont donc contraintes de déménager. Enfin, elle augmente aussi les émissions de gaz à effet de serre et on sait à quel point c’est un désastre. C’est sans compter que sa consommation est néfaste pour la santé. En effet, si vous en consommez trop, cela engendre du mauvais cholestérol et donc vous avec plus de risques d’avoir des problèmes de cœur et des AVC par exemple. Chaque année, plus de 50 millions de tonnes d’huile de palme sont fabriquées et c’est un non-sens.

On vous rappelle que la vente mensongère a des sanctions non négligeables. En effet, elle peut être punie à deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 300 000 euros. L’amende peut monter jusqu’à 750 000 euros et la prison à sept ans dans le cas où la tromperie entraîne des conséquences négatives pour la santé de l’homme ou de l’animal.