Alerte danger : si vous avez acheté ces produits chez Lidl, ils sont dangereux pour la santé, ils contiennent du chanvre élevé en THC

Lidl devait mettre en place un rappel de produit peu ordinaire avec cette affaire. En effet, ce n’est pas tous les jours que l’enseigne star du discount fait « planer » ses clients sans mettre en avant la moindre promotion…

Alerte danger : si vous avez acheté ces produits chez Lidl, ils contiennent du chanvre élevé en THC
© Ohmymag

Lidl et les autres grandes enseignes de distribution sont régulièrement confrontés au phénomène. Enfin, au phénomène général qui consiste à mettre en place des procédure de rappel de produits. En effet, lorsqu’un produit n’est pas dans les normes ou qu’il peut potentiellement mettre en danger la vie des consommateurs, il est rappelé sur le champ. Le produit est ensuite détruit la plupart du temps. Parfois, il peut aussi être envoyé en reconditionnement afin qu’il soit de nouveau propre à la vente. Et dans tous les cas de figure, les clients sont remboursés intégralement avec ou sans ticket de caisse. Mais dans cette affaire surprenante, Lidl a dû faire détruire les produits qu’il rappelait. Car, ils étaient non seulement impropres à la consommation, ils étaient illégaux ! Objeko vous raconte tout.

Attention : Lidl s’offre une publicité peu commune avec cette affaire

Depuis que ce rappel de produit a eu lieu chez Lidl, l’histoire a fait le tour du monde. En effet, c’est en Islande que le roi du discount a proposé une huile au « ch an vre » qui dépassait le seuil légal de « T H C ». Mais dans tous les pays, européens au moins, tous les clients de Lidl ont entendu parler de cette affaire. Le fameux produit qui devenait alors le centre de toutes les attentions était une huile. Une huile dont la composition la rendait tout simplement illégale.

Mais pas forcément impropre à la consommation en revanche. Aussi, Objeko ne peut s’empêcher d’imaginer que certains clients de Lidl, en Islande, ont peut-être plané comme jamais sans le vouloir. Cela dit, il faut aussi espérer que rien de grave ne soit arrivé aux personnes qui ont eu ce produit entre les mains. En effet, il faut faire très attention lorsque l’on est sous l’emprise de telles substances. Elles sont tout bonnement psychoactives et troublent donc la perception, l’expression et la motricité des personnes qui en consomment. Un risque que les clients de Lidl ne prendront pas avec les huiles, crèmes et autre soins de la marque Cien par exemple.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lidl France (@lidlfrance)

Par exemple, si ces clients de Lidl qui n’avaient pas fait attention que cette huile était trop concentrée en substance psychoactive prenaient la route, des drames auraient pu se produire. Cependant, Objeko a beau eu chercher, les informations sur cette affaire se cantonnent au rappel de produit de Lidl. L’attention est portée sur le produit en lui-même et pas sur ses potentiels consommateurs. Ainsi, il y a de fortes chances qu’aucun accident n’ait été à déplorer.

Une polémique surprenante

Lidl s’est aussi peut-être rendu compte à temps que ces produits étaient potentiellement dangereux. Et cela avant même que ses clients n’en consomment. Des produits parmi lesquels se trouvaient des huiles bio de la gamme « Vita d’Or ». De plus, si l’enseigne allemande ne s’est pas exprimée sur la quantité au dessus du seuil légal qui composait ces produits, il est possible de croire que l’écart devait être minimal. Et que c’est par respect pour les lois en vigueur que Lidl a fait attention à mener à bien sa procédure de rappel de produits.

Les lois qui encadrent la vente du « C B D » en Europe sont très strictes. Elles n’autorisent qu’un taux de « T H C » de 0,2% au maximum. Cependant, les commerces, Lidl compris, se sont rendus compte que c’était un business lucratif. En effet, la clientèle est importante pour ce genre de produits au « ch an vre ». Ainsi, de plus en plus, chez Lidl et dans d’autres commerces de détails, il est possible de trouver des baumes, des crèmes, des huiles et beaucoup d’autres produits aux multiples vertus. Car, la composition de tels produits promet relaxation, détente, et même anti-douleur à ses consommateurs.

Les propriétés analgésiques et anxiolytiques de tels produits ne sont plus à prouver, Objeko vous l’accorde. Il faudra néanmoins faire attention à ne pas dépasser les doses. Car, les effets de ces produits sur le long terme sont encore à l’étude. Et c’est sans doute ce qui explique un cadre légal strict mais encore léger autour d’eux. Enfin, il ne faudra pas douter que Lidl suive de près l’évolution du marché quant à ces produits. Ainsi, cette affaire de rappel de produits en Islande pourrait tôt ou tard se produire en France ou ailleurs en Europe. Effectivement, c’est une sacrée polémique que cette affaire. Et il sera plus sage pour les clients de Lidl de retrouver l’enseigne pour sagement préparer les fêtes de fin d’années.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lidl France (@lidlfrance)


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.