Alerte, pénurie de ces produits alimentaires prévue dans les semaines à venir : explications

Pourtant essentiels, ces produits alimentaires disparaissent peu à peu des rayons. De quoi s'agit-il et surtout comment arranger les choses ? Objeko vpus dit tout sur cette situation inédite !

©shutterstock

Après la pandémie, on pensait que le meilleur arrivant. On se trompait. Et pour cause, ces produits alimentaires, on va devoir s’en passer !

Ces produits alimentaires essentiels manquent à l’appel

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anabele famille xxl (@momsorganise)

Pas toujours simple d’acquérir tous les produits alimentaires dont on a besoin au quotidien. Certes, dans les rayons, la gourmandise ne doit pas nous influencer. En ce moment, les Français ont un problème avec le pouvoir d’achat. Dans cet article, on vous expliquait justement comment réduire les frais. Mais est-ce que cela va suffire à mettre du beurre dans les épinards ? Malgré les promesses de Jean Castex de diminuer le prix de l’essence, il constate que ce n’est toujours pas d’actualité. Quant à la facture d’électricité ou de gaz, on la redoute fortement. Le futur remplaçant d’Emmanuel Macron à l’Élysée devrait prendre en compte les nombreuses doléances des classes moyennes. De fait, la rupture de stock de certaines denrées risque fort de provoquer un tsunami. Sans plus attendre, Objeko fait le point sur ces rumeurs. Accrochez-vous, nous rentrons dans une zone de turbulences… et ce n’est pas demain que ça va s’arrêter !

Le conflit ukrainien est-il responsable de cette pénurie ?

Interrogé à ce sujet, un spécialiste belge déclare que l’augmentation du tarif des produits alimentaires ne date pas d’hier. Souvenez-vous, durant le premier confinement, on avait tendance à accumuler les articles de première nécessité sans se soucier de la facture. Pour certains, c’était la double peine. Une fois au supermarché, ils déploraient que les rayons se vident à la vitesse de la lumière. A-t-on vraiment besoin de plusieurs paquets de pâtes ou de papier toilette ? Deux ans plus tard, alors que l’on pensait la pandémie derrière nous, Vladimir Poutine s’en prend à son voisin. Les jours heureux ou les économies, ce n’est pas pour demain !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LCGB (@lcgb_haut_ass_muer)

Si Objeko devait résumer ce qui se passe actuellement, ça deviendrait presque un cours d’économie. Après avoir constaté que cette pénurie pouvait nuire à la livraison à leurs clients, les sociétés essaient de rebondir en dénichant des « matières premières ou des ingrédients alternatifs ». Hélas, ils découvrent que vu de la faible disponibilité, tout se vend à prix d’or. En ce qui concerne l’aspect logistique (commande, gestion des stocks, etc.), ce n’est vraiment pas simple de trier. Rien que l’emballage de nos produits alimentaires provenait en majeur parti d’Ukraine. Dans une moindre mesure, cela nous rappelle l’affaire des masques. Au printemps 2020, même les soignants n’en possédaient pas assez pour se protéger contre le variant Delta.

Voici produits alimentaires qui risquent de disparaitre

Après avoir fait un bref sondage, le constat est effarant. Dans le secteur de la nutrition, un tiers des entreprises avoue connaître de sérieux « problèmes d’approvisionnement. » Pour essayer de sauver les meubles, elles se forcent à appuyer sur le frein et diminuent le rendement. Le résultat se voit déjà dans certains supermarchés. À l’intérieur de cette enquête, Objeko abordait la crise du café. En plus de rencontrer des épisodes météorologiques défavorables, les producteurs du Brésil n’arrivent pas à négocier avec les géants de l’industrie agroalimentaire. Quant à celles qui n’ont pas prix au sérieux le souci, elles stoppent tout. À long terme, est-ce une situation rentable de fabriquer à perte ? Pas la peine d’un expert en comptabilité pour comprendre les subtilités de ce cercle v*c*eux.

Pour vous aider à bien comprendre, Objeko a trouvé l’exemple de l’huile de tournesol. Sans que nous nous en rendions compte, cet élément est présent dans la plupart de nos produits alimentaires. « pâtes et autres [articles vendus en] boulangerie, les margarines, [pour] bébé et de type médical, sauces [telles que] mayonnaise, frites surgelées. » Pour ceux qui ont des notions de cuisine, cette matière grasse est indispensable pour la cuisson d’ingrédients panés.

Une solution de dernière minute ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Patrick Bruel (@patrickbruel)

Aussi, pourquoi ne pas alterner avec de l’olive ? Patrick Bruel a compris le filon et propose justement d’en acquérir à bas coût. Si vous voulez tester une goutte de Léos dans vos salades ou vos recettes de famille, on vous invite à aller dans des restaurants étoilés. Sur place, on arrive peu à peu à retrouver les saveurs et la douceur de la vie d’avant. Croisons les doigts que tout revienne bientôt à la normale !