Alerte ! Rappel de produits par l’AFSCA: Plusieurs produits contaminés font l’objet de procédures de rappel, des glaces de plusieurs marques sont concernées.

Nos confrères de la RTBF mettent en lumière plusieurs rappels de produit inquiétants. En plein été, ce sont encore une fois des glaces qui apparaissent contaminées à cause d’une trop forte concentration d’oxyde d’éthylène.

Carrefour, Leclerc, Super U: Alerte danger!
© AFP

Alerte: Les rappels de produit ne cessent de se multiplier. L’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), en Belgique, tire la sonnette d’alarme. Et en France, ce sont environ 10 000 produits présents sur une liste inquiétante. Une liste que valide l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

La majorité des rappels concernent une concentration trop élevée d’oxyde d’éthylène. Ce composé organique, important pour l’industrie chimique, se compare vulgairement à un désinfectant. Il sert par exemple à la stérilisation des aliments de bases. Mais en raison de ses caractéristiques cancérogène, mutagène et reprotoxique, il est sous le coup d’une interdiction en Europe. Pour vous donner un exemple, ce produit fait partie des composants du gaz moutarde. Un gaz utilisé pendant la Première Guerre Mondiale. En France, comme en Belgique, des taux très bas sont tolérables lors des contrôles. Si des rappels de produits ont lieu, c’est donc que ces taux crèvent les plafonds.

Les rappels de produit sont de plus en plus nombreux, l’inquiétude grimpe

La consommation d’oxyde d’éthylène n’est pas immédiatement problématique. C’est-à-dire que vous n’aurez pas de symptômes directement après avoir consommé un produit faisant l’objet d’une procédure de rappel. Cependant, une consommation excessive de cet agent chimique augmente les risques pour la santé des consommateurs dans plusieurs domaines. Cela favorise notamment le développement de cancers, de maladies rares et même l’infertilité. Ce sont les raisons pour lesquelles l’Europe toute entière interdit l’usage de ce produit.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Bulle Breizh (@bulle_breizh)

Néanmoins, la pandémie rend les contrôles sanitaires beaucoup plus difficiles. En effet, impossible de les effectuer en amont aussi souvent que souhaité. Depuis le début de la crise sanitaire, les contrôles s’effectuent le plus souvent alors que les produits sont déjà en rayons. Ce qui crée tant de scandales et qui fait que les rappels de produits se multiplient de façon alarmante.

Nos confrères de la RTBF informent donc les consommateurs belges que ce sont des glaces qui font l’objet de rappels de produit. Et Objeko vous rappelle qu’en France non plus, nous n’avons pas été épargnés. En effet, dans cette liste d’environ 10 000 produits contaminés, les glaces tiennent une bonne place. Et c’est d’autant plus inquiétant que c’est malheureusement en plein été que le phénomène prend de l’ampleur.

Alerte: La Belgique, La France, toute l’Europe est concernée

En France, nous avons le site internet officiel du gouvernement Rappel Conso qui alerte les consommateurs. Il existe aussi plusieurs plateformes telles que Oulah qui relaient les messages de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). En Belgique, il convient également de se rapprocher des organismes qui relaient de telles informations car ce travail est essentiel à la protection de la santé des consommateurs, Objeko ne saurait le nier. D’autant que les références des produits qui dont l’objet de procédures de rappel sont de plus en plus nombreux.

« En ce moment, l’AFSCA analyse différents produits et les rappelle si nécessaire. Histoire d’aider les consommateurs, l’agence a créé sur son site internet un chapitre dédié à ce problème d’oxyde d’éthylène. La liste des produits problématiques y est mise à jour régulièrement. » précise le compte Instagram de la RTBF.

Ainsi, la « Radio-télévision belge de la Communauté française » verra son message d’alerte relayé dans de nombreux médias. En effet, il est essentiel de faire passer l’information le plus largement possible pour éviter les drames. Dans son article détaillé du 23 août, la RTBF donne tous les détails concernant les produits faisant l’objet d’une procédure de rappel. Il s’agit de glaces « de marques Côte d’Or, Extrême, Daim, La Laitière, Pilpa, Toblerone, Milka, Nestlé et Smarties ». Les journalistes précisent également que ces glaces se retrouvaient dans « différents points de vente partout en Belgique ». Ainsi, pour limiter les risques, mieux vaut contrôler les références produits contenus dans vos congélateurs. Vous pourrez ensuite rapporter ces produits pour vous faire rembourser.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RTBF Info (@rtbfinfo)

Alerte: À l’instar de la RTBF, Objeko ne saurait que trop inviter ses lecteurs à la plus grande vigilance. Les magasins ont l’obligation de communiquer sur les rappels de produits en cours. Via leurs sites internet ou bien via des affichages dans leurs rayons. Néanmoins, personne ne peut nier que cela représente une mauvaise presse pour les enseignes de grande distribution. La confiance entre le client et le vendeur est détériorée. Bien que les magasins n’aient pas vraiment de responsabilité sur l’usage d’oxyde d’éthylène dans leurs produits, ils sont responsables de ce qu’ils vendent. Ainsi, le message peut parfois passer inaperçu auprès des consommateurs.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.