Alerte rappel massif en France : ces produits dans votre Frigo sont dangereux pour la santé

En ce moment, les rayons ressemblent à un film d'horreur. Quand ils ne sont pas vides, ils contiennent des choses qui rendent gravement malades. Et ce n'est pas le dernier rappel en date qui va réconciller les Français avec le supermarché !

© iStock

Impossible de passer à côté de cet énième rappel produit. Une fois découvert, vous risquez fort de tomber à la renverse. Aïe, ça pique !

Ce rappel produit que personne ne digère

Ces deux dernières années, l’appréhension d’aller faire ses courses n’a jamais été aussi forte. En effet, pendant le premier confinement, comment oublier les disputes entre les clients ? Une fois qu’on avait réussi à atteindre le bon rayon, on déplorait la rupture de stock massive de produits du quotidien. Des variants et vaccins plus tard, la situation n’a pas évolué d’un iota. Sauf que cette fois, la pénurie est due au conflit qui oppose la Russie à l’Ukraine. Avant de payer son huile de tournesol à prix d’or, le fin gourmet n’imaginait pas à quel point la France était encore dépendante de ses voisins. Et ce n’est pas ce nouveau rappel de produits qui va apaiser les choses !

Plus jamais ça !

Au début du printemps, les soirées conviviales se multiplient. Avec la fin du protocole sanitaire, on essaie de retrouver un peu de nos repères d’avant. Ceux qui n’ont pas malheureusement pas la place pour organiser un barbecue dans un jardin ont trouvé une précieuse alternative. Venue tout droit d’Italie, la pizza a toujours eu pouvoir fédérateur. Devant un match de football, pour récompenser les enfants de bons résultats à l’école, tous les prétextes sont bons pour en manger une. Or, un rappel va provoquer un tsunami.

C’est l’évidence. Personne n’avait pu anticiper qu’à l’intérieur de cette gamme surgelée se trouvait une catastrophe. Dès que les premières contaminations arrivent, les supermarchés tirent la sonnette d’alarme. D’ailleurs, depuis ce rappel, tout le monde se jette la pierre. Qui est responsable de cette intoxication massive et de la mort de plusieurs enfants ? La saleté de l’usine de production, les cadres de cette entreprise multinationale voulant économiser les frais ou les distributeurs qui ont fermé les yeux ? Face à la justice, ces différentes parties assumeront-elles ? Le mystère reste entier !

Les becs sucrés ont le moral en berne

Comme un malheur n’arrive jamais seul, mais souvent par paire, Objeko doit nécessairement évoquer le cas Kinder. Quelques jours avant Pâques, les chocolats envahissent les supermarchés. Les gourmands ont d’ailleurs bien du mal à résister à l’appel des fritures et autres confiseries de cet acabit.

Hélas, un rappel massif les force à trier les achats. D’abord, c’est en fonction de la référence puis selon la date de péremption. Quoiqu’il en soit, l’équipe d’Objeko en perd son latin. Maintenant, dès que nous voyons une publicité ou une nouveauté de cette marque, nous préférons la laisser en rayon. Enfin, la rédaction n’ose pas imaginer pas le gaspillage alimentaire que tout ceci a provoqué ! Avouez que tout cela est paradoxal. D’un côté, on manque de première nécessité tels que la moutarde ou bien les œufs. De l’autre, on est forcé de jeter massivement tout ce qui pose problème.

Le rappel de trop ?

Cette fois, le rappel concerne une pièce de boucher. Vendue en forme de barquette dans un Leclerc du sud de France,  cette joue de porc demandait quelques heures de mijotage. Pour ceux qui aiment les plats du dimanche de ce genre, c’est une aubaine. Malheureusement, même cuite, les experts ont constaté la présence de salmonelle. Plutôt que le cauchemar recommence, ils avertissent les locaux rapidement.

Aussi, si jamais vous en possédez, il ne faut surtout pas la manger. Une fois rapporté au magasin, ordre est donné de vous rembourser. Que pensez-vous des trois affaires de rappel évoquées ? Comment avez-vous réagi ? Avez-vous été concerné de près ou de loin à ces scandales alimentaires ? D’ici les vacances, croisons les doigts pour que d’autres ne viennent pas réduire nos efforts à néant ! Suite dans le prochain numéro !