Alerte rappel massif en France : ces produits peuvent être dangereux pour la santé, il s’agit de pâtes Fusilli

Des nouveaux contrôles viennent de révéler que des pâtes Fusilli contaminées par des produits toxiques

Alerte rappel produits: L’Afsca retire une nouvelle fois plusieurs produits de la vente Côte d’Or, Milka, Toblerone…
© sird.eu

Alerte rappel massif en France : Dans l’agroalimentaire, les scandales s’enchaînent et les consommateurs ne savent plus à quel produit se fier. Récemment, de nouveaux contrôles viennent de mettre à jour une contamination des pâtes Fusilli. On vous explique tout.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ELLE à table (@elleatable)

Quand est-ce que les scandales alimentaires cesseront ? Ces derniers temps, plusieurs scandales ont fait froid dans le dos. Car il s’agit de produits de consommation courante et très connus. Buitoni ou les chocolats Kinder ont ainsi fait l’objet d’un rappel en raison d’une suspicion de contamination par les bactéries E.Coli et Salmonella. Un peu plus tard, c’était au tour des saumons E. Leclerc d’être frappés par un scandale alimentaire. Suite à une contamination à la listeria, une procédure de rappel a ainsi été lancée par E.Leclerc.

Et maintenant, c’est au tour des pâtes ? Ce serait problématique. Car les pâtes, comment s’en passer, pas vrai ? Les pâtes sont la base de l’alimentation de beaucoup de Français. Parce que c’est facile à cuisiner, ce n’est pas cher et que ça tient au ventre ! En plus, on peut varier les goûts en fonction des sauces qu’on choisit. Malheureusement, ce nouveau contrôle établit que de nombreux paquets de pâtes contiennent des traces de contamination. Ce sont des chercheurs allemands qui ont effectué ce test. Ils ont en effet choisi 20 marques de pâtes.

Rappel massif en France : pesticides, désinfectants, moisissures…

Et ce qu’ils ont trouvé fait froid dans le dos : présence de toxines de moisissure, présence d’huile minérale, de traces de désinfectants et de pesticides. Et cela n’échappe pas aux marques bio ! Concernant les pesticides, il s’agit notamment de l’oxyde d’éthylène. Cela fait déjà un an que l’ONG Foodwatch tire la sonnette d’alarme. Dans nos assiettes, on retrouve en effet de façon inquiétante un insecticide dangereux. Même les produits bio n’y échappent pas ! Cette substance “sert à désinfecter les produits. » Pourtant, l’Europe l’a interdit depuis 2011 car elle est classée comme cancérogène. C’est ce que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) rappelait encore en avril dernier au public.

L’ONG Foodwatch tient à donner plus de précisions sur les véritables dangers pour les consommateurs. « Ce désinfectant gazeux utilisé dans des pays hors UE pour prévenir toute contamination bactériologique des matières premières (salmonelle notamment) n’est pas autorisé en Europe car il est cancérogène, mutagène et il nuit à la reproduction. Des milliers de références de produits alimentaires ont été rappelées en France car elles contiennent des ingrédients traités illégalement à l’oxyde d’éthylène.”

Présence de glyphosate, très toxique et potentiellement cancérigène

Et de poursuivre : “Ça veut dire qu’ils sont non-conformes ; ils n’auraient jamais dû se retrouver dans nos supermarchés. Suite à l’alerte lancée par la Belgique en septembre 2020 sur le réseau européen, on a d’abord découvert que les graines de sésame concernées dans nos biscuits, pains, houmous et autres plats préparés provenaient d’Inde. Aujourd’hui, la Turquie s’ajoute à la liste car la farine de caroube s’utilise notamment pour les glaces. Et elle fait l’objet de contaminations.« 

Et ce qui inquiète dans les résultats des chercheurs allemands, c’est que même pour les produits qui ont obtenu de très bonnes notes lors du test, on trouve toujours un contaminant à l’état de trace. On a notamment retrouvé du glyphosate dans les pâtes Fusilli. Or il s’agit d’un produit chimique, très toxique et potentiellement cancérigène pour l’organisme. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Morgan (@morganabbou)

A qui la faute ? La responsabilité incombe aux fournisseurs des matières premières dans les industries agroalimentaires. En effet, ils doivent revoir er le taux de pesticides qu’ils utilisent dans leur culture. Car en bout de chaîne, cela infecte les lots de production.

Les chercheurs ont notamment testé différentes. Et de très grandes marques figurent en haut de la liste. On peut notamment citer : Barilla, Combino, De Cecco, Rummo Bio Delverde ou encore Buitoni. Ainsi, on trouve dans toutes ces marques du glyphosate. Bien sûr, il s’agit de traces. Mais ça ne rassure pas… Vos pâtes, vous les préférez à la bolognaise… ou au glyphosate ?

 


Alix Brun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.