Alerte rouge aux moustiques-tigres en France : voici comment se protéger efficacement

L'été arrive. Les températures montent, les vacances se préparent, les vêtements se raccourcissent pour laisser la peau respirer… et les moustiques sont bien décidé à en profiter. Car chaque saison a ses avantages et ses inconvénients. Si les températures fraîches de l'hiver vous agacent, elles ne sont pas synonymes, elles, d'apparitions massives de moustiques.

© Егор Камелев de Pixabay

Le moustique-tigre : un insecte qui vient de loin 

Il y a quelques années encore, le moustique-tigre n’était pas présent sur le territoire français

Rien d’étonnant à cela puisqu’il vient de loin, lui qui est originaire des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est. Mais il réussit à s’adapter à d’autres environnements et trouve finalement son bonheur loin des forêts humides. En ville, il pond ses œufs dans la multitude de récipients (vases, pots, gouttières) qui s’offre à lui. Chaque été, nombreuses sont les villes de France à rappeler aux citoyens de penser à vider, justement, tous les objets extérieurs où peut se trouver de l’eau stagnante. 

Le moustique-tigre vit si bien loin des forêts habituelles qu’il est aujourd’hui implanté dans cent pays sur les cinq continents. L’espèce est donc considérée comme l’une des plus invasives au monde. En France notamment, on considère qu’il est implanté dans 67 départements. S’il a d’abord préféré les départements du sud, il s’adapte bien au froid et s’est progressivement dirigé vers le nord. 

Si le moustique préoccupe les autorités, c’est que contrairement à nos moustiques bien français habituels, le moustique-tigre peut transmettre des virus à l’être humain : celui de la dengue, du chikungunya ou encore le virus Zika. 

Des températures estivales qui font venir les moustiques

Les français attendaient avec impatience les fortes chaleurs. Elles sont arrivées plus vite que prévu. En ce début du mois de mai, ce sont des températures dignes d’un bel été qui sont arrivées en France et qui, visiblement, comptent bien rester. Si cela fait du bien au moral, c’est aussi le départ de la saison des moustiques

Stéphane Rober (président de Vigilance Moustique) alerte sur les conséquences de l’arrivée soudaine de ces températures au micro d’Europe 1 : « Une vague de chaleur, ça entraîne immédiatement un phénomène de démultiplication et de la prolifération. On dit normalement qu’un moustique-tigre met dix jours à se transformer de larve en moustique adulte s’il fait 23 °C le jour et 15 °C la nuit. Mais là quand il fait 30 degrés le jour, c’est plus dix jours, c’est six/sept jours ! Ça va beaucoup plus vite« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Préfecture des Landes (@prefete40)

Un seul répulsif paraît efficace 

Pour se protéger des moustiques-tigres, il est conseillé d’avoir chez soi un bon répulsif. Mais ils ne se valent pas tous. Le spécialiste conseille de privilégier l’incardine : « C’est l’actif qui a le meilleur ratio efficacité/innocuité« . Il conseille également de porter des vêtements amples qui couvrent les bras et les jambes. Si, pendant l’été, et après avoir été piqué par un moustique, vous souffrez de maux de tête ou de fièvre, alors il faut se rendre rapidement chez un médecin en précisant que vous ressentez ces symptômes après une piqûre de moustique. 

Tout au long de l’été, prenez le réflexe d’éliminer toutes les eaux stagnantes dans votre jardin, ou de mettre des poissons qui mangent les larves de moustiques-tigres si vous possédez un bassin. Pourquoi ? Car le moustique-tigre est un moustique casanier qui vit proche de l’endroit où il se trouvait quand il n’était encore qu’une larve. Si vous avez beaucoup de moustiques chez vous, il est fort probable qu’ils viennent de votre propre jardin. 

Petite astuce : si vous avez des plantes et des sous-pots qui peuvent logiquement se remplir d’eau et donc accueillir des larves, remplissez-les de sable. 

Les pièges à moustiques, la bonne idée ? 

Cela peut rendre vos soirées d’été plus tranquilles. Il existe sur le marché des pièges qui attirent et capturent les moustiques. Le piège à larves est également conseillé. Ces pièges sont pour les femelles qui viennent de piquer et qui sont à la recherche d’un point d’eau pour pondre. Elles trouvent ce piège et se retrouvent coincées, dans l’incapacité de pondre des œufs. Il est conseillé de placer ces pièges à proximité de votre lieu de vie. 

Pour protéger l’intérieur de votre maison, il n’y a rien de plus écologique que la moustiquaire tandis que les spray anti-moustiques sont également efficaces… à condition de n’oublier aucune partie de votre corps car vous pouvez être sûrs que les moustiques la trouveront