Alessandra Sublet balance sur sa collaboration avec Nicolas Canteloup, révélations fracassantes

La jolie brune vient de terminer le tournage de son premier film. Elle s'exprime sur cette toute nouvelle expérience.

© Starface

Ce mercredi 27 avril 2022, Alessandra Sublet était invité dans l’émission de C à Vous sur France 5 face à la chef du plateau Anne-Elisabeth Lemoine. Pour rappel, la jolie brune a animé le programme il y a près de neuf ans. Depuis, elle a fait son petit bout de chemin. En effet, elle a présenté des émissions très différentes, mais aujourd’hui, elle a voulu passer à autre chose. Cela ne lui fait pas peur de tout reprendre à zéro. La vie reste intéressante quand on continue de progresser et d’apprendre, n’est-ce pas ? Elle nous raconte ses premiers pas en tant que jeune comédienne.

Alessandra Sublet, un nouveau métier pour une nouvelle vie !

Maintenant que le tournage de son film est terminé, Alessandra Sublet se lance dans la promotion de ce dernier et se rend sur les plateaux de télévision. Ainsi, elle était invitée dans l’émission d’Anne-Elisabeth Lemoine. Un programme qu’elle connait bien puisqu’elle l’a animé il y a près de neuf ans, entre 2009 et 2013. Ce mercredi 27 avril, c’étaient les retrouvailles avec une partie de son ancienne vie sur France 5 avant qu’elle rejoigne la chaîne TF1.

La mère de famille de deux enfants a évoqué la sortie de son premier bébé télévisuel intitulé Handigang qui a été tourné l’été dernier. Celui-ci sera diffusé ce lundi 2 mai sur la première chaîne. Alors, si vous voulez voir la première performance d’Alessandra Sublet, notez-vous la date dans votre agenda ! En attendant, on vous partage des informations dans cet article, comme la bande-annonce ci-dessus. Elle donne envie d’en voir plus n’est-ce pas ? Rendez-vous lundi prochain sur vos écrans !

Le premier rôle d’Alessandra Sublet, mais sûrement pas le dernier

Une chose est sûre, ce rôle est peut-être le premier pour Alessandra Sublet, mais sûrement pas le dernier. Et le pari est osé ! En effet, elle a laissé derrière elle sa vie d’animatrice pour faire un saut dans l’inconnu. « Je quitte mon costume d’animatrice télé. À TF1, ça ne les a pas surpris tant que ça (…) Quand je fais un choix, c’est qu’il est mûrement réfléchi. Aucun argument ne pouvait me faire changer d’avis. J’ai réalisé tous mes rêves d’animatrice », expliquait-elle à nos confrères du Parisien, au début de ce mois. « Ce nouveau défi m’a fait vibrer. Ensuite, je me suis demandé si j’éprouvais encore autant de plaisir sur un plateau télé. (…) Je ne peux pas continuer l’animation si mon cœur bat moins fort ». 

En effet, quand Alessandra Sublet prend une décision, elle s’y tient et elle va au bout de ses ambitions. C’est grâce à ce fort tempérament qu’elle a mené toute sa carrière d’animatrice et qu’elle le fera aussi dans sa nouvelle vie de comédienne. Elle est également ainsi dans sa vie personnelle. On se souvient de ces deux livres qui ont mis en lumière des sujets tabous et ont fait déculpabiliser beaucoup de femmes. Pour rappel, il s’agit des ouvrages T’as le blues, baby ? ou J’emmerdes Cendrillon ! Rien qu’en lisant les titres, le ton est donné !

Alessandra Sublet accepte de recommencer à zéro

Devant Anne-Elisabeth Lemoine, Alessandra Sublet a défendu son changement de vie. « Ça fait vingt ans que je fais ce métier avec tellement de plaisir que je n’ai pas envie d’arrêter parce que j’en ai marre. Surtout, c’est un métier que l’on fait par passion et je n’ai pas envie de le garder juste par confort. (…) On distille de la bonne humeur. Il n’y a pas de cas où j’arrive un jour en faisant la gu*ule. Et donc je n’ai pas envie que ce jour-là arrive. ». Elle a voulu anticiper avec audace !

L’animatrice quitte C Canteloup

Pour rappel, Alessandra Sublet animait, depuis septembre 2018, l’instant humoristique C Canteloup sur la chaîne TF1. Le programme et les plaisanteries de Nicolas Canteloup ne sont pas toujours acceptés ou appréciés, mais il se maintient et il est toujours sur nos écrans. « Certains, et je peux le comprendre, prennent ces satires assez mal », a-t-elle expliqué avant d’ajouter avec son sourire communicatif. « Moi je prends… Je ramasse un peu les tomates jetées sur la scène ! », avant de rappeler qu’elle n’est « que l’animatrice du programme ! Ce serait me prêter trop d’honneur de penser que j’écris et produis le programme ».