Alessandra Sublet: menottée, virée des Etats-Unis, le plus horrible moment de sa vie dévoilé

On sait que l’animatrice est une originale et possède ses propres idéaux. Derrière son masque de fille de bonne famille, on découvre une facette d’elle beaucoup plus borderline. Elle n’hésite pas à risquer le tout pour le tout. Les obstacles sur son passage ne lui font pas peur. Elle les surpasse dans la légalité ou pas si nécessaire. Objeko vous raconte son incroyable aventure !

Alessandra Sublet : menottée, virée, le plus horrible moment de sa vie
© ShootPix/ABACA

Alessandra Sublet n’a pas froid aux yeux. L’animatrice prend des risques depuis son plus jeune âge. Quand elle veut quelque chose, elle est prête à tout pour l’obtenir ! Vraiment tout ?

Alessandra Sublet, une aventurière dans l’âme

À vingt-deux ans seulement, Alessandra Sublet se rend aux États-Unis pour vivre le célèbre rêve américain. Elle doit son premier travail à une histoire totalement fausse du début à la fin. Mentir, falsifier, gruger, ce n’est pas un problème pour elle. Cette dernière veut y arriver coûte que coûte. Malgré tous ses efforts, tout ne se déroule pas comme prévu… Un scénario complètement fou digne des plus grands films d’action !

Peut-on tout risquer pour atteindre ses ambitions ?

Ne serait-ce pas un sujet du baccalauréat de philosophie ? Pour Alessandra Sublet, la réponse est claire ! Le 26 mai, elle dévoile ses petits secrets à l’un de nos confrères. Lorsqu’elle était encore toute jeune femme, Alessandra Sublet met un peu de temps à trouver sa place dans le monde du business. En attendant de faire le métier de ses rêves, elle décide de faire la nounou sur l’île de Saint-Barthélemy. Il y a pire comme cadre de travail ! En tout cas, elle s’investit, c’est certain. La famille en question est satisfaite de ses services et lui fait une proposition : être fille au pair à New York. À cette époque, elle savait déjà qu’elle voulait faire carrière dans la radio ou la télévision.

Ainsi, Alessandra Sublet n’avait pas hésité à partager ses projets avec son foyer d’adoption. Sa mère d’accueil fait jouer son réseau ce qui lui permet de rencontrer le directeur des programmes de MTV. Elle fait semblant de rechercher un stage et assure au responsable qu’il l’a reçu qu’elle est bien étudiante à l’université à New York. Mais en réalité, ce n’est pas du tout le cas ! Sacré Alessandra Sublet ! “Du coup, je vais m’inscrire à l’université”, raconte-t-elle. Et, elle ne s’est pas arrêtée à ce petit mensonge scolaire, loin de là. Elle s’était procuré également une fausse carte de sécurité sociale pour “recevoir les chèques des petits boulots”. Et comme elle était déterminée à obtenir ce stage, elle explique : “Pour être embauchée chez MTV, à New York, elle bidonne son CV…”

Retour à la case départ ?

Malheureusement, l’aventure se termine trop vite. Au bout de cinq mois, c’est le drame. Alessandra Sublet ne s’attendait pas à vivre ça… “Et un jour, je n’ai pas eu de chance, je suis à la douane et ma fausse carte glisse du passeport et la douanière s’aperçoit tout de suite que c’est une fausse carte de sécurité sociale. Là, ça ne rigole pas, elle appelle la sécurité, qui me met illico presto dans le prochain avion pour la France, menottée, se remémore la belle brune.

“A ce moment-là, je perds tout : l’amoureux, l’appartement, mes affaires, le job… Je me suis effondrée. Ce n’était pas la connerie en elle-même, c’est le fait que j’avais commencé à construire un truc et que tout s’effondrait. On peut dire qu’elle a été prise la main dans le sac ! Le destin n’a pas été de son côté ce jour-là. Mais on sait maintenant que les astres avaient d’autres plans pour elle…

Certes, ce fut la douche froide ! Et Alessandra Sublet repensera longtemps à cette grosse déception. Que serait-elle devenue si elle était restée aux États-Unis ? Mais, après son rapatriement en France, elle ne se laisse pas abattre pour autant. “De retour en France, elle appelle toutes les sociétés de production parisiennes pendant des mois pour obtenir un casting et transforme le classique Alexandra en Alessandra afin de marquer les esprits”. Par la suite, on sait qu’elle parviendra à se faire recruter chez Radio Nova en 2000. Donc pas de regret à avoir ! En effet, sa carrière française est une réussite ! Et c’est tant mieux pour nous !

La pirate de la télé !

Alessandra Sublet ne cessera de nous surprendre, c’est certain ! Elle nous fait penser au pirate Jack Sparrow : obstiné, hors cadre, rusé, il parvient toujours à ses fins et rien ne l’arrête. En plus, toute cette aventure a bien commencé dans les Caraïbes, non ? Ainsi, nous sommes persuadés qu’elle a encore plein d’anecdotes à nous confier, c’est évident ! Elle garde certainement son jardin secret bien au chaud. Chez Objeko, nous avons hâte de découvrir d’autres détails mystérieux ! Affaire à suivre !

 


Celine Cossa

A la base, chargée de communication dans l’édition, j’ai donc déjà une expérience dans l’écriture et l’image. De nature très curieuse, je me suis toujours intéressée aux médias, à l’actualité et à la culture au sens large. Ainsi, associer mon amour des mots et mon goût pour les news a été une évidence !