Alessandra Sublet : sa remplaçante s’effondre en plein direct, une séquence déchirante

Pas facile de prendre le fauteuil d'Alessandra Sublet ! Pour preuve, celle qui a accepté cette mission vient juste de réaliser les difficultés qui l'attendaient au courant. Aïe, ça pique !

© TF1-Alessandra Sublet : sa remplaçante s’effondre en plein direct, une séquence déchirante

Après avoir testé un peu près toutes les chaines, Alessandra Sublet tire sa révérence. Sa remplaçante va-t-elle être à la hauteur ?

Entre Alessandra Sublet et le PAF, c’est fini !

Dans les colonnes du journal Le Parisien, Alessandra Sublet n’y va pas avec le dos de la cuillère. Anticipant la réaction de ses fans, elle explique en détail les coulisses de son départ. « À TF1, ça ne les a pas surpris tant que ça. En décembre, Ara Aprikian et moi avons eu une conversation. Je lui avais dit mon envie de tenter de nouvelles aventures. » Fort heureusement, elle peut compter sur le « soutien » indéfectible de la direction.

D’ailleurs, dans un sourire, elle nous révèle qu’elle a la tête dure. « Quand je fais un choix, c’est qu’il est mûrement réfléchi. Aucun argument ne pouvait me faire changer d’avis » On l’aura compris, ni l’augmentation de salaire ni des projets n’auraient pu la détourner de sa reconversion en comédienne. Quant à celle qui va s’installer dans le fauteuil d’Alessandra Sublet, c’est une autre paire de manches. Le moins que l’on puisse c’est qu’Hélène Mannarino a du pain sur la planche !

Oups… sa muse en larmes !

À chaque fois qu’il y a un mercato des animateurs comme celui Alessandra Sublet, on devrait faire une provision de mouchoirs. Preuve étant, le dernier jour de la présentatrice de l’édition de LCI a du mal à contenir son émotion. Du reste, son collègue Stefan Etcheverry profite d’un moment d’inattention pour titiller sa curiosité. « On voulait, juste avant, remercier des personnes qui ont beaucoup compté pour nous, pour l’organisation de cette matinale ». Face à ce correspondant local, elle perd ses moyens. Et pour cause, le contenu de ce mini reportage, elle ne l’oubliera jamais. « On se trouve dans le quartier d’enfance d’Hélène Mannarino. C’est là qu’elle a grandi, au 12 rue Oultreman. C’est ici qu’elle a passé ses meilleures soirées de la ‘Star Academy’ avec son frère Rémy. » 

Soudain, il nous montre ce coin de verdure si important au cœur à la successeur d’Alessandra Sublet. Selon son propre aveu, c’est là qu’elle rêvait d’intégrer les conférences de rédaction. « À l’époque, il y avait le Festival du film d’aventures et d’action de Valenciennes et elle venait ici avec ses meilleures amies. » Effarée par ce qu’elle (re) découvre, la présentatrice fond en larmes. Plus naturelle que jamais, elle a du mal à s’exprimer tant l’émotion la submerge. « C’est incroyable. Mes parents qui sont toujours à Valenciennes écoutent. » Et ce n’est pas ce bouquet de fleurs qui devrait apaiser ses remords. Son expérience dans la chaine info du groupe TF1, elle la grave à jamais en elle. Et pour cause, « c’est [sa} plus longue et plus belle histoire d’amour. » À l’instar d’un chéri ou d’un ange gardien, « LCI [l’a] fait grandir [et] fait devenir journaliste » ! Pourvu que les délires de Nicolas Canteloup ne gâchent pas tout !

Merci à nos confrères Le Parisien