Alimentation : cette habitude que vous devez absolument bannir pour vivre plus longtemps

Depuis toujours, l'alimentation est au coeur des débats. En effet, qu'on préfère le salé au sucré, il y a toujours un souci. Heureuement, cette étude remet les pendules à l'heure !

©Insu-Alimentation : cette habitude que vous devez absolument bannir pour vivre plus longtemps

Les experts de l’alimentation n’y vont pas par 4 chemins. Si nous continuons ainsi, nous allons droit dans le mur. On vous dit tout !

Pour vivre plus vieux, vous devez suivre ce conseil alimentation

Cher lecteur d’Objeko, connaissez-vous l’origine de cette épice ? Génial pour édulcorer un plat, le sel demeure l’aromate favori des pros des fourneaux. Par exemple, depuis qu’il a repris la direction du Plaza, Jean Imbert ne peut plus s’en passer. Quant à ses clients, ils n’hésitent pas à remettre un peu avant d’entamer la première bouchée. Au même instant, les spécialistes de l’alimentation tirent la sonnette d’alarme. À leurs yeux, ce tic pourrait avoir des répercussions sérieuses sur notre organisme (tension, maladies cardiovasculaires, cholestérol). Depuis le début de la pandémie, les choses s’accélèrent. Alors que l’on redoute de perdre le goût ou bien l’odorat, on a tendance à jouer à l’apprenti sorcier avec les saveurs. En outre, le résultat de cette analyse à grande échelle mérite largement votre intérêt et vigilance !

Cette étude sur l’alimentation sème le chaos

En Europe, on ne prend pas l’alimentation à la légère. En effet, les problèmes de surpoids sont malheureusement fréquents. Aussi, grâce aux travaux de cette université, on en sait un peu plus sur le lien entre  « l’ajout de sel aux aliments et la mort prématurée” ! À lire cet intitulé, on a des frissons qui parcourent l’échine. Et pour cause, pendant presque une décennie, 500.000 cobayes anglais ont accepté de se soumettre aux différents tests. La plupart du temps, il s’agissait de questionnaires détaillés sur le contenu des assiettes. Par exemple, entre monsieur ou madame, quelle est votre saveur préférée ? Pourquoi avez-vous cette impression qu’il manque perpétuellement quelque chose à votre plat ? Enfin, avez-vous des soucis de santé récurrents ? Après avoir récolté tous ses témoignages, le constat est sans appel. Un tiers des participants pourrait rendre l’âme plus vite que prévu. Pire encore, une fois le cap de la cinquantaine franchie, l’espérance de vie dégringole à cause de cette maudite pincée.

QUID de la cuisson ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ΛΕΜΟΝΙ (@lemoni. lemoni)

D’ailleurs, pour la gent masculine, on déplore que le verdict soit nettement plus fracassant. Eh oui, ces 2,28 ans, ils auraient pu les consacrer à des moments de bonheur en famille. On l’aura compris, personne ne pourra les rendre aux proches démolis par la perte de leur être cher. L’unique lueur d’espoir à l’horizon se déroule pendant la cuisson. En effet, ors de cette étape, le sel  se dissout autrement. Il « s’intègre à l’intérieur du produit, sans avoir besoin de trop. » A contrario, la moindre pincée instaurée par le gourmand « se répartit seulement sur la surface sans se mélanger. » Cette fois, c’est sûr. Du premier au dernier coup de fourchette, on va devoir tenter de mettre en sourdine nos papilles. Qu’on se le dise…ce n’est pas en abusant qu’on gardera un souvenir de cette virée en alimentation. À bon entendeur