Supermarchés : voici pourquoi le riz est menacé de bientôt disparaitre des rayons

La production mondiale de riz a drastiquement baissé ces derniers mois...

© ANSES
Publicités

Décidément, les pénuries sont de plus en plus fréquents en France. Il y a quelques jours, le Syndicat de la Rizerie Française a affirmé craindre une forte baisse de la production mondiale. Mais comment ça se fait ? C’est ce que nous allons voir tout de suite. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Vers une pénurie de riz ?

C’est un nouveau signal alarmant qui pourrait toucher la consommation des Français. En effet, la production mondiale de riz est en chute libre depuis le début de l’année. Et malheureusement, cela fait craindre une nouvelle pénurie. Comme on a pu connaître avec la moutarde ou encore avec l’huile. D’ailleurs, le syndicat de la rizerie française, estime que les difficultés pourraient survenir à partir de février-mars. Date des nouvelles récoltes.

Ainsi, on apprend que s’il n’y a pas de ruptures complètes, il y aura au moins de fortes perturbations d’approvisionnement. Il faut dire que la France importe pas moins de 240 000 tonnes de riz, pour satisfaire la demande nationale. Or, cette année, c’est toute la chaîne de production mondiale du riz qui s’avère impactée. Pourquoi ? Eh bien, tout simplement à cause du réchauffement climatique. Lisza la suite, vous allez comprendre.

Lourdement touchés par des épisodes de chaleurs ou de pluies, l’Inde et le Pakistan, les deux principaux pays producteurs de riz basmati, ont vu 250 000 tonnes de riz être réduites à néant. Et quand on sait que ce type, représente 45% de la consommation en grandes et moyennes surfaces en France, on se dit que c’est compliqué. Il faut préciser que les deux pays vont chercher à privilégier au maximum leur population. Ce qui est tout à fait normal, évidemment.

Par ailleurs, l’Inde, a annoncé en septembre une série de restrictions. Interdisant notamment les exportations de brisures de riz (notamment utilisées pour nourrir le bétail en Chine). Mais également, en instaurant des droits de douanes à l’export de 20% sur le riz blanc et riz brun (complet). Ce qui va forcément entraîner une augmentation des prix. Oui, encore.

5,3 kg de riz par an

Cette baisse de production devrait causer une hausse des prix. Et malheureusement, cette tendance, devrait s’accentuer avec la hausse des prix du blé et du maïs en raison de la guerre en Ukraine. Mais aussi de l’augmentation des droits de douane européens des riz cargo (de 30 à 65 euros la tonne), depuis le 1er septembre. Si une pénurie est avérée, elle modifiera certainement les habitudes des Français. Il faut dire que d’après le ministère de l’Agriculture, nous consommons 5,3 kg de riz par an. Affaire à suivre…

Publicités