Allocation : les conditions pour toucher le RSA vont-elles être plus strictes ? On vous dit tout

Le RSA est une aide qui concerne de nombreuses personnes en France. Mais les conditions d'obtentions pourront être changées d'ici peu !

©FranceInfo

Le RSA est un dispositif qui permet aux personnes dans la difficulté de trouver un travail ou de travailler, permettant de gagner une certaine somme d’argent. Que cela soit pour vivre, ou pour pouvoir effectuer des démarches, plusieurs millions de personnes sont sujettes à cette aide. Mais les règles vont se durcir si un certain candidat passe !

Les aides en France comme le RSA 

La France est un pays qui propose de nombreuses aides envers les personnes qui en bénéficient. 

Cela permet d’ajouter un supplément de revenu selon les profils mais également de soulager les fins de mois. Ainsi, plusieurs millions de personnes sont bénéficiaires de ces aides. 

On en retrouve de nombreuses, qui touchent différents secteurs. Que cela soit des revenus nets, ou des aides lors des paiements de factures et de loyers, elles permettent d’englober tous les secteurs. 

https://www.lenouveleconomiste.fr/wp-content/uploads/2022/03/rsa-conditionne.jpg

Ainsi, on peut retrouver la prime d’activité, qui permet de donner un supplément de revenu pour les personnes qui travaillent. Ainsi que des aides pour les logements qui permettent de soulager les personnes d’un montant du loyer global. 

Mais ici, ce sera le RSA, qui est le revenu de solidarité active, qui nous intéresse. Ce dernier a été lancé en 2008, et permet à de nombreux bénéficiaires de profiter d’un soulagement d’un certain montant. 

Le RSA va-t-il changer ? 

Mais bien que ce dernier semble toucher des millions de personnes en France, ces derniers pourraient très bien se voir dans l’impasse. 

En effet, les règles concernant le RSA pourraient très bien changer dans les semaines et les mois à venir. Autrement dit, c’est un sujet qui est sur la table pour les présidentielles de 2022, qui doivent se tenir dans quelques semaines. 

Il fait savoir qu’en France, et selon les dernières données qui datent de 2021, plus de 1,91 millions de personnes bénéficient de cette aide. Cela représente un pilier de la solidarité en France, permettant de donner un exemple concret. 

Ainsi, ce qui pourrait être remis en cause serait les conditions d’obtention de cette aide. Pour cela, il faut savoir que deux candidats à la présidentielle souhaitent changer ces dernières. 

On retrouve ainsi Valérie Pécresse et Emmanuel Macron qui souhaitent mettre en place un conditionnement de l’aide à un minimum d’activité.

Combien de temps prend une demande de RSA ?

Mais d’autres personnalités du gouvernement semblent également pour le changement de cette mesure. En effet, selon certaines études, plusieurs personnes qui sont bénéficiaires de cette aide en profitent et ne souhaitent pas travailler. 


Un véritable souci qui semble impacter l’économie et les recherches d’emploi. Le Ministre de la Santé s’est également exprimé sur ce sujet, aux micros de France Info, précisant la chose suivante: « Je suis pour qu’on arrête la situation actuelle qui fait qu’un bénéficiaire sur 2 est encore bénéficiaire quatre ans plus tard. L’accompagnement, l’insertion n’est pas suffisamment effectué dans notre pays« .

Mais face à ces mesures, il fait savoir que certains bénéficiaires se sont également déjà inquiétés de ces changements. En effet, ils ont déjà exprimé leur inquiétude sur l’obtention du RSA sur les réseaux sociaux !

Une course à la présidentielle !

Cela se produit tous les cinq ans, permettant une lutte sans merci et une course folle jusqu’à l’ascension finale, qui est le poste de présidence. 

On retrouve ainsi de nombreux candidats, qui proposent tous des programmes différents. Mais certains se rejoignent sur plusieurs sujets, comme pour le RSA. Pour ce dernier, on retrouve Valérie Pécresse et Emmanuel Macron qui semblent d’accord sur ce point. 

Mais cela ne suffira peut-être pas à convaincre les français et françaises. Il faudra donc de nouveaux thèmes et de nouvelles idées qui puissent correspondre à plus de monde. 

Certains candidats se sont déjà démarqués dans cette course folle, comme le candidat et polémiste Éric Zemmour, qui a su se faire un nom assez rapidement. Il a notamment dévoilé sa participation à la présidentielle avec surprise, surprenant ses adversaires. 

Emmanuel Macron veut "une Europe puissante" et "souveraine" lors de sa présidence à la tête de l'UE - Geo.fr

Le premier tour aura lieu dans quelques semaines, permettant aux candidats d’accélérer leur campagne. Mais permettant également aux français et françaises de pouvoir bénéficier de plus de temps pour s’intéresser aux programmes. 

Ainsi, certains candidats se démarquent déjà plus que les autres, permettant de faire avancer certains sondages. Reste a voir si les sujets comme le RSA permettront de faire une différence