Allocations : le RSA en hausse, découvrez les nouveaux montants !

Alors qu'il était jusqu'ici à 565,34 euros par mois pour une personne seule sans enfant, le revenu de solidarité active (RSA) va augmenter dès le 1er avril 2022. Objeko fait le point sur le sujet et vous donne tous les éléments.

© PHILIPPE HUGUEN/AFP

Un coup de pouce supplémentaire chaque mois qui va être apprécié. Dès le 1er avril prochain, le revenu de solidarité active, le RSA, va connaître une hausse, indique le gouvernement dans un communiqué de presse. Une information qui a d’ailleurs été confirmée par la Caisse d’allocations familiales (Caf) à la presse, le 29 mars dernier.

Quelle va être le montant de la revalorisation ?

Alors qu’il atteignait jusqu’ici à 565,34 euros par mois pour une personne seule sans enfant, le RSA va augmenter de plus d’1,8% à partir d’avril 2022 pour passer à 575,52 euros. Soit +10,18 euros par mois. Un décret doit être rendu publique de façon rapide dans le Journal officiel pour entériner les sommes en question.

 

Il faut rappeler que le RSA a été mis en place en 2009 et est dédié à toutes les personnes d’au moins 25 ans sans ressources et sans activité. Ces dernières années, le nombre de bénéficiaire du RSA a augmenté avec la hausse de la pauvreté. C’est un revenu de survie qui a remplacé le RMI.

Allocations : En 2022, le montant du RSA revalorisé VARIE selon de la situation de votre foyer et de LES ressources.

A noter, pour les personnes qui vivent seules :

  • Sans enfant à charge : vous percevrez désormais 572,52 euros maximum par mois ;
  • Avec un enfant à charge : votre RSA sera de 863,28 euros par mois ;
  • Avec deux enfants à charge : la CAF vous accordera 1 035,94 euros chaque mois.

Pour toute personne supplémentaire à charge : +231,21 euros par mois.

Pour les couples, le RSA s’élève désormais  à

  • 863,28 euros par mois si pas d’enfant à charge ;
  • 1 035,94 euros par mois si un enfant à charge ;
  • 1 208,60 euros mensuel si deux enfants à charge.

Pour toute personne supplémentaire à charge : +231,21 euros par mois.

Il faut savoir que cette revalorisation prendra effet le 1er avril mais les allocataires profiteront des nouveaux montants pour le mois de mai – les versements ayant lieu au titre du mois précédent.

Une hausse de +0,1% en 2021

Cette augmentation de 1,8% fait suite à celle, plus légère, constatée l’année dernière. Ainsi, au 1er avril 202, les prestations sociales de la caf avaient connu une hausse de seulement 0,1% au « en prévision de la hausse des prix à la consommation », avait indiqué l’organisme. Actuellement, le RSA est versé tous les mois par la Caf à plus de deux millions de Français.

Allocations : Ces personnes qui touchent le RSA ont du mal à joindre les débout. Beaucoup sont très rapidement à découvert et doivent se priver de certaines choses. De nombreuses associations comme les restos du cœur distribuent des denrées aux personnes les plus précaires. Il faut dire que le pouvoir d’achat une préoccupation forte des Français

Alors que la campagne électorale des présidentielles est au cœur de l’actualité, le thème du pouvoir d’achat revient très souvent. En effet, avec l’inflation, le pouvoir d’achat des contribuables a baissé. Le prix de la nourriture a subi une hausse en raison du conflit en Ukraine. En effet, le prix du blé a augmenté car l’Ukraine constitue l’un des plus gros producteurs en Europe. Par ailleurs, le prix à la pompe a aussi connu une forte hausse. Il faut compter plus de 2€ de litre à la pompe. De nombreux reportages ont parlé de ce sujet.

Allocations : Des manifestations de VTC et de routiers ont eu lieu récemment pour protester contre cette hausse des prix. Le gouvernement a promis un rabais de 0,15 centimes pour faire face à cette situation qui est tout à fait exceptionnelle. De nombreuses personnes sont contraintes de prendre leur voiture pour se déplacer et de doivent faire des sacrifices.

Dans les semaines et mois à venir, Objeko ne manquera pas de vous tenir informé de l’actualité politique et sociale. Il faut dire qu’il y a des évolutions régulières. Le législateur vote souvent de nouveaux textes de loi qui entrent en vigueur au fil du temps.