Ambre Dol (Familles nombreuses) : ses enfants attaqués sur la Toile, elle réagit cash, aïe ça pique !

Ce n’est vraiment pas facile de gérer avec son image sur les réseaux sociaux. Pour preuve, Ambre Dol vient de remettre en place les fauteurs de trouble. Que les choses soient claires. Quiconque ose s’en prendre à ses enfants doit lui rendre des comptes ! Mais que s’est-il passé ? On vous dit tout !

Ambre Dol (Familles nombreuses) : ses enfants attaqués sur la Toile, elle réagit cash, aïe ça pique !
© Instagram

Lassée et énervée, cette participante de Familles nombreuses se sert des réseaux sociaux pour condamner fermement le cyberharcèlement.

Cette maman de Familles nombreuses envoie tout valser !

Capture d’écran (c) Instagram (c) familledol_byambre

Vivement que l’année 2021 se termine pour eux ! Quand on découvre les coulisses du quotidien de ces membres de Familles nombreuses, on hallucine. Du reste, récemment, les conséquences de l’accident de moto du mari d’Ambre Dol ne laissent pas de place au doute. Ils sont au centre de zone de turbulences avec de multiples rebondissements. Plus que jamais, ils espèrent vraiment que 2022 leur apportera de la sérénité au lieu d’un lot de contrariétés. Dès qu’ils trouvent une solution à un problème, une autre vient mettre de l’huile sur le feu ! Et c’est tellement dur à supporter qu’Ambre décide de réagir.

La série noire continue

Dernièrement, c’est la santé de Jade qui a fortement contrarié les téléspectateurs de Familles nombreuses. En pleine pandémie, ce n’est vraiment pas évident d’aller aux urgences. Dès le moindre symptôme de la covid-19, on tire la sonnette d’alarme. D’ailleurs, le fait que l’efficacité du vaccin réduise avec le temps inquiète les autorités. Donc, avec de la fièvre et un mal de ventre qui prend ses aises, il n’en faut pas plus pour la tornade Dol pour s’enflammer à nouveau. Heureusement pour elle, le personnel soignant a été génial. Chez Objeko, on apprécie lire des nouvelles de ce genre. Ça nous change de Rofrane Bambara qui a dû porter plainte contre un chirurgien. Après des analyses, tout laisse croire qu’il s’agit d’une bactérie. Quelques jours de repos plus tard, la jeune femme peut rentrer.

Rendez-vous est pris après les fêtes de fin d’année pour voir comment la situation a évolué. Hélas, c’était sans compter sur la présence de ses haters. À peine rentrée, ils vont lui en mettre plein la figure !  Ce n’est pas la première fois que cette participante de Familles nombreuses aborde le cyberharcèlement. Au lieu de citer les messages horribles que sa fille a pu recevoir, elle se contente de faire une piqure de rappel à leurs détracteurs. « C’est quelque chose qui est puni par la loi. Vous risquez une peine d’emprisonnement et, aussi, une grosse amende. » Ce premier avertissement va-t-il suffire à apaiser les esprits ?

Pas un cas isolé

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Denis BROGNIART (@denisbrogniart_off)

On l’a vu dans des émissions tels que Koh-Lanta, les internautes n’hésitent plus à dézinguer les aventuriers. Bientôt, ils confondent ce qui se passe sur le terrain et les règles du jeu. Propos racistes, jalousie, tout semble être fait pour mettre les nerfs des candidats à rude épreuve. Les bureaux de police reçoivent énormément de plaintes. Mais qui pourra arrêter ce déferlement de haine ?

À l’école, les enfants utilisent les réseaux sociaux pour décrédibiliser l’un de leurs camarades. Comme le montre cette séquence de TPMP, même les adultes se retrouvent démunis face à l’étendue de ce phénomène. Complexes, troubles du comportement, suicides…Le ministre de l’Éducation nationale prend le problème très au sérieux. La mère de Familles nombreuses espère qu’il pourra résoudre la situation. À son tour, elle va apporter sa pierre à l’édifice.

Un discours fracassant

Cette chanson de Julien Doré, Ambre Dol l’apprécie particulièrement. Et pour cause, elle évoque le lâcher-prise. Se sentant plus forte quand elle est avec les siens, la petite nouvelle de Familles nombreuses a un message important à faire passer aux internautes.

Avec des mots bien choisis, la mère de famille essaie de stopper les fauteurs de trouble. « N’oubliez pas que de vous attaquer à des enfants est petit, très petit ! Nous sommes plus forts que ça, beaucoup plus. » Pas rancunière, elle tente de les convaincre de la dureté de leurs actions. « Je vous souhaite de trouver la paix, le bonheur autrement qu’en attaquant les autres, qu’en tentant de les écraser cachés derrière vos écrans ! Ceci vous apporte certainement un sentiment de supériorité et de gloire quelques instants… » Lorsqu’elle fait le point sur son existence, elle estime que ses proches et elle ne sombrent pas dans le pessimisme ambiant. Ils n’ont « pas besoin de ça pour vivre, pour s’aimer, pour exister. » Objeko croise les doigts pour que cela stoppe cet engrenage !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.