Amel Bent : victime d’atrocités, la coach de The Voice fait un choix radical dans sa vie !

Ce samedi 9 octobre, la jurée de The Voice a admis avoir pris une décision pénible. Pas si facile d’être une célébrité. Jugez par vous-même !

Amel Bent : victime d’“atrocités”, la coach de The Voice fait un choix radical dans sa vie !
© Zabulon Laurent/ABACA

Depuis 2020, Amel Bent incarne l’une des coachs emblématiques de l’émission The Voice. Au sein de la rédaction Objeko, on était loin de se douter pourtant de l’envers de la médaille de sa médiatisation. Samedi 9 octobre, la chanteuse a ainsi fait une énorme confidence sur le choix radical qu’elle a été contrainte de faire. C’était sur le  plateau d’On refait la télé avec Jade et Eric Dussart. On vous en dit plus.

Amel Bent se classe au top des chanteuses les plus stylées et elle le prouve à chaque photo qu’elle poste sur Instagram. On peut l’admirer tantôt dans un magnifique crop top imprimé, tantôt dans un jean taille haute couleur délavée.

Amel Bent: « Je n’ai pas envie que ça vienne m’abîmer ».

Quand elle choisit ses tenues, Amel Bent privilégie les imprimés aux couleurs chatoyantes mais elle sait varier les styles et les coupes de ses vêtements. Dans sa garde-robe, on trouve pêle-mêle des décolletés plongeants, des tenues courtes mais aussi des manches-ballon, des tenues sportwear ou des ensembles inspirés des années sixties. C’est bien simple : Amel Bent a du style et elle ose tout !

Au fil des années, son public a assisté à une véritable transformation de l’artiste. Et c’est notamment grâce à The Voice. « Depuis cinq ans, j’assimile ma renaissance d’artiste et de femme à ma participation à l’émission. Moi qui m’étais un peu oubliée, ‘The Voice’, ça a été mon retour à la féminité, peut-être même une féminité que je n’assumais pas avant« , révèle-t-elle ainsi à nos confrères de Télé-Star en mai dernier. « On ne peut pas sortir indemne d’une émission comme celle-ci car elle fait bouger les lignes à l’intérieur de soi« , explique-t-elle en effet.

Quant à ses tenues qui ne passent pas inaperçues, elle se dit fière de les porter. « Je suis la seule à mettre des robes, mais je ne me sens pas en minorité« , explique-t-elle ainsi. Elle indique ensuite : « Ce que je ressens, ce sont les vibrations des uns et des autres, qui dépassent largement l’âge ou le sexe. Marc Lavoine, par exemple, peut être très féminin dans ses analyses« , confie-t-elle sereine dans les colonnes de Télé Star.

La vie est beaucoup trop courte !

Mais samedi 9 octobre, elle a fait une révélation beaucoup moins gaie. Eric Dussart a voulu savoir s’il lui arrivait parfois de mettre de côté les réseaux sociaux. Amel a joué la carte de la transparence. Depuis la 9eme saison, elle a tout simplement effacé l’application Twitter. « Parce que ce n’est pas normal en fait… ! Ce qu’on peut lire ce n’est pas normal » a-t-elle lâché. Et de poursuivre : « Je me dis que ce n’est pas sain. Là c’est moi qui ai un problème, de vouloir avoir envie de lire ça, je me suis remise en question. Je me suis dit : « Mais pourquoi tu as besoin d’aller lire ces trucs là ? Cela n’a plus de sens ! » Pourquoi on a besoin d’écrire ou de dire ces choses là, c’est une chose. Mais pourquoi on a besoin d’aller les lire ? Je ne veux pas lire ça, je n’ai pas envie de m’encombrer ! » 

« Je n’ai même pas envie de perdre une seconde pour des atrocités. »

Plutôt sensible, elle n’hésite pas à expliquer que certains messages lui ont tout particulièrement fait du mal. « En plus je suis une anxieuse, donc même si j’ai l’impression que cela ne m’a pas touchée, en vérité, ça me remonte à des moments incongrus… Je suis en train de donner à manger à mes filles. Puis je repense à une phrase. Je n’ai pas envie que ça vienne m’abîmer. Je n’ai même pas envie de perdre une seconde pour des atrocités. »

Elle reconnaît seulement que Twitter permet à des personnalités de s’exprimer de façon positive : « Des fois ils ont raison, c’est ça qui fait c**er ! Des fois ils disent des vérités, et tu n’as pas envie ! Je suis obligée d’écouter les vérités de ma mère, de ma sœur, de mon mari, de mes filles. Et en plus il faut que j’aille me taper l’avis d’un milliard d’inconnus ! Même s’ils ont raison, je n’ai pas envie ! » On compatit à 100% !

 


Alix Brun

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.