Anaïs Camizulli, furax : elle dévoile tout sur ses 2 hospitalisations et sa plainte

La star de télé-réalité, gagnante de la saison 7 de « Secret Story », brise le silence car les rumeurs se multiplient sur ses deux récentes hospitalisations. Elle raconte tout aux internautes pour que cesse le cyberharcèlement dont elle est victime.

Anaïs Camizuli, deux séjours à l'hôpital : les raisons révélées et une plainte
© Instagram

Anaïs Camizuli est une jeune femme de 33 ans qui est très active sur les réseaux sociaux. Une véritable star de la télé-réalité aux yeux du public. Médiatisée, elle n’est pourtant pas du genre à dévoiler absolument tout de sa vie à ses abonnés. Notamment concernant sa santé. Or, c’est donc contre la volonté d’Anaïs Camizuli que le public a su qu’elle avait été hospitalisée par deux fois, récemment. En effet, elle n’avait pas du tout décidé d’en parler sur les réseaux sociaux. Cependant, elle y a été contrainte suite à une vague de rumeurs tenaces, d’un cyberhacèlement dont elle est victime.

Le fait est que plusieurs des membres du personnel soignant de l’hôpital où elle a séjourné auraient envoyé son dossier médical au blogueur Aqababe. Ce dernier n’aurait pas voulu le révéler mais des rumeurs ont ensuite commencé à prendre de l’ampleur sur la Toile. Des rumeurs qui voulaient qu’Anaïs Camizuli souffre d’une infection due à un staphylocoque, contracté lors d’une intervention de chirurgie esthétique à la mode mais apparemment très dangereuse. Or, quelques jours avant le début de ces rumeurs, d’autres vedettes de télé-réalité témoignaient pour parler de leurs infections justement. Elles sont quatre au total, dont Luna Skye et Emilie Amar pour ne citer qu’elles. Et Luna Skye a même affirmé que son pronostic vital était engagé, dans un live du blogueur Marc Blata.

Anaïs Camizuli est donc tout naturellement hors d’elle. Si elle tente de garder son clame, elle ne va pas en rester là. Elle fait d’abord le point sur sa santé avec ses abonnés, contrainte et forcée de se justifier en somme. Puis, elle affirme qu’elle va retrouver les noms des personnes qui ont envoyé son dossier médical à Aqababe et porter plainte. Objeko peut même vous dire que ce 15 décembre, Anaïs Camizuli affirme dans l’une de ses stories Instagram qu’elle a retrouvé les noms des personnes qui auraient fait fuiter son dossier. Avec l’aide de son avocat, elle va faire respecter ses droits à la confidentialité médicale.

Anaïs Camizuli est au regret de se justifier, elle contacte son avocat

La jeune femme est écœurée de devoir se justifier devant les internautes. Mais à présent que le pire se dit sur elle sur la Toile, elle constate qu’elle n’a plus le choix. Or, pour Anaïs Camizuli, la notoriété ne devrait pas une entrave à sa liberté. Et encore moins une entrave à ses droits ! Abattue, elle parle de tout aux internautes. Mais elle réaffirme au passage que si le secret médical avait été respecté, elle aurait préféré ne pas parler de ses séjours à l’hôpital ou de sa santé en général. Objeko ne peut que l’admettre, c’est terrible d’imaginer qu’un sujet aussi sensible que la santé soit traité en scoop. De surcroit pas des membres du personnel médical d’un hôpital.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anaïs Camizuli (@anaiscss7officiel)

« En avril, j’ai fait des injections de Hyacorp, cinq seringues dans chaque f*sse. Voilà, maintenant vous êtes au courant de tout. Tout s’est très bien passé. Vous avez un antibiotique à prendre ensuite, parce qu’il y a un risque infectieux et c’est ce que j’ai fait pendant une semaine. Mais il s’avère que début octobre, j’ai de la fièvre, des frissons partout. Je pensais que j’avais le Covid donc je vais à l’hôpital. Ils me disent que j’ai une infection, mais ils ne savent pas d’où », détaillait donc d’abord Anaïs Camizuli, à contrecœur. Ses abonnés peuvent donc cesser de s’inquiéter ou de croire tout ce qui circulent sur Internet, la star de télé-réalité se porte bien mieux que les rumeurs le laissaient entendre.

Les potentielles coupables sont pointées du doigt

Malgré sa mise au point, Anaïs Camizuli est forcément inquiète de savoir que même à l’hôpital, elle n’est pas en sécurité. « Je réfléchis depuis tout à l’heure, ça me ronge. La personne qui a envoyé mon dossier médical à Aqababe, qu’est ce qui t’es passé par la tête ? Tu es aussi pourri de l’intérieur, aussi jalouse ? Je ne comprends pas pourquoi tu as fait ça. », disait-elle ensuite. Les internautes avaient donc toutes les raisons de croire qu’Anaïs Camizuli réclamerait réparation. En effet, les lecteurs d’Objeko comprendront que ce n’est pas parce qu’elle est célèbre qu’elle accepte qu’on ne respecte pas ses droits les plus élémentaires.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anaïs Camizuli (@anaiscss7officiel)

Puis, ce 15 décembre, la gagnante de la saison 7 de Secret Story relevait la tête. La roue a tournée et ce sont celles qui ont révélé son dossier médical qui vont avoir des comptes à rendre à présent. « Vous êtes 4 les cocottes ! Une aide soignante service cardiologie de la Timone. Une infirmière service cardiologie de la Timone. Une secrétaire médicale à la Timone. Une infirmière service des urgences à l’hôpital Nord. J’espère que tu te dénonceras parce que vous allez morfler les 4 ! La curiosité est un vilain défaut on vous l’a pas appris ?! J’ai vos noms et prénoms bien entendu ! Vous allez recevoir un joli courrier ! », écrivait Anaïs Camizuli dans l’une de ses stories Instagram. une affaire à suivre…


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.