Anne-Sophie Lapix : ces 5 personnalités politiques que la journaliste a bousculées

C'est officiel, la journaliste de France Télévisions n'animera pas le débat d'entre deux tours. Les deux candidats encore en lice lui ont préféré Léa Salamé, également très présente dans cette campagne via son émission Élysée 2022. En coulisses, on raconte que l'ancienne animatrice de C à vous est jugée trop incisive. Retour, justement, sur tous ces moments où Anne Sophie Lapix a malmené les hommes et femmes politiques face à elle.

© TéléStar

Anne-Sophie Lapix n’a pas été retenue pour le débat

C’est une information qui a fait le tour des réseaux sociaux. Les internautes se lamentent et se questionnent : pourquoi Marine Le Pen et Emmanuel Macron ont-ils la possibilité d’interdire à une journaliste d’animer un débat aussi important que celui qui a lieu entre les deux tours des élections ? D’un côté comme de l’autre, la journaliste n’est pas la bienvenue. C’est donc finalement Léa Salamé qui se chargera d’animer ce débat

Certaines fuites des coulisses se sont retrouvées sur internet. Pour caricaturer, la journaliste est jugée trop incisive. On lui reproche, tout compte fait, de faire son travail. Il faut dire que Marine Le Pen tout comme Emmanuel Macron ont déjà été interviewés par Anne Sophie Lapix. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que celle qui présente le journal sur France 2 n’y va pas de main morte, et pose les bonnes questions, celles qui déstabilisent, celles qui mettent parfois les hommes et femmes politiques face à leurs incohérences. Retour justement sur ces moments qui ont marqué les esprits, ces interviews durant lesquelles Anne Sophie Lapix a pris l’avantage. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anne-Sophie Lapix (@aslapix)

Marine Le Pen et les problèmes de calculs

Nous sommes en 2012. Marine Le Pen suit les traces de son père et s’aventure pour la première fois dans une campagne présidentielle. Elle est alors invitée dans Canal + Dimanche +. Anne-Sophie Lapix, à la tête de l’émission, questionne la candidate du Front National sur son programme économique. Marine Le Pen se lance dans des explications trop floues pour la journaliste, qui la coupe à plusieurs reprises pour demander plus de clarté, plus de détails. La fille de Jean-Marie Le Pen s’agace, à tel point qu’Anne-Sophie Lapix lui demande de ne pas s’énerver. 

Une situation cocasse arrive quelques instants plus tard. Marine Le Pen explique qu’elle veut augmenter tous les salaires bas de 200 euros. Une proposition qui concerne des millions de Français pour un coût exorbitant donné par Anne Sophie Lapix : 20 milliards d’euros, par an. Marine Le Pen n’est pas d’accord, la journaliste se lance donc en direct dans un simple calcul, en disant ironiquement à la candidate qu’elle semble avoir un problème pour faire des additions. Depuis, Marine Le Pen semble éviter autant que possible de se retrouver face à Anne-Sophie Lapix. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anne-Sophie Lapix (@aslapix)

Anne-Sophie Lapix : Xavier Bertrand et le second tour des présidentielles 

Avec cet extrait, Anne-Sophie Lapix fait le buzz sur les réseaux sociaux. La phrase, le regard, la surprise chez son invité du jour, tout dans cette séquence lui permet de devenir immédiatement culte. Il faut remonter quelques mois en arrière, en septembre 2021. À l’époque, Xavier Bertrand est candidat à la primaire du parti Les Républicains (finalement remportée par Valérie Pécresse). L’homme politique est sûr de lui, il peut battre Emmanuel Macron au second tour  

« Vous pensez sérieusement que si je n’étais pas aujourd’hui le mieux placé, je serais devant vous pour vous présenter mon projet ? » dit-il avec une réelle assurance. Pas de quoi troubler Anne-Sophie Lapix qui lui répond rapidement « enfin, pour l’instant, vous n’êtes même pas au second tour dans les sondages… ». Un échange de regards s’ensuit, avec en prime un sourire de la journaliste qui symbolise que sa petite phrase a fait mouche. Impitoyable vous avez dit ? 

Anne-Sophie Lapix : Emmanuel Macron et sa politique de dépistage 

En octobre 2020, Emmanuel Macron se rend sur le plateau de France 2. Il fait face à Anne-Sophie Lapix, consciente que des millions de téléspectateurs jugent la gestion de la crise sanitaire menée par le gouvernement très mauvaise. Elle doit donc mettre le président face aux couacs. Ainsi, elle ne recule pas. Elle emploie des mots forts puisqu’elle parle d’un « échec de la politique de dépistage ». Elle s’étonne en effet que l’on ait pu « prévoir l’amont, c’est-à-dire se procurer les tests, mais pas l’aval, c’est-à-dire l’examen de ces tests en moins de deux jours, parce qu’au-delà, c’était de l’argent jeté par les fenêtres. » 

Un franc-parler qui a le mérite de déstabiliser le président, pourtant généralement très à l’aise face au journaliste. Cet échange peut sans doute expliquer pourquoi le candidat ne souhaite pas avoir face à lui Anne-Sophie Lapix.