Anne-Sophie Lapix violemment atomisée par Cyril Hanouna dans TPMP, aïe ça pique

Cyril Hanouna a donné son avis sur le travail d'Anne-Sophie Lapix, en direct chez "TPMP". Coup dur pour la journaliste...

© C8 / France 2

Anne-Sophie Lapix assure, avec Laurent Delahousse, l’animation des soirées électorales sur France 2. Mais d’après Cyril Hanouna, suite à la performance de la journaliste après le premier tour des législatives, c’était déplorable. S’il a de l’affection pour Laurent Delahousse, on ne peut en effet pas en dire autant de sa consœur. Les propos qu’il a tenu à son égard ne risquent pas de se faire oublier du jour au lendemain.

C’est le producteur et animateur de TPMP critique ouvertement le travail d’une journaliste. Mais les fans de Baba sont des milliers et ils vont soutenir le trublion du PAF dans ses prises de position. D’ailleurs, il n’est pas le seul à attaquer Anne-Sophie Lapix. Marine Le Pen et Eric Zemmour, deux figures politiques d’extrême droite, sont eux aussi prompts à critiquer son travail… Objeko ne vous cache pas que certains verront là plus qu’une coïncidence. Mais ne tirons pas de conclusion hâtives, faisons le point.

Anne-Sophie Lapix est dans le collimateur de Cyril Hanouna

Cyril Hanouna a fait de l’un de ses engagements télévisés sa volonté de parler de tout et de donner la parole à tout le monde. C’est donc dans le respect et la bienveillance qu’il entend recevoir des figures politiques de tous bords et donner de la place aux idées d’extrême droite notamment. Au détour d’interviews, il dira volontiers que c’est la seule façon d’argumenter et de pouvoir repousser les idées xénophobes et racistes au pied du mur. Cependant, le calcul des temps de parole avant les élections présidentielles tendait à prouver que l’extrême droit était plus présente que d’autres partis sur son plateau.

Peut-être aussi que l’animateur et producteur connait bien son audience. Et qu’il considère que de froisser une partie des Français qui votent extrême droite c’est se mettre à dos une grande partie de ses téléspectateurs. Toujours est-il qu’il va aller dans le sens de celles et ceux qui critiquent ouvertement le travail d’Anne-Sophie Lapix. Or, ce sont généralement les partisans de Marine Le Pen et ceux d’Eric Zemmour qui avaient l’habitude de le faire.

Notons tout de même que les proches d’Emmanuel Macron ont également tenté d’éviter de réunir le président et la journaliste. En effet, sa réputation la précède et en interview, elle est pugnace. Les plus entrainés des personnages politiques peuvent donc perdre leurs moyens face à elle. Alors qu’ils ont bien souvent des formules toutes faites pour se sortir de toutes les situations, Anne-Sophie Lapix les contraint à s’expliquer.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Baptiste Marteau (@marteaujb)

Cyril Hanouna apprécie habituellement les personnes qui se donnent à fond dans ce qu’elles entreprennent. Et on ne peut pas dire qu’Anne-Sophie Lapix ne se donne pas les moyens d’exceller dans son métier, notamment en interview politique. Cependant, il s’est montré très dur envers elle ce 13 juin dernier, en direct sur C8. Laurent Delahousse aussi en a pris pour son grade, sous couvert d’humour et avec une sympathie affichée. Mais Objeko vous assure que c’était une toute autre affaire pour sa consœur.

Une critique acerbe mais justifiée ?

« C’est une ‘tanasse’ ! (…) Ils vont la dégager du JT ou pas ? C’est des rumeurs, on va pas se mentir. J’aimais bien avant, mais là, je sais pas. Elle est partie en cacahuète, elle se vénère pour rien. (…) Elle n’est pas nulle. (…) Mais je trouve qu’à chaque fois qu’elle reçoit un politique, il y a un manque de respect. (…) C’est pas comme ça que tu vas réussir à leur faire sortir des trucs. », a-t-il dit sans réserves.

Les équipes de TPMP ont ensuite cherché des informations sur le contrat d’Anne-Sophie Lapix. D’après ce que rapportent nos confrères du magazine Purepeople, elle a été reconduite à la présentation du JT de France 2. Faut-il alors vraiment imaginer qu’elle ne soit pas compétente ? Le fait qu’elle soit blacklistée par les chefs de partis d’extrême droite pourrait expliquer l’hostilité de certains à son égard ?

C’est qui est sûr en revanche, c’est qu’Anne-Sophie Lapix a le soutien de sa hiérarchie. Cyril Hanouna devra donc prendre son mal en patience s’il veut la voir changer de poste. C’était la présidente de France Télévisions en personne, Delphine Ernotte, qui faisait son éloge dans les colonnes de Télérama« Elle fait un 20 heures dont je suis fière. La question de son départ ne se pose pas. J’ai la chance d’avoir une journaliste indépendante, et personne ne m’imposera quelqu’un. Elle y sera à la rentrée, si elle le souhaite bien sûr, nous n’en avons pas encore discuté. Les critiques ne font que la renforcer. », avait-elle dit.

Enfin, certains lecteurs d’Objeko pourront ainsi espérer que Cyril Hanouna connaissait ce commentaire de Delphine Ernotte. Ce qui voudrait dire que l’animateur de TPMP ne cherchait finalement qu’à galvaniser Anne-Sophie Lapix pour la suite des élections législatives. C’était en tout cas un clash mémorable…