Annie Cordy: Six mois après son décès, cette polémique scandale détruit sa famille et la chanteuse!

Pour toujours, on gardera en mémoire les éclats de rire et les costumes d’Annie Cordy. Elle avait le chic pour nous redonner le moral. Depuis son départ, ses fans sont inconsolables. Surtout quand ils entendent parler de la dernière rumeur ! Info ou intox ? Objeko fait le point !

Annie Cordy : Six mois après son décès, cette polémique scandale détruit sa famille et la chanteuse !
© YOHAN BONNET - AFP

Rien que l’évocation du nom d’Annie Cordy suffit à nous replonger en enfance. Hélas, l’apaisement sera de courte durée. Ce buzz gâche tout !

La réputation d’Annie Cordy menacée ?

Une prouesse architecturale

Si vous n’avez jamais été en Belgique, il faudra absolument visiter le pays d’Annie Cordy dès que vous en aurez l’occasion. En effet, grâce au Thalys, on peut y être en un temps record. A vous de déguster les spécialités locales comme le fameux moules-frites et de découvrir certains monuments comme l’Atomium ou le Manneken Pis.

D’ailleurs, il y a quelque chose dont on parle peu à l’étranger, mais qui est une fierté local. C’est le fameux tunnel Léopold II. C’est simple, il s’agit du plus long jamais construit dans le pays de Jacques Brel ou d’Annie Cordy. Il mesure 2 531 mètres. Il existe depuis le milieu des années 80 et ses habitants l’utilisent très souvent. De fait, il traverse quatre endroits stratégiques comme Ganshoren, Koekelberg, Molenbeek-Saint-Jean et Bruxelles-Ville. On se souvient surtout que le jour de son inauguration, il y a eu une fête dans chacune des villes citées précédemment. Que de bons souvenirs !

Quand tout dérape

Construit en quatre ans, ce tunnel a souvent demandé des travaux de rénovation. Le dernier en date concerne son petit nom. Depuis l’affaire George Floyd, l’opinion souhaite réécrire une partie de son histoire. Et cela passe par la critique de films comme Autant en emporte le vent, de traduction édulcoré de titres d’ouvrages mythiques comme celui d’Agatha Christie ou bien l’existence de statues dans une ville. En ce qui concerne Léopold II, c’est son passé de colonialiste qui pose problème. Objeko se souvient notamment des horreurs commisses au Congo à l’époque où la Belgique y régnait en maitre tout-puissant.

Dans un sondage très sérieux, on demandait aux Belges d’élire la personnalité la plus représentative pour désigner le tunnel. À la surprise générale, le nom d’Annie Cordy arrive en tête avec presque un tiers des voix (22%). Elle dépasse ainsi des célébrités politiques, culturelles ou même sociétales. Objeko a regardé les résultats et vous précise les noms des perdantes : Marguerite Yourcenar, Rosa Parks ou Simone Veil. Or, rien ne va se passer comme prévu.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Pad´R (@padrofficiel)

Ni pour ni contre bien au contraire

Pour Mireille-Tsheusi Robert, la tube Chaud Cacao pose un vrai problème. Ce n’est pas tant le fait qu’Annie Cordy soit célèbre dans toute la Belgique qui la choque. Elle ne souhaite pas d’ailleurs que personne ne remette en doute son appartenance à la culture locale. Pourtant, en analysant les paroles, elle trouve que  » l’esprit de la chanson  » ne colle pas avec les valeurs du vivre-ensemble. Elle souhaite donc révéler les consciences et s’oppose à ce projet de refonte.

Pour l’architecte Apolline Vranken, c’est d’abord un bonheur que la gent féminine soit plébiscité. Dans le plat pays que Jacques Brel aimait tant, il y a seulement 6% des rues qui ont un nom de l’autre s*x*. Cependant, elle pense qu’il aurait moyen de trouver quelqu’un d’autre « Il y a beaucoup de figures du matrimoine bruxellois et de féministes qui n’ont pas eu des actions ou des propos problématiques »

Dernièrement, c’est le mélodiste qui s’exprime avec véhémence. D’abord, il nous explique le contexte d’écriture de la chanson. À l’instar de tubes comme Born to be Alive ou Ma philosophie d’Amel Bent, tout s’est fait rapidement ! « Vous savez ce que c’est, quand on dort très peu, on n’est pas ‘sh**té’ mais presque. Quand on est très très fatigué, on est dans un état un peu second. Et, j’ai alors imaginé que des guerriers partaient à la chasse aux lions en criant ‘Cho Kakao.’ La chanson est venue comme ça. J’ai présenté cela à Annie Cordy. La musique du refrain et les paroles du refrain, j’ai fait cela devant mon petit-déjeuner, en quinze minutes »,

Donc, pour lui, rien de raciste, pas même l’emploi de certains instruments. L’objectif était de fabriquer « quelque chose de naturel parce qu’on voulait faire une chanson un peu exotique avec des mots percussifs comme bambou, toumba… pour donner de la gaieté, faire rebondir, sans penser plus à mal. On n’a pas le temps d’être méchant » 

Pour la nièce d’Annie Cordy, c’est la consternation. À ce jour, elle en charge de ses biens. Donc, elle se révolte face à l’image qu’on veut coller de force à sa tante. « Je connais la chanson par cœur et je cherche encore ce qu’il peut y avoir de raciste là-dedans »

Enfin, le principal soutien viendra de la Licra. L’association de défense des victimes de racisme ne comprend pas et souhaite recadrer le débat. Et vous cher lecteur d’Objeko, qu’en pensez-vous ?


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.