Anthony Delon : ses confidences bouleversantes sur les soucis de santé de ses parents

Grâce à ce livre, Anthony Delon prend de la hauteur sur les traumatises de son existence. Il analyse les personnes qui comptent et les douleurs qui saignent encore. Objeko vous raconte tout !

©purpeople

La vie d’Anthony Delon n’a pas été un long fleuve tranquille. Au contraire, elle ressemble à un tsunami. On vous donne tous les détails !

Le livre d’Anthony Delon remet les pendules à l’heure

En ce moment, Anthony Delon enchaîne les plateaux de télévision. N’en déplaise à son géant de père, ce n’est pas pour parler d’un film. Depuis quelques jours, son ouvrage pulvérise des records de vente. Après de nombreux conflits avec son géniteur dont plusieurs se sont terminés au tribunal, il semble à en dévoiler les coulisses. Contre toute attente, ce n’est pas le seul cataclysme de son existence. D’ailleurs, qu’est-ce qui l’a poussé à mettre ses tourments sur le papier ? Habitué à raconter les épisodes d’une carrière, notre confrère Laurent Delahousse l’entraîne dans ses retranchements. Ce qu’il s’apprête à nous dire risque de vous bouleverser. Accrochez-vous cher lecteur d’Objeko, on rentre dans une zone de turbulences !

Ses piliers lui manquent

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anthony Delon (therealanthonydelon)

Trois ans avant de passer le cap de la soixantaine, Anthony Delon a besoin d’exorciser ses chagrins. Le déclic, il l’a eu durant le premier confinement. Pendant que la France s’enferme par peur de ce virus inconnu, il enterre « deux êtres chers » à quelques mois d’intervalles. Cette larme de trop, c’est la goutte d’eau qui va noyer son cœur en miettes. Ce n’est un secret pour personne mais de toutes les bien-aimées de son père, Anthony Delon appréciait énormément Mireille Darc. Celle qu’il surnommait Mimi a été présente physiquement jusqu’en 1983. Malgré les reproches et le fait qu’elle ne pouvait pas avoir d’enfant, elle a eu le courage de rester et de s’accrocher. Certes, après la rupture entre les deux artistes, il y a un besoin de se reconstruire. Or, il lui était impossible de couper les ponts avec celle qui était « sa mère sans l’être« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anthony Delon (@therealanthonydelon)

De son côté, l’agent Georges Beaume, il le considère comme son parrain. N’oublions pas que ce dernier a accompagné son géniteur à de nombreuses reprises. Au sommet de sa gloire ou au creux de la vague, il répondait toujours présent. Pour illustrer le vide que ces deux personnes ont laissé dans sa vie, Objeko a sélectionné deux photos privées. Issues de l’album Instagram du demi-frère d’Anouchka, elles sont à la fois bienveillantes et tendres. Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Ses parents, la bataille d’Anthony Delon

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anthony Delon (@therealanthonydelon)

Puisqu’un malheur n’arrive jamais seul, mais avec d’autres tsunamis dévastateurs, Anthony Delon a dû gérer la santé de ses deux parents presque simultanément. D’un côté, celui qu’on pensait aussi fort qu’un Samouraï « a fait un accident vasculaire cérébral. » Un trimestre plus tard, le verdict des médecins tombe comme un cheveu sur la soupe. « On a diagnostiqué un cancer fatal à [s] a mère« . À l’intérieur de sa carapace en titane, ce fils de a « ressenti comme un vide terrible, un froid« . Donc, au fil des mots, il tente de panser ses blessures. Au bord des larmes, il confie qu’il a eu un énorme « besoin, peut-être pour les retenir, pour arrêter le cours des choses et de la vie, d’inscrire ces images et ces souvenirs dans le marbre« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anthony Delon (@therealanthonydelon)

On l’aura compris, ce livre n’est pas destiné à créer la polémique et encore moins le conflit avec ceux qui restent. « J’ai voulu rendre un hommage à mes guides, ceux qui ont été auprès de moi et qui ont pu m’accompagner pour que je devienne l’homme que je suis aujourd’hui. » Certes, quelques passages peuvent donner l’impression qu’il a eu à cœur de « remettre certaines choses à leur place« . C’est tout à son honneur !

Une dernière faveur pour la route…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anthony Delon (@therealanthonydelon)

Dans cet article d’Objeko, notre équipe vous narrait deux disputes qui auraient pu vraiment dégénérer en point de non-retour. Fort heureusement, les décennies passent et ne ressemblent pas. Au lieu de nous expliquer en détails l’après, Anthony Delon savoure le présent. « Je pense que lui comme moi avons pris beaucoup de recul par rapport à ça (…) On est en paix« . Et pour ceux qui se demandaient si Alain Delon avait lu le livre, la réponse est oui. Après avoir refermé l’ultime page, il a requis une audience auprès de son aîné. Lui ferait-il l’honneur de l’accompagner jusqu’à son dernier souffle, quitte à l’aider à s’envoler pour rejoindre Mymy et Romy ? Suite au prochain numéro…