Après le Covid, un nouveau virus apparaît en Chine, de nombreuses personnes infectées

Un nouveau virus, dont 35 cas ont déjà été signalés, a été identifié en Chine...

© Geralt / Pixabay – Licence : CC0-Après le Covid, un nouveau virus apparaît en Chine, de nombreuses personnes infectées

Décidemment, les années se suivent et se ressemblent. Il y a quelques jours, les médecins ont confirmé l’apparition d’un nouveau virus en Chine. Nommé Langya, il se transmettrait des animaux aux humains. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Un nouveau virus détecté en Chine

Après le Covid-19 et la variole du singe, voilà qu’un nouveau virus a fait son apparition. Non, ce n’est pas une blague. En effet, en Chine, il y a quelques jours, les médecins ont tiré la sonnette d’alarme. Et ce nouveau virus, se nomme Langya. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il inquiète fortement les autorités. D’après ce que nous savons, cet agent pathogène aurait été découvert dans des provinces de Chine. Et selon les dernières informations, ce virus serait entièrement nouveau.

D’ailleurs, d’après eux, il n’aurait jamais infecté d’humains auparavant. Il appartiendrait notamment à la famille Henipavirus. Elle est classée au niveau 4 de la biosécurité et se transmet par les gouttelettes respiratoire. Et malheureusement, les nouvelles ne seraient pas bonnes. En effet, les deux espèces ont été à l’origine de maladies souvent graves voire mortelles chez les personnes infectées. Pour le moment, aucun vaccin ni traitement n’a vu le jour.

Les maladie zoonotiques de plus en plus présentes

Langya-Henipavirus se transmettrait des animaux à l’homme. Il faut dire que les maladies zoonotiques, deviennent de plus en plus un problème de santé mondial. Et plusieurs facteurs peuvent explique cela. Il s’agit notamment de la destruction des habitats naturels, de la consommation et du commerce d’espèces sauvages et du changement climatique. Pour ce qui est de ce nouveau virus, les chiens et les chèvres en seraient les principaux porteurs.

D’après les autorités, ce nouveau virus aurait d’ores et déjà infecté 35 personnes dans deux provinces de l’est du pays. Testées parce qu’elles étaient fébriles, elles présentaient le plus souvent de la fièvre, de la fatigue, une toux, une perte d’appétit, des douleurs musculaires, des nausées, des maux de tête et des vomissements. Elles avaient également des antécédents de contact avec des animaux.

Une prochaine pandémie en vue ?

Comme le Covid-19, le virus Nipah se propage par les gouttelettes respiratoires. Il a même été répertorié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme l’un des virus le plus susceptible de provoquer la prochaine pandémie. Les scientifiques taiwanais ont annoncé travailler sur l’élaboration d’un test pour détecter ce nouveau virus.  Néanmoins, aucun des cas de Langya n’a entraîné le décès d’une personne infectée et depuis la découverte des premiers cas en 2018. Affaire à suivre, donc.