Ariane Séguillon : ce déclic CHOC qui l’a poussée à perdre du poids, révélations

Le témoignage de cette comédienne au courage exceptionnel se retrouve dans son nouveau livre "La Grosse". Elle se confie sur son déclic pour guérir de la boulimie auprès des journalistes du magazine "Purepeople".

© ABACA

Ariane Séguillon publie son premier ouvrage autobiographique cette année. Un ouvrage qui traite d’une maladie dont elle se dit guérie mais aussi encore en train de se soigner. En effet, les troubles du comportement alimentaire sont souvent les compagnons d’une vie. Et c’est en cela que le livre de la célèbre comédienne peut donc faire des miracles autour de lui. Dans son ouvrage, Ariane Séguillon raconte son parcours, sa prise de poids et son déclic pour aller mieux. Cette mort lente qu’elle s’infligeait et sa pulsion de vie qui a été la plus forte. Objeko a pu lire quelques extraits de son interview exclusive dans les colonnes de Purepeople à ce sujet. Et autant vous dire que c’est une prise de parole qui vaut le détour. Tant et si bien que nous vous en rapportons nous aussi quelques détails essentiels.

Ariane Séguillon se lève pour mettrez fin à ce vieux tabou

La célèbre actrice française, que beaucoup connaissent pour son rôle dans la série de TF1 Demain nous appartient, porte une mission admirable. En effet, en témoignant dans son livre La Grosse, elle décide de briser un tabou qui n’a que trop duré. Car derrière l’apparence des personnes en surpoids, ce sont souvent des maladies qui se couvent. Pour Ariane Séguillon, c’était la boulimie. Et plutôt que de mener son combat en solitaire, elle décidait de partager avec autant de monde possible les clés qui lui ont permis de changer le cours de son destin. Interrogée par nos confrères du magazine Purepeople, la comédienne commence par expliquer pourquoi elle a choisi un titre aussi explicite pour son ouvrage.

Le titre de l’ouvrage autobiographique d’Ariane Séguillon peut paraître brutal, Objeko vous l’accorde. Mais comme elle l’explique ensuite à nos confrères, c’est justement la raison pour laquelle elle le choisissait. Se faire appeler « la grosse », c’est tout aussi brutal. Et ce n’était malheureusement pas les seuls commentaires qui étaient blessants et qui pouvaient être faits à son sujet lorsqu’elle était en surpoids. Avec son titre, elle fait donc écho au quotidien éprouvant des personnes en surpoids, au jugement constant de la société.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ariane Séguillon (@ariane_seguillon)

Pour sortir de cette condition qu’Ariane Séguillon compare notamment à un suicide lent, il a fallu qu’elle ait un déclic. Le fait que l’on puisse l’appeler « la grosse » en face en a sans doute été un. Mais les insultes de ce genre ont plutôt tendance à pousser les personnes atteintes de boulimie à vouloir se réconforter encore avec de la nourriture.

Un déclic salvateur, un pied de nez à sa boulimie

« Ce n’est pas ce qui m’a aidée à perdre du poids mais ça a été dur. J’étais au plus haut, je faisais 110 ou 111kg, c’était la fin d’un tournage, j’étais à côté de la régie et je me suis assise sur une chaise. Elle était assez fine et elle s’est cassée sous moi. Est-ce qu’elle se serait cassée sous quelqu’un d’autre ? Peut-être. Mais quand on est obèse, on se dit que c’est à cause de ça. Ce qu’il y a de fou c’est que tous ces accidents de vie font que vous mangez encore plus. », confiait Ariane Séguillon. Ce que nous pouvons alors interpréter comme un brutal déclic n’était en réalité que le sommet de l’iceberg. La comédienne devait prendre la décision d’aller contre ses réflexes, des réflexes devenus destructeurs.

Ariane Séguillon raconte enfin, toujours dans les colonnes du magazine Purepeople, que ce sont ses proches qui ont été son moteur pour aller mieux. Surtout son fils, Dorian. Il est à la fois son pilier et sa plus grande fierté. Mais elle évoque aussi son frère qui a eu une phrase qui a su faire écho en elle lorsqu’il était en soins palliatifs. « Profite de ce souffle qui va me manquer, la vie est si belle. », lui a-t-il dit. Pour lui et pour son fils, l’actrice prenait conscience qu’elle avait des raisons de vivre et qu’elle devait se battre pour ne pas les oublier. Et c’est sans doute là le plus beau des messages qu’Ariane Séguillon pouvait faire passer à toutes les personnes qui souffrent de troubles alimentaires du comportement. La solution est en nous, nos proches peuvent nous aider et surtout, la vie est belle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ariane Séguillon (@ariane_seguillon)

Pour en apprendre plus sur Ariane Séguillon et son histoireObjeko vous encourage à consulter l’intégralité de son interview chez nos confrères du magazine Purepeople. Mais aussi à lire son livre La Grosse, qui est déjà sans doute déjà source de ce fameux déclic chez de nombreuses personnes.