Ariane Séguillon “Demain nous appartient” frappée par la maladie, elle a vu la mort en face…

Ariane Séguillon revient de l’enfer. En effet, elle brise le silence sur la maladie et nous raconte son enfer à l’hôpital. Jamais elle n’oubliera cet épisode glaçant !

Ariane Séguillon “Demain nous appartient” : Frappée par la maladie, elle a vu la mort en face...
© Bestimage / Voici

Pour la première fois, Ariane Séguillon accepte de se confier à propos du drame qu’elle a vécu. Comme quoi, personne n’est à l’abri !

Ariane Séguillon, encore sous le choc

Elle n’a rien vu venir

Depuis toujours, Ariane Séguillon est une femme prudente. En effet, elle a toujours une pensée émue pour son frère parti d’un cancer beaucoup trop tôt. De plus, dernièrement, elle a fait un régime, perdu pas mal de poids et donc respecte vraiment les règles sanitaires en vigueur. Elle ne s’attendait vraiment pas à ce que la Covid-19 vienne chambouler son quotidien personnel et professionnelle. Comme le précise à nos confrères, a priori, elle n’était pas sur la liste des gens à risques « Je suis jeune, je suis très sportive. Je n’avais aucune raison d’être touchée de manière aussi forte. » Et pourtant…

Cette semaine-là, Ariane Séguillon n’est pas en forme. Elle nous raconte comment son calvaire a commencé « J’ai commencé à avoir un peu de fièvre, autour de 38, puis elle est rapidement montée jusqu’à 40. Elle n’est jamais redescendue, même avec la prise de Doliprane. » Lorsqu’elle se rend chez un professionnel de santé, ce dernier lui donne un traitement en titane. Il pense ainsi la préserver. Ce dernier lui « a donné des antibiotiques pour éviter l’infection pulmonaire et l’embolie. Je me faisais moi-même ma piqure tous les jours.  » Dingue d’en arrive là. Et pourtant cela ne va pas suffire à apaiser les choses.

La chute libre

En milieu de semaine, c’est le drame pour Ariane Séguillon. « Je suis partie à l’hôpital avec les pompiers, mais ils m’ont renvoyée chez moi, car il y avait trop de monde et j’avais encore assez d’oxygène. » Celle qui joue Christelle Moreno dans la série Demain nous appartient constate bien que la détresse des hôpitaux est réelle. Obligé de faire un tri dans les personnes à soigner, le personnel soignant est sous pression. Hélas, bientôt elle va avoir les critères pour être hospitalisée en urgence. Elle déclare à qui veut l’entendre  » J’ai vraiment cru que j’allais crever. »

Même si elle donne des nouvelles à ses fans sur les réseaux sociaux, la détresse psychologique d’Ariane Séguillon est énorme. Elle brise le silence et nous raconte son calvaire « J’ai vécu aussi une très grande solitude à l’hôpital. Plus personne ne peut vous approcher. (…) Je me suis quand même dit que si je mourais, je n’aurais pas eu de visite. » Quel traumatisme cela doit être de ne pas savoir à quelle sauce la maladie va nous manger.

Le retour à la réalité

Dès son retour à la maison, des surprises de taille attendent Ariane Séguillon « J’ai reçu des dizaines de bouquets de fleurs, des cadeaux, des centaines de messages de fans… » De plus, elle n’oubliera jamais les petits gestes des gens de l’hôpital. Malgré les conditions apocalyptiques, ils continuent de travailler pour alléger les souffrances. Elle tient à nous rassurer sur ce point « J’ai été vraiment très bien entourée, j’ai beaucoup de chance. »

Après quelques jours de quarantaine obligatoires, mais nécessaires pour éviter de contaminer et de culpabiliser derrière, Ariane Séguillon fait son grand retour sur le plateau ! « J’étais heureuse de retourner sur le tournage de Demain nous appartientTout le monde était aussi très heureux de me revoir. C’était plein d’amour et de joie. Je crois qu’ils ont eu très peur pour moi. » 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ariane Seguillon (@ariane_seguillon)

Sur la Toile, c’est autre chose. Il y a aura toujours personnes mauvaises pour vous faire la morale. Ces donneurs de leçon n’hésitent pas à assener que vous n’avez pas respecté les mesures barrières. Heureusement, Ariane Séguillon a maintenant assez de recul pour en rigoler plutôt que de s’énerver. Après tout, par le passé, elle a été victime d’un piratage informatique. Alors qu’est-ce qui peut bien être aussi affreux que de savoir qu’on est entre la vie et la mort ? Du reste, elle avoue qu’elle a encore des séquelles physiques. Selon les médecins, c’est tout à fait normal et ça peut s’étendre sur plusieurs semaines voir mois.Courage !

Et maintenant … que va-t-elle faire ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ariane Seguillon (@ariane_seguillon)

Plus que jamais, Ariane Séguillon nous livre ce message plein d’espoir pour l’avenir. « Déjà que j’aimais la vie, maintenant je crois que je vais la dévorer plus qu’avant. Vive la vie !  » Objeko souhaite vraiment qu’elle garde son beau sourire et ses yeux pétillants. Quand on se remet d’une phase aussi difficile, il est essentiel de garder le moral pour affronter la suite. Donc, on devient sans doute un peu plus philosophie sur le sens à donner à son existence. Chapeau madame !


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.